Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Armide

Armide amie au cœur d’or

Radieuse comme l’aurore

Magicienne de plume

Intuitive et curieuse

Discrétion et empathie

Elégance de cœur, d’esprit

 

Martine / Mai 2014

 

En souvenir de mon amie Armide (du blog Paris avec mon chien) qui est partie le 6 mai dernier à la suite d'une longue maladie. Ma peine est grande.

Cette photo pour toi Armide en souvenir d'une belle promenade ensemble en Février 2012 aux étangs de Cergy.

 

Armide

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lylytop 18/05/2014 08:13

oui en ce moment beaucoup de chien partent c'est le deuxième ce matin que j'apprend
a bientôt
lyly

Martine. 18/05/2014 09:48

mais ce n'est pas un chien qui est parti Nelly c'est mon amie Armide qui aimait son chien qu'elle est allée retrouver au paradis

flipperine 17/05/2014 17:07

un bel hommage et courage à toi dans cette épreuve et de là où elle est elle verra ces jolis mots et elle continue de veiller sur toutes ces connaissances

D@net 16/05/2014 08:31

Oh mon Dieu quelle mauvaise nouvelle, je me demandais pourquoi son blog était au point mort depuis si longtemps.
RIP Armide.

Foyer intercommunal Gourdon Pradines Lestards 15/05/2014 23:09

Toujours triste de voir partir quelqu'un.... je ne connaissais pas Armide, je suis allée sur son blog, une promenade nostalgique bien sûr quand on sait que celle qui a écrit n'est plus.... et cette promenade est jalonnée de pensées.... je partage ta peine .
Bises
Dany

Annick 15/05/2014 16:15

Martine, je suis aussi très triste!
je suivais aussi depuis longtemps Armide et Pistol dans Paris!
elle était très discrète, mais on sentait la bonté et l'amitié dans ses mots!
je me souviens qu'elle avait annulé notre rencontre fin 2012.
tes mots pour elle viennent du cœur.

Henri de Margaux 15/05/2014 11:51

Bonjour Martine,

Je ne connaissais pas "Armide" Mais tu lui rends un bien bel hommage par ce poème si joliment écrit. Bises bien amicales.

Henri.

mansfield 15/05/2014 10:32

Que deviennent nos blogs quand nous ne somme plus là pour les animer, une âme flottant entre ciel et terre? Un bel hommage à une amie.

mansfield 15/05/2014 10:32

Que deviennent nos blogs quand nous ne somme plus là pour les animer, une âme flottant entre ciel et terre? Un bel hommage à une amie.

Amatxi 15/05/2014 09:51

Bonjour Martine,
C'est un magnifique hommage pour ton amie.
Bisous et bonne journée

ABC 15/05/2014 09:40

En partage dans la tristesse de l'au revoir...

Quichottine 15/05/2014 08:52

J'avais failli la rencontrer grâce à toi, mais la promenade avait été annulée. Je suppose que c'était à cause de sa maladie.

J'aimais ses promenades dans Paris, sa relation avec Pistol.
Il est parti avant elle, et ce fut pour elle un énorme chagrin.

Que te dire ? C'est toi qui m'a appris la nouvelle... je suis triste, tellement triste.
Même si je ne la connaissais que par son blog, je l'ai longtemps suivie.

Merci de lui rendre hommage ici. Je sais que lorsque nous arrivons à franchir l'écran pour entrer dans la vie de l'un ou de l'autre, les amitiés sont plus fortes.

Pensées pour toi et pour ton amie disparue.
Je t'embrasse très fort.

Martine. 15/05/2014 09:51

C'est la raison pour laquelle elle avait annulé sa nouvelle visite à Cergy, elle nous l'avait dit à Annick et moi mais très discrètement sans que je me sois rendu compte de la gravité de sa maladie, Armide n'aimait pas se plaindre. C'est lorsque j'ai vu qu'elle ne publiait plus ni sur son blog, ni sur facebook et qu'elle ne répondait plus à mon message que je me suis vraiment inquiétée. Grâce à une de ses amies sur Facebook j'ai appris début 2014 que c'était très grave. Quelques jours avant qu'elle décède sa sœur a prévenu ses amis que la fin était proche. J'ai pu ainsi lui écrire via sa sœur et lui dire toute mon amitié.

Azalaïs 15/05/2014 08:41

je ne connaissais pas Armide mais je partage ta peine
bises

jill bill 15/05/2014 08:06

J'ai du croiser ce pseudo sur la toile.... triste en effet un départ, pensée jointe Martine !