Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Cher inconnu

Cher inconnu

Emma, après avoir entendu la mobylette du facteur, se précipite comme chaque matin ouvrir sa boîte aux lettres. Que va-t-elle recevoir aujourd’hui ?  Chaque jour elle espère une surprise agréable : l’annonce d’une naissance, d’un mariage, la lettre d’une amie perdue de vue.  Une enveloppe blanche ordinaire vierge de toute écriture attire son attention. Que peut-elle contenir ? Elle décolle le rabat de l’enveloppe et en sort une feuille de papier recouverte d’une petite écriture régulière et penchée :

 

Cher(e) inconnu(e),

 

Veuillez m’excuser de prendre la liberté de vous écrire de façon anonyme. Cette lettre que vous recevez, je l’adresse aujourd’hui à de nombreuses personnes que je ne fréquente pas, peut-être même ne les ai-je pour la plupart jamais croisées dans la rue.  J’ai eu l’idée d’écrire la lettre que vous lisez et de la glisser dans les boîtes à lettres de certaines maisons de ce quartier, celles dont les jardins fleuris ont égayé mes promenades l’été et où  j’ai pu voir des chats ou des chiens heureux. Je veux croire que les gens qui aiment les fleurs et les animaux ne pourront être que sensibles à la demande que je vais vous faire

 

Je suis bientôt nonagénaire. Toutes mes amies ont quitté cette vie trop tôt. J’ai encore des enfants mais ils me délaissent depuis que je suis vieille et que je ne suis plus d’aussi bonne compagnie. Je leur fais peut-être peur aussi en leur renvoyant l'’mage de ce qu’ils seront dans une trentaine d’année. Je vous souhaite de ne jamais connaître cette solitude totale, profonde, ce silence dans votre maison qui vous est tellement insupportable que vous pensez et vous vous parlez à voix haute pour le briser.

Je ne supporte plus cette solitude surtout en ce moment à l’approche de Noël et des fêtes de fin d’année que je vais encore passer seule dans mon petit appartement avec la musique et les rires de mes voisins qui font la fête. J’aurais, comme seule compagnie,  la photo de mon époux qui m’a quitté il y a quelques années. J’ai rangé dans mon armoire les photos de mes enfants et petits-enfants que je ne vois plus. C’est trop douloureux pour moi de les regarder et de penser aux bons moments que nous avons passé ensemble et qu’ils semblent avoir oubliés.  Je suis obligée de ne plus y penser aussi.  Résilience quand tu nous tiens !

Alors que beaucoup reçoivent en ce moment des cartes de vœux de leurs proches et amis, les seuls courriers que je trouve dans ma boîte aux lettres sont des factures et des relances de paiement. Rassurez-vous, je ne viens pas vous demander de l’argent. La vie est difficile avec ma petite retraite mais j’arrive néanmoins à m’en sortir.

Ne tardons plus ;  J’en viens au but de cette lettre. Je rêve de  recevoir cette année des lettres,  cartes,  dessins  de ceux à qui j’ai écrit cette missive et qui me raconteront ainsi un peu de leur quotidien.

Ce serait un très beau cadeau de Noël cher(e) inconnu(e)  que vous me feriez si vous acceptiez de répondre à ma demande. J’en prendrai connaissance pendant la nuit de Noël. Ce serait  pour moi magique de ne plus me sentir si seule et de savoir que des gens qui ne me connaissent pas ont pris un peu de leur temps pour me témoigner attention et amitié.

 

Il vous suffira de déposer votre message à la boulangerie Bonpain, place de la république tout près de chez vous en spécifiant que c’est pour Mamie Jacqueline. C’est un pseudo, je tiens à rester anonyme pour vous prouver que je n’attends rien d’autre qu’un peu d’attention ponctuelle.  J’ai confiance en la boulangère, la seule personne avec qui j’ai échangé un peu ces derniers temps, elle m’a promis de respecter mon anonymat.

En vous remerciant Cher(e) inconnu(e),  je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et tous mes vœux pour 2015.

 

Mamie Jacqueline

 

Emma repose la lettre sur son bureau émue par la demande singulière de cette vieille dame.  Elle devrait se méfier, sa mère lui disait souvent quand elle était petite qu’on ne devait pas parler aux inconnus. Emma a confiance et c’est la sincérité, qui émane des propos de la vieille dame, qui l’a particulièrement touchée. Elle répondra à cette mamie mais que lui dira t-elle ?  C’est déjà difficile pour elle d’écrire à ses amies, elle a toujours eu du mal à exprimer ses sentiment alors témoigner de l’affection à une inconnue Elle réfléchit un peu, s’installe devant son ordinateur allumé et ses doigts agiles s’agitent très vite sur les touches. Elle écrit spontanément, se reprend parfois, corrige quelques mots, se relit. Finalement elle réalise que c’est plus simple d’écrire à une inconnue car on craint moins le regard de l’autre.  Elle imprime sa lettre, plie la feuille de papier et l’insère dans une enveloppe avec  une jolie carte de vœux faite par l’une de ses amies artiste. Elle sort ensuite et se dirige vers la boulangerie.

Avant de remettre sa lettre, prudente, Elle demande à la boulangère si elle connait bien Mamie Jacqueline.

Celle-ci lui répond qu’effectivement cette cliente vient souvent chercher son pain et que c’est une gentille grand-mère souriante avec qui elle a sympathisé.  Elle ajoute avec un grand sourire que si elle a un courrier à lui remettre, elle se fera un plaisir de lui transmettre et lui ainsi un peu de joie Emma sort l’enveloppe de son sac et la donne avec un grand sourire à la boulangère en la remerciant vivement et quitte la boulangerie. Elle espère secrètement que Mamie Jacqueline lui réponde et qu’elles puissent ainsi échanger.

 

Le soir de Noël Mamie Jacqueline, après avoir dégusté quelques huitres accompagné d’un verre de vin blanc, un petit luxe qu’elle s’est offert pour l’occasion, ouvre les trois réponses aux onze lettre qu’elle a écrites et  commence sa lecture installée confortablement dans son fauteuil.

Dans la première enveloppe une carte de vœux d’un jeune couple qui vient d’avoir un bébé et qui lui souhaite un joyeux Noël et une bonne année. Ils laissent leur nom et leur adresse en lui indiquant qu’elle peut leur écrire et même passer les voir si elle le souhaite. La jeune femme n’a plus ses parents, ni sa grand-mère et ils seraient heureux de pouvoir la rencontrer et échanger avec elle.  Mamie Jacqueline est heureuse. Elle espère pouvoir vaincre sa timidité et aller voir ce jeune couple sympathique et pourquoi pas prendre leur bébé dans ses bras et lui sourire.

Dans une seconde enveloppe, juste un dessin d’enfant : un sapin de Noël avec des boules rouges et quelques cadeaux enrubannés au pied avec écrit en grosses lettres : Joyeux  Noël Mamie Jacqueline. Elle se souvient avec émotion des dessins que lui faisaient ses petits-enfants quand ils étaient petits.

Elle ouvre la dernière enveloppe en sort une carte postale, une reproduction d’aquarelle représentant un phare au bout d’une jetée au-dessus de la mer où évoluent des voiliers blancs.

Mamie Jacqueline pense à sa Bretagne natale qu’elle n’a pas revue depuis longtemps. Elle déplie ensuite la lettre qui l’accompagne et la lit :

 

Chère Mamie Jacqueline,

 

C’est la première fois que j’écris à une inconnue.  En débutant cette lettre je ne sais pas encore ce que je vais vous dire. C’est difficile pour moi d’écrire à des amis ou à des proches car, ne sachant pas exprimer mes sentiments, me confier, je n’écris que des banalités.  Au moins avec vous, ne craignant pas votre regard puisque nous ne nous connaissons pas, je vais me lâcher. Votre lettre m’a surprise, votre démarche n’est pas commune mais m’a surtout beaucoup émue. Je suis mariée, nos enfants ont quitté la maison et nos petits-enfants ont grandi et viennent peu nous voir. Nous sommes un couple fusionnel, nous ne nous quittons plus. Nous vivons, marchons, faisons nos courses  et recevons nos amis respectifs ensemble. J’ai l’impression de ne plus avoir d’amies personnelles mais d’être l’épouse du gentil mari serviable, intelligent, très adroit de ses mains que tout le monde aime parce qu’il sait se montrer attentionné, tolérant, un brin séducteur tout ce que je suis aussi au fond de moi-même mais que je ne sais pas ou ne peux pas paraître.  J’aimerais qu’il sache me communiquer son amour dont je ne doute pas mais autant il arrive à le faire à des inconnus autant il ne le peut vis-à-vis de ses proches. Qui se ressemble s’assemble ! Nous avons des enfants et des petits enfants qui nous rendent heureux et nous occupent beaucoup. Tout cela pour vous dire que,  n’étant jamais seule,  Je rêve souvent de grande solitude tout en la redoutant tellement. Nous vivons tous avec nos paradoxes.  Enfin je devrais dire je rêvais de grande solitude car après  avoir lu votre lettre, je me rends compte de ce qu’elle est vraiment et ne pourrais plus jamais y aspirer comme avant. Je vous remercie Mamie Jacqueline pour cela.

Je vous suis aussi extrêmement reconnaissante pour m’avoir permis de prendre conscience en me confiant à vous cette inconnue que je n’ai pas appelé ma maman depuis longtemps. Je ne supporte pas de la voir vieillir, diminuée. Cela me peine trop et m’est insupportable.

Ma mère m’aime j’en suis persuadée mais elle n’a jamais su me le montrer car comme moi elle n’aime pas afficher ses sentiments.  Les chiens ne faisant  pas des chats. je l’aime moi aussi mais je suis incapable de le lui montrer, je suis bloquée et je m’en veux pour cela. Je pense qu’il en est peut-être de même pour vos enfants.

Vous devez penser que je suis égoïste et vous avez raison je le suis.  C’est en vous lisant que je me suis rendue compte de la peine que je pouvais faire à ma mère qui est seule aussi.  Demain je l’appellerai, je vous le promets.

Merci Mamie Jacqueline pour toutes ces leçons de vie que vous m’avez involontairement données. J’espère que ma réponse vous apportera un peu de chaleur et permettra d’adoucir vos peines.

Vous écrivez que vous lirez les réponses des inconnus le soir de Noël. Il sera trop tard pour vous inviter à ce réveillon, mais si vous êtes libre pour la Saint-Sylvestre, je serais heureuse que vous puissiez vous joindre à nous, vous pourrez y rencontrer ma mère que je vais inviter aussi. Elle n’en reviendra pas. Peut-être deviendrez-vous amies. 

Je vous laisse ci-dessous mes coordonnées.

Permettez-moi de vous embrasser affectueusement.

Emma


Mamie Jacqueline,  les yeux noyés de larmes et la gorge serrée par l’émotion, posa sur la table près d’elle la lettre d’Emma.  Ce n’était pas à l’origine pour avoir une réponse d’Emma  sa fille  qu’elle avait écrit sa missive à des inconnus mais après avoir déposé 10 lettres au hasard, elle en avait écrit une onzième qu’elle avait déposé dans la boîte d’Emma espérant ainsi avoir de ses nouvelles.  Non seulement elle en avait eues mais elle allait bientôt la revoir. Ce serait son plus beau cadeau de Noël. Elle n’avait juste qu’un regret qu’Emma ne reçoive jamais de réponse de Mamie Jacqueline.

 

Martine/ Décembre 2014  pour le défi des croqueurs de mots de lilousoleil

 

N.B. Je vous souhaite chers amis un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d'année. Je m'en vais aujourd'hui en Sologne en famille puis ce sera notre premier Noël en famille aux Sables d'Olonne. Je ne pourrai donc vous visiter avant début janvier où j'aurais tout le plaisir de vous retrouver

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

enriqueta 29/12/2014 22:12

Je t'invite à participer au prochain défi des Croqueurs de mots qui partira de mon blog le Dimanche 4 Janvier sur le thème des vêtements, on se souviendra aussi de sa première chemise et on se trouvera belle/beau toute nue/tout nu.

Lilousoleil 22/12/2014 06:14

Je viens tardivement, mais je ne suis pars déçue quelles belles missives et très réalistes... C'est vrai que dans certaines familles, les anciens sont un peu lis de côté... L'image qu'ils véhiculent probablement ou d'autres priorité....
Beau défi bien relevé et très émouvant
avec le sourire

HAUTEMAISON 20/12/2014 18:47

Bonsoir Martine !
BRAVO pour ce récit touchant et cette fin inattendue, mais très heureuse en fin de compte.
Je t'écris par ailleurs. Belle soirée et gros bisous. Coryphee

mansfield 18/12/2014 21:34

Tu as su rendre léger un problème qui se pose chaque année à Noël et qui ne devrait pas exister!

dimdamdom59 16/12/2014 19:57

Alors là Martine tu n'imagines pas comme cette histoire me parle moi qui suis actuellement en plein questionnement, exactement celui d'Emma et que je vais m'éloigner un peu en Janvier pour prendre du recul par rapport à une situation qui me devient pénible !!!
Merci beaucoup pour ce partage.
Je te souhaite également un très Joyeux Noël dans la sérénité de cet instant!!!
Bisous
Domi.

Martine85 17/12/2014 15:07

Emma c'est moi Domi tu l'auras deviné, tout le reste n'est que fiction. Nous vivons la même difficulté. Cest très difficile après avoir été hyperactive et indépendante de se retrouver tout le temps avec son époux surtout quand on a rien de particulier à lui reprocher sinon d'être trop présent, de tout faire pour te faciliter la vie ce qui est parfois agréable mais en même temps tu étouffes mais paradoxalement tu n'oses pas prendre plus d'autonomie, tu es dans la relation parent / enfant. Je réfléchis la façon de m'en sortir mais je n'ai pas encore trouvé la solution. C'est un blocage total.

✿⊱╮ ✿⊱╮ 16/12/2014 13:08

Joyeux Noël et très bonne année 2015 !!!

flipperine 16/12/2014 00:22

une belle histoire

papiluc 16/12/2014 00:10

Oh ! que j'ai aimé lire cette histoire, chère inconnue... Elle accroît la culpabilité que je ressens de ne plus participer aux défis des croqueurs, ma paresse étant plus puissante que mon désir. Puisse Martine et sa tendre mamie Jacqueline m'inciter à être plus prolixe lors de l'année à venir pour laquelle je vous adresse les meilleurs vœux que vous puissiez désirer.

dimdamdom59 16/12/2014 19:59

Cher inconnu Papiluc, il n'est jamais trop tard de reprendre les défis des Croqueurs de Môts je me ferais un plaisir de vous y accueillir et de faire votre connaissance.
Dômi commandant de bord à la succession de Tricôtine.

fanfan 15/12/2014 21:46

Une très belle histoire qui reflète aussi une cruelle vérité; beaucoup de vieilles personnes sont oubliées par leur famille. Bonnes fêtes de fin d'année à toi aussi.

enriqueta 15/12/2014 21:28

Je te souhaite un joyeux Noël. C'est une très belle histoire.

Jeanne Fadosi 15/12/2014 19:54

une histoire émouvante et superbe. J'ai beaucoup aimé (et je me doutais un peu de la fin sourires)
bises et belle soirée

marithe 15/12/2014 15:06

Bonnes fêtes de fin d année martine et gros bisous pour vous deux

Simone L.V. 15/12/2014 13:10

La magie de Noël, c'est aussi ces possibles et inespérées réconciliations! passe d'agréables fêtes de fin d'année ... dans l'inauguration d'un Noël aux Sables; bisous; Simone

Quichottine 15/12/2014 10:49

Je suis très émue devant ce récit, Martine.
Je souhaite de tout coeur que de nombreuses "mamie Jacqueline" aient ainsi des nouvelles de leurs enfants, qu'ils sachent que si la vie sépare, elle peut aussi réunir.

Je t'embrasse très fort. Que ces fêtes de Noël soient les plus merveilleuses pour vous.
Douce et belle journée.

Lenaïg 15/12/2014 10:37

Martine, je suis bouleversée, c'est superbe, j'aurais aimé écrire ceci, je suis ravie de t'avoir lue. Bises !

jill bill 15/12/2014 09:42

Oh que certaines vieillesses sont tristes quand on n'intéressent plus les membres de la famille.... j'an ai connu en maison de repos, un peu comme on met un chien en SPA... merci Martine, je te souhaite une bonne fin 2014... Bises de JB

Vénusia 15/12/2014 07:11

bonjour
je te souhaite de bonnes fêtes en famille profite en !
je reviendrais lire les lettres
bises et bonne année :-))

L'alpicoise ! 15/12/2014 06:14

La chute est inattendue et saisissante ! Tu devrais ecrire des policiers ; tu le ferais à la Marie Higg.... ! Je te souhaite de bonnes fetes de Noel aux Sables si nous n'avons pas l'occasion de nous avoir entre-temps. Bises ainsi qu'au "bricoleur" !