Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oh miel béni des dieux


Dans son écrin d’argent, oh miel béni des dieux,

Suave nectar d’or,  caresse mes papilles

Et dans ma gorge rougie, anesthésie le feu

Attends-moi Morphée, je bois ma camomille

Et après une nuit dans tes bras et tes cieux

Mon rhume pendable deviendra peccadille

Qui s'enfuira bien vite du jour au lendemain

Au diable acupuncteurs, Adieu à vos aiguilles

Bye-bye mon Médecin, Bye-bye mon Pharmacien

Au diable homéopathes, Adieu à vos potions

Mais pour mal qui dure, pas d'autoprescription

 

Martine / Avril 2015

Pour les jeudis en poésie des croqueurs de mots : les médecines parallèles

 

N.B. : Toute maladie ne peut pas se soigner par les plantes. Je suis bien placée pour le savoir. Ma maman est décédée des complications cardiaques d'une angine mal soignée. Si vous avez de la fièvre qui perdure, consultez votre médecin

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0