Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les vieux amants
  • Armand prend ton temps ne marche pas trop vite. Appuie toi sur moi, je suis la tu sais. Je t'aime
  • Moi aussi je t'aime Jeanne, tu es si frêle et aussi forte que notre amour qui a résisté aux tempêtes de notre vie. Je vais te chanter une chanson, notre chanson Jeanne pour te remercier d'être encore là à mes côtés et de m'aimer autant
  • Non pas ici Armand, nous sommes dans la rue
  • Si ici Jeanne, qui sait si je serai encore la plus tard ! et il se mit à lui chanter doucement


Bien sûr, nous eûmes des orages
Vingt ans d'amour, c'est l'amour fol
Mille fois tu pris ton bagage

Mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient
Dans cette chambre sans berceau
Des éclats des vieilles tempêtes
Plus rien ne ressemblait à rien
Tu avais perdu le goût de l'eau
Et moi celui de la conquête

Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime

Moi, je sais tous tes sortilèges
Tu sais tous mes envoûtements
Tu m'as gardé de pièges en pièges
Je t'ai perdue de temps en temps
Bien sûr tu pris quelques amants
Il fallait bien passer le temps
Il faut bien que le corps exulte
Finalement finalement
Il nous fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes

Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime

Oh, mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore, tu sais, je t'aime

Et plus le temps nous fait cortège
Et plus le temps nous fait tourment
Mais n'est-ce pas le pire piège
Que vivre en paix pour des amants
Bien sûr tu pleures un peu moins tôt
Je me déchire un peu plus tard
Nous protégeons moins nos mystères
On laisse moins faire le hasard
On se méfie du fil de l'eau
Mais c'est toujours la tendre guerre

Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime

Oh, mon amour...
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime
 
Armand tourna la tête vers Jeanne qui pleurait aussi
 
  • Oh non ne pleure pas ma petite chérie
  • C'est de bonheur mon amour, cette chanson de Brel, notre chanson est si belle, si vraie. J'étais triste ce matin, tu as réchauffé mon vieux coeur. Je t'aime tu sais.
  • Je sais que tu m'aimes Jeanne
  • Il fait un peu froid. Rentrons maintenant Armand. Je ferai du café pour nous remettre. Les émotions ce n'est pas bon à notre âge.
 
Martine / Pour le défi 150 des croqueurs de mots,
Tag(s) : #Poèmes coups de coeur

Partager cet article

Repost 0