Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

A la Saint Crépin.....

A la Saint Crépin.....

C’est la Saint Crépin aujourd’hui, Si l’on en croit le dicton, c’est dommage pour les mouches elles vont voir leur fin. Elles revivront au printemps prochain. C’est ma fête aussi mais je ne m’en réjouis pas vraiment car c’est tous les jours ma fête et je vais vous expliquer pourquoi. En attendant je me présente, je suis un petit garçon de 7 ans aux petits yeux turquoise, à la peau laiteuse aux cheveux blonds presque blancs crépus. Je suis un peu maigre. Je n’aime pas le sport et suis plat comme une crêpe. Papa et Maman sont gentils avec moi mais trop préoccupés par leurs querelles quotidiennes, ils me délaissent un peu. Papa passe son temps au café où il boit plus qu’il ne devrait. Je n’ai pas de copains. Je préfère m’isoler pour rêver, penser. Dans la cour de récréation, je m’adosse au platane et je voyage dans ma tête complètement étranger à tout ce qui se passe autour de moi. En classe je m’ennuie, je comprends très vite et je retiens tout sans difficulté. Je suis toujours le premier de la classe sans faire aucun effort. Je comprends fort bien que le fait que je sois surdoué comme s’en vante maman, associé à ma différence physique me valent les brimades de mes camarades et parfois même de certains de mes professeurs d’école. Avant ils m’appelaient Crépin la crêpe crépue. Cela me peinait mais je ne leur montrais pas, j’intériorisais. Résilience quand tu nous tiens ! Voyant que je ne n’en avais que faire, ils allaient m’oublier un peu. C’était sans compter sur Gaspard un garçon obèse aux joues écarlates. Dans chaque groupe humain il faut un bouc émissaire et Gaspard avait bien compris que tant que je le serai, il ne le serait pas lui-même. Il m’a trouvé aujourd’hui un autre surnom beaucoup plus méchant : Crépin le lapin crétin. Oui je suis crépu, plat comme une crêpe mais je ne suis tout sauf crétin et je n’ai pas supporté le quolibet de ce gros porcinet idiot. Ma peau albinos est devenue toute rouge de colère et je me suis battu avec Gaspard déployant une énergie et une violence contenues que je n’avais jamais montrées en criant comme les lapins crétins des « BWAAAAH » ! Je l’ai laissé complètement stupéfait et groggy sur le béton de la cour de récréation. J’ai hurlé « à la Saint Crépin, Gaspard voit sa fin » ce qui a provoqué les applaudissements de mes camarades. J’aurais pu me réjouir de ces acclamations. Au contraire, j’étais soulagé mais pas fier de moi. Je plaignais même Gaspard qui allait maintenant être la risée de mes camarades de classe.

 

Martine / Avril 2016 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Crépin)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jazzy57 22/04/2016 13:54

Une histoire qui nous montre le monde cruel de l'enfance et donne matière à réflexion sur l'écoute des parents , l'empathie des adultes devant une souffrance vécue au quotidien .
Tres bien traité le sujet bravo
Bises

fanfan 21/04/2016 18:27

Il faut toujours se battre pour se faire respecter ! Un bien gentil garçon Crépin !
Bonne soirée

enriqueta 21/04/2016 17:50

Pas très gai mais il a fait ce qu'il faut pour s'en sortir.

vénuzia 21/04/2016 17:25

as très gai tout ça
bises du jour

Renee 21/04/2016 16:44

Pauvre enfant mais et même si c'est pas bien je le félicite, ne jamais se laisser marché sur les pieds autrement ça amplifie les ennuis, surtout a des âges comme ça.....Joli texte. Bisous

Ionard 21/04/2016 01:30

encore de gros soucis d'ordinateur! j'ai failli le passer par la fenêtre! heureusement je n''en ai rien fait sinon je n'aurais pas pu lire ce beau texte!
Bises
Dany

tilk 20/04/2016 21:55

je ne connaissais pas ce dicton ah ah ah
besos
tilk

Josette 20/04/2016 21:30

mais oui si ce n'est l'un c'est l'autre... et un soir ils seront amis !

colettedc 20/04/2016 19:44

Ah ! C'est bien ainsi que ça s'passe à cet âge, en effet, Martine ! Bravo ! C'est super ! Bonne soirée ! Bises♥

arielle textes et poésies 20/04/2016 18:47

un texte chargé d'émotion !
bravo et bonne soirée
arielle

Séverine 20/04/2016 17:14

Tu pointes bien là, la méchanceté face à la différence.

Jerry OX 20/04/2016 16:35

Bonjour Martine, elle est triste au fond cette histoire , ce jeune garçon de 7 ans qui est le bouc émissaire de sa classe à cause de sa précocité et de son coté crêpe crépu va finir par s'affirmer avec les années. j'aime bien ta narration , ou l'on est basculé entre la peur, la tristesse et un peu de joie tout de même et d'espoir toujours.

Marie Louve 20/04/2016 16:04

Un éloquent portrait tracé par ta plume savante pour raconter la détresse psychologique et la cruauté que certains enfants doivent affronter pour protéger leur intégrité. La lucidité des enfants dépasse souvent celle des adultes qui les entourent. Bravo. Bon mercredi, bises amicales.

claire fo 20/04/2016 15:49

C'est dur dur dur d'être un enfant....

Excellent!!!

mansfield 20/04/2016 13:41

Ah cruauté des mômes, une belle analyse psychologique!

Lenaïg 20/04/2016 10:40

Bonjour Martine. Ah, chez toi ce n'est pas comme dans le film Le petit Nicolas, que j'ai regardé pour la première fois hier soir, ce qui m'a fait rire et m'a bien délassée. Le rondouillard n'est pas le copain de Crépin. Le microcosme de la cour d'école est aussi impitoyable que la cour des grands, en effet. Crépin l'albinos et le surdoué a trouvé la force et le moyen de s'extraire du processus de harcèlement, au tour de Gaspard de s'y coller, mais il n'a pas l'intelligence de Crépin ... Magnifique nouvelle, subtil le glissement des mouches d'octobre à Gaspard ! Bravo, bizzz.

Jeanne Fadosi 20/04/2016 10:32

un récit hélas réaliste et que tu nous conte avec talent. Bises et belle journée

ZAZA 20/04/2016 09:46

Un très joli récit Martine avec un fond de vérités (les enfants entre eux ne sont pas tendres). Bise et bon mercredi - ZAZA - https://zazarambette.fr

Quichottine 20/04/2016 09:40

Il a gagné une place plus enviable qu'autrefois...
Ton histoire est trop vraie pour beaucoup d'enfants...
Hélas !
Mais c'est un très beau récit, j'ai adoré.
Merci, Martine
Passe une douce journée. Bises.

LADY MARIANNE 20/04/2016 08:25

bravo pour cette histoire qui se termine bien- trop souvent le cas ces harcèlements-
à la St Crépin tout prend fin !!
bisous et bon mercredi-

lyly 20/04/2016 07:37

intéressant texte
a bientôt
lyly

clara65 20/04/2016 07:24

Un gros problème de harcèlement comme ceux enfin révélés dans les écoles ! beaucoup trop ont souffert de discrimination pour telle ou telle raison, durant leurs études.
Bonne journée, chère Martine

jill bill 20/04/2016 07:10

Bonjour élève Martine... ah être le souffre douleur d'une ou plusieurs personne... une plaie ! Crépin et la goutte qui fait déborder la vase... ça donne de l'énergie pour un jour se venger... Bon ici de l'humour en référence au lapin crétin, mais dans la vie pauvre de celui qui le vit ! Allez hop sois le bien venu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)