Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la Saint Crépin.....

C’est la Saint Crépin aujourd’hui, Si l’on en croit le dicton, c’est dommage pour les mouches elles vont voir leur fin. Elles revivront au printemps prochain. C’est ma fête aussi mais je ne m’en réjouis pas vraiment car c’est tous les jours ma fête et je vais vous expliquer pourquoi. En attendant je me présente, je suis un petit garçon de 7 ans aux petits yeux turquoise, à la peau laiteuse aux cheveux blonds presque blancs crépus. Je suis un peu maigre. Je n’aime pas le sport et suis plat comme une crêpe. Papa et Maman sont gentils avec moi mais trop préoccupés par leurs querelles quotidiennes, ils me délaissent un peu. Papa passe son temps au café où il boit plus qu’il ne devrait. Je n’ai pas de copains. Je préfère m’isoler pour rêver, penser. Dans la cour de récréation, je m’adosse au platane et je voyage dans ma tête complètement étranger à tout ce qui se passe autour de moi. En classe je m’ennuie, je comprends très vite et je retiens tout sans difficulté. Je suis toujours le premier de la classe sans faire aucun effort. Je comprends fort bien que le fait que je sois surdoué comme s’en vante maman, associé à ma différence physique me valent les brimades de mes camarades et parfois même de certains de mes professeurs d’école. Avant ils m’appelaient Crépin la crêpe crépue. Cela me peinait mais je ne leur montrais pas, j’intériorisais. Résilience quand tu nous tiens ! Voyant que je ne n’en avais que faire, ils allaient m’oublier un peu. C’était sans compter sur Gaspard un garçon obèse aux joues écarlates. Dans chaque groupe humain il faut un bouc émissaire et Gaspard avait bien compris que tant que je le serai, il ne le serait pas lui-même. Il m’a trouvé aujourd’hui un autre surnom beaucoup plus méchant : Crépin le lapin crétin. Oui je suis crépu, plat comme une crêpe mais je ne suis tout sauf crétin et je n’ai pas supporté le quolibet de ce gros porcinet idiot. Ma peau albinos est devenue toute rouge de colère et je me suis battu avec Gaspard déployant une énergie et une violence contenues que je n’avais jamais montrées en criant comme les lapins crétins des « BWAAAAH » ! Je l’ai laissé complètement stupéfait et groggy sur le béton de la cour de récréation. J’ai hurlé « à la Saint Crépin, Gaspard voit sa fin » ce qui a provoqué les applaudissements de mes camarades. J’aurais pu me réjouir de ces acclamations. Au contraire, j’étais soulagé mais pas fier de moi. Je plaignais même Gaspard qui allait maintenant être la risée de mes camarades de classe.

 

Martine / Avril 2016 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Crépin)

Tag(s) : #Ecrits divers

Partager cet article

Repost 0