Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sacrée souris

Comme chaque soir Charlie veille. Il observe la rue et notamment la maison d’en face. La nuit si tous les chats sont gris, les murs, illuminés par les réverbères, sont roses. Soudain Lola apparait au seuil de sa maison se préparant à sortir pour aller se distraire en ville. Elle est angoissée, méfiante. Elle sait qu’elle est à la merci d’un ennemi inconnu qui lui veut du mal. Elle regarde à droite, à gauche, lève la tête. Elle va sortir. Lola sort. C’est une sacrée souris qui sort chaque soir pour vivre dehors ses amours en toute liberté.

Charlie à la fenêtre de la maison d’en face, à travers les rideaux, la regarde s’éloigner rapidement. Il pose ses jumelles, descend le vieil escalier. Dans l’entrée il enfile ses gants, revêt rapidement sa veste en laine, prend, sur sa table de salle à manger, une enveloppe sur laquelle sont collées 4 lettres découpées dans du Papier journal L O L A : à l’intérieur une feuille de papier avec ces quelques mots faits de lettres découpées dans des revues : « Le chat n’est pas là, danse jolie souris, danse … avant de mourir».. C’est la cinquième lettre anonyme qu’il écrit à Lola sa voisine d’en face une femme blonde aux yeux bleus, une sacrée souris aussi bête qu’elle est jolie et infidèle. Elle doit payer son inconstance. Charlie se sent investi d’une mission divine : Exterminer les femmes adultères. Il sort de chez lui, après avoir vérifié qu’il n’y avait personne, traverse la rue et dépose l’enveloppe dans la boîte aux lettres de Lola. C’est sa dernière lettre anonyme. Il l’a assez effrayée et fragilisée.

Il pourra, la prochaine fois, passer à l’action et l’empoisonner comme on se débarrasse des souris avec la mort aux rats. En attendant il prend la direction de l’hôtel de la souris verte pour retrouver Lola qui l’attend comme chaque soir où son mari est absent pour une dernière nuit d’amour chaude et coquine.

 

Martine / Avril 2016 pour le défi 163 des croqueurs de mots animé par Jill bill

Tag(s) : #Ecrits divers

Partager cet article

Repost 0