Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo PIXABAY

Photo PIXABAY

La cuisine est vaste et lumineuse. Sur mon plan de travail, je découvre le panier que la Chef Ghislaine une MOF (meilleure ouvrière de France) a concocté pour nous les candidats au dix-neuvième défi BOF CHEF (BOF signifiant bœuf, œuf, fromage) : Nous devons réaliser dans un temps très court le meilleur plat en utilisant tous ces mots ingrédients choisis par Ghilaine : Abus, Bouquet, Carton , Charme, Force, Mépris, Ombre, Puissance, Refuge,  Trouble. Nous avons bien sûr le droit d’y rajouter d’autres disponibles dans la réserve de la cuisine.

J’avoue, qu’à la vue de ce panier, un vrai panier de crabes qui peut me piéger,  Je suis déstabilisée, le doute et le trouble m’envahissent. J’ai un cœur d’artichaut, il ne manquerait plus que je pleure comme une madeleine devant des millions de téléspectateurs. Je me reprends. Que puis-je faire avec tout cela qui soit créatif, savoureux et présenté avec charme ?

J’aimerais bien réaliser une entrée chaude ou froide, pourquoi pas du crabe !  Si je choisis ce crustacé mieux vaut que mon plat soit froid.  Je me dirige vers la réserve pour chercher du crabe et un peu de vengeance car comme chacun sait elle se mange froid. Je trouve un crabe bien vivant. Il est beau, bien brillant : j’en pince pour lui. Je m’en saisis avec précaution pour ne pas me faire pincer et je le dépose sur mon plateau.  Je cherche maintenant la vengeance. Je regarde sur toutes les étagères, J’ouvre même les tiroirs au cas où elle y aurait trouvé refuge pour mûrir discrètement : Force est de constater que je deviens paranoïaque et que je me raconte des salades : Il n’y pas l’ombre de la moindre vengeance dans la cuisine BOF CHEF.  Je désespère de trouver les bons ingrédients et suis si troublée que je bute sur le pied d’une étagère et  tombe dans les pommes entassées dans un grand carton. Le crabe, tombé du plateau, me pince le bras. Je crie de douleur. Je reprends mes esprits, me relève rouge comme une tomate et verte de colère. La moutarde me monte au nez.  Une crevette bouquet éclate de rire en me voyant. Je l’attrape sans complaisance avec quelques-unes de ses sœurs et les pose sur mon  plateau avec le crabe que je rattrape avant qu’il ne s’échappe. Je crie à ces sales bêtes en les regardant méchamment  « Arrêtez de ramener votre fraise,  Vous ne perdez rien pour attendre,  Je vais me venger».

Me venger…. Mais J’ai enfin trouvé la vengeance ! Je ressors de la réserve en ayant rajouté à mon plateau des fraises et de la dinde. J’ai enfin la banane et une pêche d’enfer. Ce ne sera pas pour moi la fin des haricots.  Je vais pouvoir présenter mon plat osé de tous les abus, à la fois  plein de puissance et de délicatesse à la MOF qui ne pourra pas, en le dégustant, s’écrier avec mépris « bof » (la pire des humiliations). Je ne serai pas le dindon de cette farce BOF CHEF que j’ai toutes les chances de gagner sans avoir utilisé ni œuf, ni bœuf, ni fromage.

Martine / Décembre 2016 pour l'atelier N° 19 de Ghislaine.

Tag(s) : #Ecrits divers

Partager cet article

Repost 0