Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Haut les coeurs C'est Noël

Haut les coeurs C'est Noël

Hauts les cœurs mes amis, c’est noël aujourd’hui

Illusion de bonheur, le temps d’une journée

Pétillants de bonheur, les enfants sourient

Cadeaux enrubannés, devant la cheminée

Immense sapin vert, orné de pourpre et d’or

Dans un fauteuil, Un chat apaisé dort

Table élégante, qui pimpante reluit

Famille réunie, à défaut d’être unie

 

Trêve de Noël, les querelles oublions

Trêve de Noël, nos peines estompons

 

Noël me fend le cœur, haut les cœurs je ne puis

Absence d’être aimés, poignante compagnie

Misérable Noël, pour les vieux esseulés

Sans abris affamés, cœur et corps congelés

Enfant pleurant sa mère, abattue à Paris

La guerre est sans répit, nos soldats en Syrie

Le front Haine dédaigneux, qui férocement rit

Attristé est mon cœur, en fin d’année pourrie

 

Martine (Réédition de 2015)  pour les jeudis en poésie défi 176 des croqueurs de mots 

Excusez cette réédition mais taper sur un clavier est toujours douloureux. La cicatrisation de mon doigt est longue ! Ceci explique aussi les commentaires très courts sur vos blogs ou les "no comment"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chrisch2 26/12/2016 12:36

beau poème qui colle malheureusement à la réalité. Bises@+

dimdamdom59 25/12/2016 22:51

Tout est dit dans ton poème !!! Une bien triste actualité qu'on aimerait pouvoir zapper !!!
Merci pour ton partage.
Gros bisous.
Domi.

Christian 24/12/2016 10:38

Joli texte...Noël c'est ça pour moi aussi...Je te souhaite un joyeux Noël, bises

colettedc 22/12/2016 21:59

Magnifique texte de circonstance, Martine ! Bravo et bonne toute fin de ce jour !

scoobydu41 22/12/2016 19:25

Des mots qui reflètent la réalité pas toujours très réjouissante

Séverine 22/12/2016 18:55

Une rééditon qui est malheureusement encore d'actualité même si la ville n'est pas la même. Joyeux Noël quand même.

Henei de Margaux 22/12/2016 17:31

Bonjour Martine, tu pouvais reéditer sans problèmes ce poème de 2015, car il est hélas toujours de circonstance. Prends surtout bien soin de toi; Bises bien amicales. Henri.

marine D 22/12/2016 16:48

Trêve de Noël oui Martine, il le faut bien malgré les disparus, les attentats, les chagrins, les absences, nous serons tout sourire comme il se doit !
Bisous du soir

marine D 22/12/2016 16:46

Trève de Noël , malgré len attentats, les ch

durgalola 22/12/2016 16:17

je sais Martine, le monde est imparfait ... et nous aussi. Certains Noëls sont éclatants, d'autres moins ... j'apprends avec l'âge qu'il est nécessaire de vivre son Noël. Ce sera Noël tout à l'heure, notre petite fille va venir dormir à la maison ; on lui chantera les chants de Noël et lui montreront le sapin et la crèche.
Je pense aussi aux familles et aux blessés de la tragédie du marché de Noël. Et à la Syrie, toujours. Bises et Bon Noël Martine.

croc 22/12/2016 15:44

Il est triste de constater que d'une année à l'autre, rien ne change, rien n'évolue dans le bon sens ..... je souhaite une rapide guérison à ton doigt. Bises d'ici

Eglantine 22/12/2016 12:23

Une réalité de la vie ...à deux facettes
c'est fort bien dit dans la joie et dans la peine

je t'embrasse en souhaitant une rapide guerison à ce vilain doigt :-)

écureuil bleu 22/12/2016 11:44

Ce poème est malheureusement toujours d'actualité. C'est Berlin maintenant qui est touchée. Bisous

Lenaïg 22/12/2016 10:59

En plus, effrayant et désespérant, ton poignant poème de 2015 n'a pas besoin de retouches. Malgré ton doigt à préserver, tu es bien présente parmi nous et c'est très bien. Merci beaucoup, gros bisous.

Quichottine 22/12/2016 10:36

Les fin d'années se suivent et se répètent, hélas !
Pensées pour ceux qui souffrent, pour ceux qui sont seuls, pour ceux qui on perdu un être cher...
Prends bien soin de toi, Martine.
Bisous et douce journée.

Jeanne Fadosi 22/12/2016 10:06

noël 2015 était si proche encore et ces enfants orphelins et ces pères trop tôt veufs. Comment t'en vouloir de rééditer ce poème qui déroge certes à la consigne, encore que les événements que tu évoques ont donné aux lecteurs ce très beau petit livre de sagesse "Vous n'aurez pas ma haine".
Pas de souci non plus pour le clavier. Prends soin de toi martine et bonnes fêtes

Ionard 22/12/2016 08:38

Et bien c'est triste car cela reste d'actualité....beau texte et je ne me souvenais pas de l'avoir lu!
Bises
Dany
J'espère que ton doigt va vite guérir

Lilousoleil 22/12/2016 07:35

C'est bien les re-éditions, il y a toujours quelsu'un qui n'a pas lu ou un nouvel inscrit et puis le texte le vaut bien !
bonne fin d'année
avec le sourire

Clara65 22/12/2016 06:13

2015 ou 2016, c'est du pareil au même ! on finit tous les ans aussi mal.
2017 ne s'annonce guère mieux.
J'espère surtout que ta santé s'améliorera, c'est le principal.
Passe de bonnes fêtes en famille, à très vite et amitié

ZAZA 22/12/2016 06:01

Coucou Martine. Magnifique réédition. Pas trop le coeur non plus à fêter Noël qui au fil des temps a perdu sont âme d'antan. J'attends demain ma dernière fille Ellen, l'illustrateur de mon texte pour le mariage (barbazaza), mes deux autres filles préférant le Noël avec leurs petits chez les beaux-parents. Ainsi va la vie ! Et puis ce climat délétère en ce moment, ces attentats qui endeuillent notre occident, ces guerres, cette violence que je ne supporte plus.Cet après midi, scanner, peur-être un résultat ... Bises et bon jeudi

jill bill 22/12/2016 05:29

Bonjour Martine, cette vie n'est pas rose, tant de souffrance ici-bas, guerre, attentat, maladie, solitude, SDF et j'en oublie... que ton Noël soit le meilleur possible, bises, jill

liedich 22/12/2016 04:24

Merci pour ces voeux de Noël. Et heureux de te connaître et te pouvoir souhaiter un bon rétablissement.
Douceur du matin naissant.