Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Quand Penelope fait tapisserie

Photo PIXABAY

Photo PIXABAY

Telle l’épouse d’Ulysse roi d’Itaque

Pénelope attendait François roi de Sarthe

Parti siéger à l’assemblée à Paris

En semaine, elle faisait tapisserie

Par amour et pour chasser son grand ennui

Auprès des notables de Sarthe et du pays

Le week-end, Elle lui servait cocktail et thés

Il lui racontait sa vie de député

Pour elle dans la campagne belles cavales

Pour lui voiture de course et vie familiale

 

A une journaliste, elle se confia un jour

Elle vivotait effacée depuis toujours

Dans l’ombre de son mari et ses enfants

Qu’elle aimait et assistait tout le temps

Eux étaient avocats, lui premier ministre

Elle n’était rien et cela la rendait triste

 

Elle modeste qui n’aimait pas paraître

Première dame elle pouvait bientôt être

Difficile à concevoir et supporter

Après l’ombre, Les projecteurs sur elle braqués

Cécilia Sarkozy forte avait craqué

Elle si fragile ne pourrait endurer

 

C’était impossible, elle était si loyale

Elle était loin d’imaginer le scandale

Elle avait été aveugle et bien candide

Le Penelope gate, affaire sordide

Elle était payée pour son mari aider !

Pour sa défense, il tenta de la persuader

Qu’elle n’était pas seule, que c’était normal

On voulait l’abattre, c’était une cabale

Petits meurtres entre faux amis ou ennemis

Il ne serait pas tué par ce tsunami

 

«Je t’aime » il lui a dit à son grand meeting

était-ce sincère ou bien du marketing ?

Pourquoi dire ça en public à sa lady

Alors qu'en privé il ne lui a pas dit

Quelques larmes sur son visage coulèrent

Elle n’aurait pas dû devant la France entière

Son mari lui filait un mauvais coton

Faisant tapisserie, elle devait faire front

Surtout ne rien dire quitte à paraitre sotte

Quelques semaines jusqu’à l’ultime vote

 

Que son mari soit élu ou bien battu

Elle devra faire un choix peut être impromptu

Partir pour s’occuper d’elle uniquement

Ou consoler son mari dans le tourment

Et rester solidaire jusqu’au jugement

 

Martine pour l'annuaire pour les nuls. Lettre D (mots imposés cocktail, cavale, cabale)

Domi je n'ai pas le temps de répondre chaque semaine au défi de l'alphabet mais à chaque fois que les 3 mots m'inspireront spontanément sans avoir à chercher, je le ferai comme cette semaine. En plus je n'ai pas réussi à trouver les défis sur l'annuaire alors j'attends que mes amis blogueuses y répondent pour trouver les mots imposés. Si quelqu'un peut me dire comment faire merci.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clara65 14/02/2017 06:05

Je n'admire pas cette femme car si elle a été prise pour une andouille par son mari, ce que je crois fortement, elle devrait faire illico-presto, ses valises !
C'est très très bien dit, en tout cas.
Belle journée, Martine.

Cendrine 13/02/2017 11:48

C'est extrêmement réussi!!!
Un grand bravo pour cette satire poétique que je viens de lire à voix haute, appréciant encore davantage la qualité des mots.
J'espère que tu vas de mieux en mieux, je te souhaite une belle semaine, gros bisous
Cendrine

mansfield 12/02/2017 21:19

Ah Pénélopé, j'aime le dire à l'espagnole, comme Pénélopé Cruz, l'autre, bien plus démonstrative! Difficile le mariage quand il faut suivre son époux dans la gloire et dans la boue!

Ionard 11/02/2017 01:02

Pauvre Pénélope! elle inspire beaucoup de gens mais là chez toi, ma foi tout ça est très bien tourné!
Bravo pour ton talent
Bises

hellebore95 10/02/2017 21:11

Bonsoir Martine !

MERCI de ta visite et BRAVO pour ce texte, bien troussé et ironique. Mais, entre nous, cela commence à être long le déroulement de cette affaire. En tous cas, oui, j'ai vu "le domaine" et elle n'est pas sotte au point de ne pas savoir combien on la paie. Je crois qu'il va être très difficile de démêler cette affaire.

En attendant, profite bien de ton WE, que je te souhaite le meilleur possible. Nous, on va aller voir les toiles de Dominique MAILLOCHON, à LA FRETTE et celles de Bernard VERCRUYCE à UTRILLO à SANNOIS. De beaux et bons moments !

Bisous, bisous et à bientôt ! Coryphee.

cheznous62 10/02/2017 17:53

Il y a beaucoup de "Pénélope" qui s'ignore !!
Un texte recherché bien en rapport avec la photo et la Pénélope des temps passés !
Mes bises Martine pour u n agréable week end chez nous sous la gelée !
Nicole...

Durgalola 10/02/2017 16:31

nous pourrions écrire un roman passionnant.( Tu comprends que j'ai aimé tes mots) ... sur leur château de la Sarthe, (pas une maison, comme toi et moi), sur les enfants qui sont avocats ou banquier .. pas d'enseignant, pas de médecin, pas d'écrivain ... peut être le dernier qui est encore au lycée. On respire sa tristesse ... et si l'argent, elle n'en avait pas vu un sou ... pas même pour aller à Ithaque. Bises

jazzy57 10/02/2017 16:01

Super Martine une version actualisée de Pénépole qui ne manque pas de talent , elle t'a vraiment inspirée une tragédie digne des anciens cette affaire . La politique me fait de plus en plus penser à une grande scène de théâtre où chaque acteur ne craint jamais d'en faire un peu trop .
Bonne soirée
bisous

chatou11 10/02/2017 15:47

Bien trouvé Martine et en plein dans le mille!!! l'actualité t'a bien inspirée.
Bonne fin de semaine et bises audoises
chatou

Camille 10/02/2017 15:39

tous les parlementaires ( et je connais ayant été en politique pendant + DE 20 ANS) le font, c'est plus simple pour eux de pouvoir compter sur une personne de leur famille et le wk ils mettent tout à plat, il y a beaucoup d'argent en jeux ??? C'est maintenant que vous réagissaient, dommage

colettedc 10/02/2017 15:37

Bravo pour ton texte, Martine ! Et quelle inspiration, oui !!! En réponse à ta question, c'est sur ce blog de Domi, que tu trouveras ce défi à relever : http://leblogdetouslesdefis.apln-blog.fr/
Bisous♥

Jerry OX 10/02/2017 15:02

Oh Oh !! Martine, Bravo !! je vois que l'affaire Fillon t'a inspiré des rimes belles et vachardes . En tout cas, c'est bien vu et si Pénélope fait tapisserie tandis que son mari François roi de Sarthe s’emmêle avec la vérité en voulant conquérir à nouveau ce pouvoir qu'il a goûté dix ans plus tôt avec monsieur Bismuth , c'est à se délecter dans le texte !

Lenaïg 10/02/2017 14:04

Excellent, Martine, tout est dit en poème dans cette lamentable affaire, pathétique pour son héroïne. Le roi François, je crois, ne lui a même pas dit "Je t'aime" (incongruité certes, je suis bien d'accord avec toi), il a dit : "je l'aime", ne s'adressant même pas à elle mais à ses électeurs. Gros bisous.

fanfan 10/02/2017 13:30

Bravo pour ce texte si bien tourné! Pauvre Pénélope dans la tourmente à cause de son mari! Savait-elle seulement qu'il lui versait tant d'argent ?
Je crois qu'il y en a d'autres dans le même cas qui doivent passer des nuits blanches.Mais tant qu'ils ne sont pas candidats ils seront peut-être oubliés .. Je ne peux pas t'aider pour les mots .;je suis comme toi.

Bon week end

écureuil bleu 10/02/2017 12:42

Bonjour Martine. J'aime beaucoup ton poème très bien tourné, avec les trois mots imposés parfaitement placés. Je plains Pénélope, pas son mari... Bisous

P'tit Randonneur 10/02/2017 11:45

Bonjour Martine
Elles sont célèbres les Pénélope pour leurs aventures amoureuses et les autres ! ;)Je te souhaite une bonne journéeBises@lain

chrisch2 10/02/2017 11:33

j'avais pensé pas de politique sur les blogs et c'était très bien comme ça ! mais aujourd'hui je viens dire que je suis de droite,que je voterai F. Fillon à la présidentielle car c'est le seul qui peut sortir la France du marasme actuel et enfin je me pose la question : A qui profite cette cabale qui tombe juste au bon moment ? Bises@+

Azalaïs 10/02/2017 11:09

Bravo Martine, par solidarité fémininine elle me fait peine aussi à moi cette Pénéloppe, elle semble si soumise à son dévot et Tartuffe de mari

mère de la mule 10/02/2017 10:15

Bien triste affaire, la porte est ouverte au populisme...
Bisous et bon week-end
Maman mule

Quichottine 10/02/2017 10:09

jill t'a répondu pour l'adresse nécessaire.
J'aime beaucoup ton texte... même si cette affaire m'exaspère.
Bisous et douce journée.

Mona Serial Blogueuse 10/02/2017 09:56

Bravo pour cette version très littéraire de cette affaire contemporaine mais hélas pas nouvelle !
Rien de nouveau sous le soleil de cette pauvre France !

LADY MARIANNE 10/02/2017 09:16

une version poétique-
je suis stupéfaite par les sommes versées- alors que nos retraites n'augmentent pas-
peu importe le parti - être grassement payée et être vue nulle part ?? ce n' est plus de la discrétion--
pourtant je suis de droite depuis toujours-
bon vendredi-

Mamounette 10/02/2017 09:07

Très Jolie version actualisée de la vie d'une Pénélope

ABC 10/02/2017 09:01

Sous les feux de la rampe, à chacun son couplet...

ZAZA 10/02/2017 08:53

Pénélope

ZAZA 10/02/2017 08:53

Joli plaidoyer pour cette Pénéloppe actuellement dans la tourmente !
Bises et bon vendredi
http://zazarambette.fr

Sido 10/02/2017 08:51

Bien vu, bien dit, Martine. Au fond tout de même Pénélope fait un peu peine, si on oublie sa situation privilégiée !

danièle 10/02/2017 07:55

un texte magnifiquement écrit! Comment plaindre Pénélope? je ne le peux pas.
bonne journée, bises
danièle

lyly 10/02/2017 07:20

rester dans la sobriété, mais ce texte est formidable, j'ai une impression d'ironie et tu plains cette pauvre dame et ses salaires qu'elle a du apprécier. on dit l'argent fait pas le bonheur, j'ai tendance a dire qu'il y contribue, oui pour nous il y contribuerai très bien, mais pour Pénélope pour le moment il ne fait pas son bonheur cet argent si durement (lol) gagné.
bises amicales a vous deux.
lyly

jill bill 10/02/2017 07:11

Politiquement incorrect... sourire, eh oui... !! La lettre D est reportée au 20 pour cause de jeu la lettre de la saint Valentin... Sinon Domi donne la nouvelle lettre le lundi dans la journée... sur le http://blogdetouslesdéfis.apln-blog.fr... ,-) bises

Lilousoleil 10/02/2017 06:32

que ton textes bien tourné... bravo
avec le sourire