Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour le nid de mots du mois de Mars 2017, ABC nous demande d'honorer PREVERT à notre façon. J'avais animé pour les croqueurs de mots en septembre 2016 un défi dont le thème était "à la mode PREVERT", je me permets de rééditer ici les deux parodies de poèmes de PREVERT que j'avais écrites pour l'occasion : Peindre  la Girafe et Infernal inventaire à la prévert

Parodies de poèmes de Prévert

PEINDRE LA GIRAFE

Chercher d’abord une girafe

En plein cœur de Paris.

Où la trouver ?

Au parc zoologique

Ne pas craindre de passer pour un zozo au zoo !

Se munir d’un peigne.

Ne pas oublier les bananes,

Les girafes en raffolent.

Devant l’enclos aux girafes, éplucher une banane.

Résister à la tentation de la croquer !

Saisir le fruit par la main.

Tendre le bras au-dessus de la barrière en bois

De l’autre main saisir le peigne,

Le cacher derrière son dos

Attendre que la moins craintive approche

Patience, attendre !

Aucune ne vient.

Se consoler, manger la banane.

En sortir une autre.

Ne pas l’éplucher, c’était une erreur.

La présenter de nouveau

Parodies de poèmes de Prévert

Dame Girafe s’approche enfin,

Tend son long cou Par-dessus l’enclos,

Engloutit brusquement la banane

Puis s’enfuit aussitôt.

Trop rapide la goulue !

Parodies de poèmes de Prévert

Recommencer l’opération.

Tendre une nouvelle banane.

Brandir le peigne.

Obliger l’animal à venir plus près

Reculer un peu la banane dès que la belle avance

Approcher le peigne de sa crinière

Commencer à la peigner

Le peigne trop fin s’accroche dans le crin de la belle

Vous n’avez plus de banane, plus de peigne.

Le gardien s’approche :

« Que faire »

Lui répondre « Je peigne la girafe »

Il s’esclaffe

« On ne peigne pas la girafe on la peint !».

Stupide vous n’y aviez pas pensé.

Il lui manque des tâches sur les pâtes !

Parodies de poèmes de Prévert

Mais vous êtes bien trop fatigué

Par ses tentatives avortées.

La girafe ne point peindre.

Encore moins faire son portrait.

Vous n’êtes pas Prévert .

Ce n’est pas un oiseau.

Tenace, ne pas abandonner.

Coûte que coûte la peigner.

La peigner au sens figuré !

Devant l’enclos aux girafes,

S’allonger sur un banc.

« Qu’il est doux de ne rien faire »

S’endormir dans les bras de Morphée

Se réveiller à cause d’un léger grattement sur votre crâne :

La girafe est entrain de vous peigner

Avec le peigne qu’elle vous a volé !

Votre réveil l’a effrayée, Elle s’en est allée

En vous tirant la langue

Parodies de poèmes de Prévert

Sortir un miroir de votre sac,

Ouf vous ne l’aviez pas oublié !

Vous contempler dedans

Oh surprise, est-ce un rêve ?

Une énorme banane ……

A poussé sur votre tête

Parodies de poèmes de Prévert

INFERNAL INVENTAIRE A LA PREVERT

 

Une goélette

Dix goélands

Un trois mâts

Trois marins

six océans

Six os de seiche

Un ciseau de poissonnier

Huit huîtres

huit huitriers pie

Un sétois qui n’est pas toi

Un cétacé

Cétacé

C’est assez

Parodies de poèmes de Prévert

Un citronnier

Six troncs coupés non pressés

Un gland

Deux glandeurs rêveurs

Cinq cerfs cinglants

Dix sangliers

Six orangers

Un Ciseau de menuisier

Un annamite tue mouche

Sept mouches tsé-tsé

Tsé assez

C’est assez

Parodies de poèmes de Prévert

Un bout de pelouse

Deux statues debout

Des chefs d’œuvre en péril

Déchets urbain

Un boulevard périphérique

Cent africains de nord Afrique

Des pas perdus aux objets trouvés

Des pavillons de banlieue

Mille lieux sous terre

Sept usines chimiques

 

Sais-tu Zin-édine ?

c’est assez.

Parodies de poèmes de Prévert

Treize œufs à la douzaine

Douze énergumènes

Une grosse vache qui devient chèvre

Un chèvrefeuille

Quatre trèfles à quatre feuilles

Sept points noirs de coccinelle

Un coq en pâte

Une patte de lapin

Neuf fers à cheval de trait

Treize chevaux dont un au trot

 

Il y a un cheval de trot en trop

C’est trop

Fin d'infernal inventaire

Parodies de poèmes de Prévert
Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0