Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Cris et chuchotements

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Jadis ils étaient beaux et gais, On les nommait jeunes pas junior

Aujourd’hui vieux et ridés, Par décence on les nomme seniors

Jadis il lui criait sa passion avec fougue et exaltation

Aujourd’hui il lui chuchote avec tendresse son adoration

Jadis il sentait sa présence, pour le pire et pour le meilleur

Aujourd’hui il sent son absence, Elle n’est plus là elle est ailleurs

Un brin d’ombre dans son regard, Sa sage expression un peu amère

Dans ce décor de bal à la campagne, Loin de son bord de mer

Tristesse et nostalgie semblent avoir envahi tout son être

De son émoi et de ses doutes, fier il ne laissera rien paraître

Mais à quoi peut-elle penser ? Mais à qui peut-elle bien penser ?

 

Martine / Mars 2017 -  Atelier 28 de Ghislaine (voir ci-dessous). Les mots imposés sont en gras dans mon poème. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ghislaine 13/03/2017 20:38

Je viens de lire ton beau texte
et si je n'ai pas mis ton nom c'est que je n'avais pa sle lien, donc je ne savais pas que tu avais participé Martine
j'ai bien regardé sous les ateliers annoncés pour le 27 et 28 et je ne vois pas ton lien
je le prends donc et bien sur que je le rajoute dis donc
manquerait plus que j'oublie mon écrivaine chérie
bisous

Marie Minoza 09/03/2017 20:42

Il ne reste souvent qu'un bouquet de tendresse avec des fleurs de nostalgie.

P'tit Randonneur 09/03/2017 18:33

Bonjour MartineTrès belle prose. C'est un bel hommage rendu à nos sénior dont nous faisons parti. Un peu de réconfort, beaucoup de tendresse ! Merci c'est très beauje te souhaite une bonne soiréeBisous@lain

jazzy57 08/03/2017 18:50

Vraiment super ton texte , oui à quoi peut elle bien penser .
La danse de salon souvent permet ce genre de pause

écureuil bleu 08/03/2017 11:21

Tu écris vraiment très bien Martine ! Ton dialogue colle parfaitement à la photo. C'est l'anti-drague (skectch de Guy Bedos avec Sophie Daumier". Bisous

luciole 83 07/03/2017 21:10

Ah ces bals dansants ! j'ai assisté, plutôt que participé, à plusieurs avec mon Club des Aînés... car chacun à sa chacune et ils dansent depuis si lgtps ensembles qu'ils ne leur aient plus possible de se séparer.... ce qui fait que les femmes seules, veuves ou dont le mari ne danse pas, n'ont qu'une possibilité : danser avec une copine ! car dans notre tranche d'âge, bcp plus de femmes que d'hommes.... C'est fou, le nombre de veuves !
Comme d'habitude, une écriture bien particulière et si agréable à lire ! bravo !
Bisous

colettedc 07/03/2017 19:54

Oh ! C'est tellement bien dit pour décrire cette situation, Martine ! Douce soirée ! Bisous♥

Amatxi 07/03/2017 19:14

Bonsoir Martine,
Elle pense peut être à ses bals lointains au cours desquels elle s'est amusée différemment.
Ou tout simplement, elle ne pense à rien, elle est bien et profite de l'instant.
Bisous et bonne soirée

Mamounette 07/03/2017 18:03

Ils savourent le moment présent

croc 07/03/2017 17:32

A sa jeunesse enfuie ? A ses enfants dont elle n'a pas eu e nouvelles depuis longtemps ? A ce jeune homme qui l'avait troublée, il y a des années ?
Ou tout simplement se demande-t-elle si elle a bien fermé le gaz... donné à manger au chat? payé la facture edf? :-)
Bises d'ici

jill bill 07/03/2017 17:32

Dans ces thés dansants veuves et veufs viennent tuer le temps et plus si affinité même si ils n'oublieront jamais l'âme soeur envolée, se remettre à deux, plutôt que la solitude et le chagrin... merci, bises