Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les oiseaux furibards

Regardez-moi ces vieilles andouilles

Elles Paraissent dans le coaltar.

Mais Qu’est-ce donc qu’elles magouillent ?

Avec leur tête d’avatar

Peut-être bien qu’ils nous zigouillent

En voulant nous nourrir ces lascars

Ils devraient filer la quenouille

Ou bien s’enfuir à Zanzibar

On ne peut voir sans un sonar

Le sac secret de ses pedzouilles

Ont-ils emporté leurs dollars

Avant de partir en vadrouille ?

Pour les enfants des malabars ?

Devinons Cette carambouille

De ces bien singuliers vieillards

C’est horrible ça nous chatouille

Nous sommes oiseaux furibards

Du poil à gratter, ouille ouille ouille !

 

Martine / Mai 2017 pour le défi 185 des croqueurs de mots animé par Fanfan de faire, sur la photo ci-dessus une poésie avec les 12 mots imposés en gras dans mon poème qui devaient être la terminaison  des vers.  Extrêmement difficile de faire un texte qui se tient !

Partager cet article

Repost 0