Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Vive la vraie vie (atelier 45 de Ghislaine)

Vive la vraie vie (atelier 45 de Ghislaine)

Notre monde devient de plus en plus virtuel à tel point que certains jeunes passent une grande partie de leur journée à jouer à des jeux vidéo préférant au train-train quotidien de leur vraie vie cette virtualité souvent violente où ils se prennent pour des héros. Certains,  s’identifiant aux personnages de ces jeux,  commettent des actes violents sans même se douter  qu’ils sont sortis du jeu. Quelle tristesse.

Je me rends compte que je vis moi aussi beaucoup trop dans cette virtualité. J’ai des centaines d’amis virtuels sur Facebook, Twitter que je ne connais pas et que je ne rencontrerai jamais. Je corresponds à travers les échanges de commentaires sur les blogs avec ceux et celle qui les tiennent.  Avant ma maladie, je ne m’en rendais pas compte. Cette communication excessive et aisée qui ne m’engageait pas me convenait. Je me cachais, me protégeais derrière elle. Je croyais faussement être une excellente communicante alors que je suis introvertie. J’ai beaucoup changé. Sans me détacher complètement de cette virtualité, je passe de moins en moins de temps sur les blogs et les réseaux sociaux.  J’ai envie de vivre intensément la vraie vie, rencontrer des personnes et oser échanger avec elle oralement en face à face en osant les regarder dans les yeux ce que je ne faisais pas auparavant par timidité. Je préfère maintenant  pour dire parler plutôt qu’écrire. Dans mes différentes activités sportives, je rencontre beaucoup de monde et j’échange avec ceux et celles que je trouve sympathiques. Je ne leur ai pas dévoilé grand-chose de ma vie et je ne cherche pas à m’en faire des amis car l’amitié c’est comme l’amour plus on la cherche, moins on la trouve car on est alors à la recherche d’un idéal qui n’existe pas. La virtualité nous cache les défauts de nos amis virtuels qui nous montrent le plus souvent le meilleur côté d’eux-mêmes, elle nous évite ou limite les déceptions. Le virtuel m'a néanmoins permis de lutter contre ma timidité. C'est la meilleure et la pire des choses.

Vive la vraie vie.

Martine pour l’atelier 45 de Ghislaine (Thème le virtuel. les mots en gras sont les mots imposés) 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

écureuil bleu 05/09/2017 20:57

Je n'aime ni facebook, ni twitter, mais grâce aux blogs j'ai rencontré plusieurs belles personnes. De même Babelio m'a permis de découvrir des personnes très intéressantes, en réel...

Lenaïg 30/08/2017 09:14

Coucou par ici Martine, une très belle mise au point autour de ces mots imposés, intense moment de vérité ! Gros bisous.

mansfield 29/08/2017 00:50

Tout à fait d'accord avec toi, je n'ai d'ailleurs que peu d'amis virtuels mais aussi peu d'amis réels, lire, écrire me passionne toujours autant j'ai besoin de tous ces échanges alors j'essaie de doser selon mon humeur du moment! Tu as une belle philosophie!

Mo 25/08/2017 18:36

Bonjour,
Je n'ai pas des centaines d'amis virtuels, loin de là.
Mais j'ai rencontré quelques uns d'entre eux et m'en suis fort bien trouvée.
Évidemment, je les connaissais virtuellement depuis plusieurs années.
Bonne soirée,
Mo

Renée 24/08/2017 12:25

Voilà une belle réflexion a laquelle j'adère. Le virtuel est bien, il nous occupe quand on ne travaille plus mais ne peut en aucun cas remplacé le réel. Je me rend compte que quand je m'éloigne de l'ordi je ne culpabilise plus, ce qui n'était pas le cas il y a un an a peine, et en plus, ça ne me manque que peu. Le manque et de ne pas pouvoir de suite partager les beau paysages vu mais, au retour je n'y manque pas. C'est le bon coté du virtuel Bisoussssss

covix 24/08/2017 11:25

Bonjour, Les vrais ami-e-s sont comme l'amour, rare, la virtualité, il faut avoir du recul avec, mais elle nous sert, blog, réseaux sociaux, à avoir des liens qui ne nous coupe pas du monde, le réel en est par contre la vivacité et permet des échanges plus directe, j'aime bien les deux, et les rencontre dans le réel est un enchantement, surtout quand on surmonte sa timidité, je connais.
Bonne journée
Bises

Durgalola 23/08/2017 18:11

c'est un beau texte ; tu sais bien jongler avec les mots imposés et en faire un texte ayant toujours sens.
Je ne jetterai pas le virtuel aux orties ... personnellement, j'ai choisi de ne plus faire partie de Facebook, uniquement la blogosphère et encore je reste sage. Et quand même, cela a permis à chacun de trouver une bonne chose. Je ne pensais pas que tu étais timide car tu n'hésites jamais à dire ce qui ne te convient pas, sans forcer le trait, en respectant l'autre.
Bises

manou 23/08/2017 17:09

Je suis bien d'accord avec toi que l'amitié, comme l'amour plus on la(le) recherche moins on la(le) trouve. Pourtant parfois le virtuel rejoint le réel et des échanges très forts peuvent avoir lieu avec des personnes que l'on a connu sur le net. J'ai beaucoup de chance car chez nous on n'est pas plus que ça accro au virtuel...et comme tu le dis quand on fait beaucoup de sport et qu'on voit des gens tout au long de la semaine, cela permet un réel équilibre bénéfique à la santé psychique et à la santé tout court. Je suis aussi très choquée quand je vois des parents rivés à leur smartphone au lieu de jouer avec leurs enfants ou de leur expliquer ce qui les entoure...Mais pour en revenir à ton texte je crois qu'en fait il n'y a pas de hasard. Il y a tant de blogs, pourquoi s'arrêter plutôt sur celui-ci plutôt que sur celui-là...c'est bien parce quelque chose nous y retient, un mot, une image, une réflexion. Je crois que sans le faire exprès on se livre beaucoup plus que ce qu'on croit...et on se retrouve souvent à quelque part. A bientôt

colettedc 23/08/2017 17:03

Ah ! La vraie vie aura toujours la première place, en effet, Martine ! Ce monde virtuel, il a du bon, mais il faut savoir en sortir bien entendu. Je me dis, moi, que ces personnes rencontrées sur le net, sont réelles aussi et, cela donne assez souvent de merveilleux échanges là, ou autrement. De vraies amités se créent au fil des ans. Oui, la modération a toujours meilleur goût en cela comme en toute chose. Bonne soirée à venir ! Bisous♥

Ionard 23/08/2017 15:55

Fine analyse que je partage. Pour autant j'ai rencontré quelques personnes virtuellement et que j'aime énormement. Il faut de tout et maintenant je fuis un peu le monde.....
Bises
Dany

Azalaïs 23/08/2017 15:04

Je te reçois 5/5, combien "d'amies" virtuelles m'ont profondément déçue car derrière le masque de l'hyper gentillesse se cache bien souvent une course effrénée à la notoriété , à une image virtuelle que nous leur renvoyons en leur disant qu'elles sont les plus ceci et les plus cela et elles ont la faiblesse de le croire! Je me demande parfois comment elles trouvent le temps en plus d'aller visiter tant de monde, elles doivent avoir des journées de 48 heures ou alors elles ont une ribambelle d'aides ménagères qui s'occupent de leur maison ou de leur jardin! J'ai vu un reportage l'autre jour sur les tout petits accro déjà aux tablettes et aux smartphones et qui d'après le pédo-psychiatre développent des troubles graves du développement et que dire de ces parents qui passent leur temps à répondre à leurs appels au lieu de s'occuper de leurs enfants! L'autre jour au cours d'une rando dans les Pyrénées, "le passage du col de Roncevaux, j'étais derrière une jeune fille qui a passé son temps rivée à son smartphone alors que tout autour le paysage était extraordinaire! Je pense aussi comme toi que l'amitié, plus on la cherche, moins on la trouve, je reste fidèle à certaines très vieilles amies avec qui j'ai surtout une correspondance épistolaire mais je ne cherche surtout pas à être aimée de tout le monde, ce serait beaucoup trop encombrant! et puis il faut bien reconnaître qu'avec mon caractère de cochon, je ne suis pas très douée pour ça!
J'ai beaucoup aimé ton texte
Bises

scoobydu41 23/08/2017 14:50

Et oui il faut faire la part des choses, bravo!

Nell 23/08/2017 14:01

Je te rejoints parfaitement, ma chère Martine, mais je pense aussi que Ghislaine, dont j'ai lu le commentaire, a raison également. Il faut faire la part des choses et ne pas trop s'enfermer dans ce monde virtuel. Mais tu sais je viens de faire connaissance "en vraies" de deux amies virtuelles et l'on s'est "reconnue". C'est fou ce que cela peut apporter aussi. Je t'embrasse et te souhaite une belle journée

jazzy57 23/08/2017 09:37

Bravo Martine un tres beau texte qui montre toutes les facettes du virtuel devenir complètement accro à ce monde peut aussi isoler la personne alors qu'en principe ça devrait être un atout pour les rencontres .
Bonne journée
Bisous

Ghislaine 23/08/2017 09:25

Bonjour Martine
C'est aussi bien vrai ce que tu écris...........
Mais j'ajoute à ton texte que le virtuel peur mener au réel,
et devenir la vraie vie mélée à celle du net.
J'ai fait plusieurs connaissances, et certaines sont toujours
dans ma vie réelle et j'ai même découvert une Amie de Blog
qui habitait au village voisin et cela , on l'a découvert par le virtuel.........
Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose, quand on
sait faire la part des choses..... Ma vie réelle est bien là aussi
mais ma vie virtuelle compte beaucoup pour moi
Certaines rencontres virtuelles sont précieuses..........
Mais je comprends que tu penses ainsi chère Martine..........
Je t'embrasse.........Merci.........

Quichottine 23/08/2017 08:51

Tu as raison, vive la vraie vie !
Cependant, je reconnais que même si beaucoup de mes rencontres de blog sont et resteront virtuelles, comme les "correspondants" que nous avions lorsque j'étais enfant, le monde des blogs m'a permis de faire de merveilleuses rencontres, proches ou lointaines, des personnes que je n'aurais jamais connues sans ces échanges écrits qui ne dépendent pas de l'apparence de chacun.
J'aurais été désolée de ne faire que te croiser sur l'un des chemins de Cergy que tu fréquentes sans savoir que nous pouvions être amies dans la réalité.
J'ai moi-même beaucoup de mal à m'adresser à des inconnus... question d'éducation sans doute.
Mais ta rencontre est l'un de mes bonheurs du jour.
Je t'embrasse fort.

ZAZA 23/08/2017 08:18

Joli texte Martine. Bravo ! Bises et bon mercredi

jill bill 23/08/2017 08:04

Comme toute dépendance il y a le côté obsessionnel, accro, alors oui en mode rationnel le net, l'ordi qui reste néanmoins un bel outil pour tout voir et tout savoir depuis son bureau... mais rien ne remplacera la vraie vie; de famille et sociale... bises, aminaute jill ;-)