Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Le Bouche-trou de Trou La ViIle

Bien que Trou la Ville soit une bourgade guillerette bordé par un grand étang aux eaux vertes où viennent se refléter des peupliers géants, il ne s'y passe jamais rien.

Imaginez ma frustration et mon ennui de reporter photographe pour le journal local "Le Bouche Trou" dans ce trou du cul du monde si paisible : jamais de catastrophe naturelle, de crime, rarement de vol.  

Pour boucher les trous dans les pages du journal, je dois me contenter, de la rubrique état civil avec plus de décès que de naissances, de l’information sur les collectes de sang, du compte-rendu des conseils municipaux. Assister à ces derniers pour en rendre compte est une vraie corvée tant il sont ennuyeux. Je fais aussi des interviews des élus locaux, du médecin qui va prendre sa retraite et n’a pas trouvé de remplaçant, des rares commerçants qui survivent, beaucoup ont fermé boutique.

Chaque année l’élection de la Reine de Trou la ville est organisée pour distraire les habitants. J’y assiste, cela me permet d’admirer les plus jolies filles de la ville comme un enfant regarde en rêvant des jouets dans une vitrine sans pouvoir les toucher. Cette année c’est la jeune boulangère qui a revêtu la couronne et l'écharpe. Elle tient la caisse de la boutique familiale qui vend un mauvais pain mais qui a beaucoup de clients masculins qui ne viennent que pour son sourire. C’est du pain béni cette petite.

Je crois bien que prochainement je vais aller interviewer la jolie boulangère. L’occasion est rêvée, elle a peur et est triste. Elle vient de recevoir une lettre anonyme d’insulte et de menace. Je vais aller à sa rescousse, et lui dire de ne pas prêter attention à ce torchon qui  est certainement la vengeance d’une de ses rivales à l’élection de la reine qui rumine sa défaite en la jalousant.  « La bave du crapaud corbeau ne peut atteindre le vernis de la blanche colombe » n’est-ce-pas ?  

Entre nous, mais ne le dites à personne surtout, je sais que le corbeau n’est pas une rivale de la belle boulangère puisque le corbeau c’est moi ! Cette lettre est la première d’une longue série que je vais envoyer à beaucoup pour me moquer des travers et petits et grands secrets de chacun. j'en connais beaucoup. Un journaliste est le premier informé des ragots locaux. Cela me permettra en colmatant les trous du « Bouche-Trou » de sortir de l’ennui non seulement ma personne mais tous les habitants de Trou La Ville.

 

Martine / Octobre 2017 pour Atelier no 49    De Ghislaine. Les mots en gras dans le texte sont imposés.

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ghislaine 09/10/2017 10:03

Hello Martine
Je suis désolée, je récupere le sliens de l'atelier sous le billet de l'atelier annoncé
ou si l'on me dit qu'il est fait sous ce billet je vais chercher le lien.
Je viens de regarder sous l'atelier 49, je ne vois rien de toi mais
je crois savoir qu'il y avait des soucis pour poser les commentaires, aussi
je m'excuse Martine de ne pas t'avoir cité
Je vais réparer de suite cette erreur bien involontaire.

Ton texte comme dab ma fait rire tu le sais mais j'ai une question
"" comment s'appellent les habitants de ta ville de TROU """ rires !!!!!!!!

écureuil bleu 04/10/2017 11:46

Bonjour Martine. Bravo pour cette nouvelle très bien écrite ! Bisous

jazzy57 03/10/2017 20:45

Eh bien dis donc qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour tromper l'ennui à Trou la ville . Je sens que les habitants ne vont bientôt plus se sentir en sécurité .

Bravo excellente participation
Bises

Quichottine 02/10/2017 22:15

Eh bien... il va faire doubler les ventes du journal. :)
Bravo pour ton récit, Martine.
Bisous et douce soirée.

colettedc 02/10/2017 22:12

Excellente participation, Martine ! Défi superbement bien relevé ! Bravo ! Bisous♥

Durgalola 02/10/2017 20:52

faire pleurer la charmante boulangère, pas gentil ça ... je vais aller chercher Fernandel pour la consoler.
toujours autant d'imagination et une écriture agréable à lire. Bises

Lenaïg 02/10/2017 18:33

Coucou Martine. Excellente "nouvelle", scène de la comédie humaine, chute surprise ! Bravo, bravo ! Gros bisous.

Renée 02/10/2017 15:17

tu m'as sacrément fais rire avec ce texte.....vilaine tu te transforme en corbeau maintenant, je n'y croit même pas! Bisous bisoussssss

Martine 85 02/10/2017 16:37

Je ne suis pas un homme cela ne peut être moi le corbeau .... j'ai juste utilisé la première personne du singilier. Cela donne des textes plus dynamiques. C'est une pure fiction comme tous mes textes sauf dans la rubrique "vécu".

manou 02/10/2017 10:38

Un petit village où tout le monde s'ennuie heureusement qu'il y a radio-ragot ! Cela donne des idées...Bises

Hellebore95 02/10/2017 10:28

Bon, j'avais encore pas fini ! Je disais BRAVO et MERCI. Belle journée à toi. Gros bisous. Coryphee

Hellebore95 02/10/2017 10:27

Coucou Martine !
Un peu machiavélique cette histoire. Une vilaine action pour tuer le temps et son ennui, pas beau ça !
Mais, par contre, j'adore tes nouvelles, fort bien écrites

Nell 02/10/2017 10:06

Oh! la vilaine que voilà!!! hi!hi!hi! je me suis bien amusée en lisant ton récit. Tu es bien à la page... Gros bisous, Martine, et belle journée

Ionard 02/10/2017 09:04

Hé hé interressante vision .... potin, ragot, info.... va savoir!
dans mon tout petit village c'est un peu ça!
Bises
Dany

danièle 02/10/2017 07:43

il semble confirmer la mauvaise réputation de certains journalistes!!
très belle journée, bises

ZAZA 02/10/2017 07:10

Une petite localité tranquille, ennuyée par un corbeau ... là, c'est la tuile ! Bises et bonne semaine Martine

jill bill 02/10/2017 05:55

Ho ho ho... ce coin est d'un ennui pour un journaleux, pas même un chien écrasé !! ;-) bises, jill

L'oviloise 02/10/2017 04:30

Aujourd'hui, ce sera moi la reine du bouche trou ! Tu vois pourquoi !!!! Bisous

Martine 85 02/10/2017 05:44

Oui je vois tres bien