Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce soir en regardant son enfant, elle ne pouvait qu’en être fière.  Il était fait de contrastes comme elle. Parfois concret, parfois idéaliste. Il essayait de cacher sa sensibilité derrière une retenue sérieuse mais parfois il débordait d’émotions contenues. Elle aimait le regarder, le contempler à loisir , le parcourir sous toutes ses coutures. Elle le trouvait beau, intelligent et cela lui suffisait.


Elle s’y était consacrée entièrement pendant les 3 dernières années délaissant son travail et ses amis. Elle était surprise de la rapidité de ses progrès et de l’intérêt qu’il suscitait chez ceux  qui l’approchaient ou voyaient ses photos. Ils étaient de plus en plus nombreux au fur et à mesure de sa socialisation.


Quand on la complimentait sur ses sourires, ses facéties, n’aimant pas les éloges, elle rougissait. Quand on le critiquait, c’était elle qu’on attaquait. Indissociables, Il faisait partie d’elle-même, il était elle, elle était lui. 


Cet amour exclusif et trop intense aliénait sa liberté. Elle ne pouvait plus s’en séparer, aussi elle ne partait plus en voyages faute de pouvoir le confier.


Il était important pour son enfant et pour elle même qu’elle puisse prendre un peu de recul, trouver d’autres sujets d’intérêts tout en continuant à l’entourer d’attention et d’affection.


Le délaissant parfois le soir après son travail, elle était retournée à la piscine, trouvant beaucoup de plaisir à aligner les longueurs de bassin en essayant de vider son esprit de toute préoccupation. Elle y arrivait parfois mais souvent elle pensait à lui et à la joie qu’elle aurait à le retrouver en rentrant. Elle s’était remise à écrire ce qui lui avait fait du bien.


Aujourd’hui, elle allait donner naissance à son deuxième enfant. Cela faisait plus de deux ans qu’elle y pensait sans pouvoir passer à l’acte tant son esprit, son temps  étaient entièrement pris. Elle hésitait aussi car elle se devait d’aimer son second bébé autant que le premier. Pouvait on aimer et donner autant une seconde fois ?


Après l’avoir imaginé pendant toute sa conception, elle venait de donner naissance à son second bébé. Elle le découvrait et se plaisait à le regarder. Il fallait en annoncer la naissance à ses amis les plus fidèles, elle commença inquiète à rédiger le faire-part (voir ici)
Tag(s) : #Nouvelles

Partager cet article

Repost 0