Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Excusez-moi chers amis, c'est l'été, les vacances : plutôt que de rimer avec mes maux, j'ai préféré jouer avec les mots et le résultat est un peu fou !!!


C’est périlleux et téméraire

De  tenter cette  performance

Avec humour et pertinence

De mélanger pères et mères

Pour vous narrer cette romance

 

Les Mères LETTE et les Pères ROQUET blancs

Gais et amoureux  Merlonnent en cœur

Ces Pères Siffleurs très  impertinents

Persistent d’un ton péremptoire

Sous le regard du Père RUVIEN noir

Dans le jardin des Mères CURIALES

 

Le Père CEPTEUR mercantile

Pervers comme le père NICIEUX

Vient de commettre un impair sérieux

En  claironnant partout en ville

Que le couscous de la Mère GUEZ

Est vraiment  une infâme glaise


De ce conte, c'est la morale :

Quand les Pères sont immersion

Les Mères sont en perdition

  

Si à cette très folle histoire

Qui n’est pas impérissable

Vous avez été perméable

Bravo à vous c’est méritoire

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0