Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Consultante emploi / Le combat de poules

Nous avons une nouvelle Directrice de département, Daniele,  qui vient de chez un important concurrent. Ce qui me frappe chez elle c’est son sourire en toutes circonstances, son empathie, son ouverture aux autres et aux idées. Elle a une séduction naturelle dont elle use et abuse ce qui me déplait fortement. Elle a sa cour de consultantes qui chaque matin viennent nombreuses lui délivrer des bisous claquants et en recevoir en retour, ce qui ne les empêche dans la journée de la critiquer ouvertement. On rêve d’une pandémie grippale qui viendrait mettre fin à cette pratique hypocrite.

Je m’abstiens de le faire, j’ai toujours eu un problème avec la séduction.
Danielle est ouverte à la communication et organise de nombreuses réunions de service ou chacun peut s’exprimer comme il le souhaite… ou presque car son amour-propre est un tantinet chatouilleux en cas de critique. Sachant que je suis sur un terrain favorable et qu’elle est très sensible à la qualité des missions. Je lui explique que nos méthodologies d’outplacement (reclassement de candidats) datent de 15 ans et qu’il serait bon de les faire évoluer sérieusement notamment en termes de bilan de compétences et surtout de recherche d’emploi. Nos films de formation sont d’une autre époque et tous les consultants qui en sont les acteurs sont maintenant partis ou à la concurrence !

Elle me demande alors si je souhaite m’en charger et me nomme Responsable des projets méthodologiques au sein du service ce qui me réjouit vraiment. En contre partie je lui repasse avec plaisir l’animation des secrétaires des consultants et candidats dont j’avais hérité du temps du précédent manager qui n’avait aucune motivation pour cette mission. J’aime animer des équipes au sein d’un projet mais le management hiérarchique direct ne m’intéresse pas vraiment.

Des volontaires me rejoignent dans ce grand projet et nous nous mettons vite à l’œuvre avec implication. Nous réécrivons toute la méthodologie d’accompagnement des salariés. C’est beaucoup de travail supplémentaire mais chacun dans l’équipe s’y investit fortement. Nous décidons de concevoir un premier film de formation sur les entretiens de recrutement pour les cadres. Nous décidons d’y mettre en scène 4 entretiens de recrutements chacun avec un recruteur ayant un type de communication différent. Nous faisons la liste des messages à faire passer : attitudes à avoir et erreurs à ne pas commettre en entretien. Nous écrivons chacun une partie du scénario. Nous décidons que nous jouerons nous même les acteurs. N’étant pas assez nombreux à accepter de se montrer devant les caméras, nous trouvons d’autres volontaires dans l’entreprise dont notre nouvelle directrice générale qui vient d’arriver. Je choisis la société de réalisation, lui présente le scénario. C’est enfin le tournage. Très intéressant, mais stressant. Nous ne nous imaginions pas nous allions devoir refaire la même scène plusieurs fois. Comment vont-ils faire pour sortir un film de toutes ces petites scènes filmées, c’est tout l’art du montage. Nous avons le plaisir de découvrir enfin le film, fruit de notre travail d’équipe. Il correspond tout à fait à ce que nous attendions et même si l’on voit que nous ne sommes pas des acteurs professionnels cela le rend encore plus attachant et parfois drôle. Un des consultants de l’équipe me dit que cette expérience lui a donné l’envie de faire du théâtre et qu’il va s’inscrire à des cours.

Je suis fière de montrer le résultat à ma responsable et à la Directrice Générale  qui sont très satisfaites. J’en profite pour leur proposer de réaliser un second film mais cette fois ci pour les non cadres et j’ai immédiatement leur accord. Il ne nous reste plus qu’à réaliser le guide de l’animateur. Nous le faisons avec plaisir et formons les consultants.

Nous concevons ensuite de nouveaux ateliers de formation. Je conçois un atelier sur la créativité à l’écrit. C’est en fait un atelier d’écriture. On montre une fourchette au groupe et l’animateur écrit au tableau les mots que cette fourchette inspire. Ensuite chacun se sert des mots écrits pour créer son propre texte sur cette fourchette. J’en conçois un second sur comment montrer sa motivation. On demande aux candidats de présenter leurs parcours et projet professionnels en 3 minutes. Ils doivent ensuite devant la caméra de raconter une de leurs passions ou à défaut de narrer un bon souvenir de leur vie. On les enregistre en vidéo et on leur passe ensuite le film pour leur montrer la différence entre les deux présentations. Ils prennent alros conscience que la seule explication rationnelle de leur parcours professionnel n’est pas suffisante et qu’il faut montrer de l’enthousiasme dans le contenu et le non verbal et décrire son parcours comme on décrirait une passion ou un souvenir agréable.

Après près de 2 ans de travail sur la conception des méthodologies et leur mise en œuvre. Je m’ennuie de nouveau. J’aime surtout créer et mettre en place, après il faut que je passe la main ce que je fais volontiers.

C'est à ce moment là  que notre Directrice Générale démissionne pour rejoindre une grande administration et qu'un nouveau Directeur Général vient d'être nommé. Daniele est très peinée d'avoir perdu la Directrice générale qui était pour elle plus qu'un soutien, presque une amie.

Le nouveau Directeur me demande d'ouvrir un nouveau bureau à Cergy et d'en prendre la responsabilité. Je suis très fière de cette autonomie retrouvée et de la confiance qu'il me fait. Cela ne plait pas du tout à Daniele car elle continue à me manager sans avoir de pouvoir sur mon activité à Cergy qui dépend du Directeur Général. Nos relations s'en ressentent.

Le climat se détériore dans le service à Paris. Il ya peu d’hommes et Danièle notre Directrice joue aussi de sa séduction auprès d’eux et s’efforce de leur plaire d’une manière assez exclusive. Il y a d’autres consultantes très attirantes et qui jouent aussi la séduction.

C’est un véritable combat de poules aussi cruel qu’un combat de coqs qui s’engage. Danièle se retrouve soudain assez seule avec juste une de ses fidèles lieutenantes pour la suivre, une dame très classique qui ne lui fait pas d’ombre. Elle perd aussi le soutien du nouveau Directeur Général peu sensible aux charmes féminins  et à qui son côté superficiel ne doit pas plaire.



Je prends une semaine de vacances et quand je reviens c’est la révolution dans le service. Une de ses concurrentes devant la gent masculine, une consultante qui est en plus déléguée du personnel, vient déposer sur mon bureau une pétition contre notre Directrice, pétition qu’elle va envoyer au Président et au Directeur Général avec qui elle est très bien. Toutes les consultantes et toutes celles qui lui faisaient la bise le matin l’ont signé. Je refuse de signer. Heureusement je ne suis pas la seule. Une autre consultante ne signe pas non plus. Même si le management de notre Directrice est critiquable, Je trouve cette pétition scandaleuse surtout qu’elle a été faite à l'insu de Daniele  et qu’aucun échange oral pour tenter de trouver des solutions n’a eu lieu. Je  met en garde mes collègues en disant qu'elles savent qui elles perdent mais elles ne savent pas qui elles vont retrouver….. C’est une dénonciation qui n’honore pas ceux qui l’ont lancée et qui n’honore pas notre Directeur Général qui profite de l’occasion pour muter notre Directrice à un an de la retraite à un poste de simple consultante. Même inconsciemment, La Direction n’aurait elle pas un peu suscité cette pétition ? Une nouvelle Directrice est nommée. Je la connais bien et nous venons d'ailleurs de nous accrocher sur un sujet professionnel. Le Directeur de Division a dû arbitrer et il l'a fait en ma faveur ...... Mes relations avec ma nouvelle directrice débutent donc mal. Je sens que je suis arrivée en haut de l'échelle professionnelle et que je ne peux que redescendre.

A suivre........

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alrisha 04/12/2009 23:01


Je crois que le combat de "poules" est toujours beaucoup plus coriace que celui de "coqs". Les "poules" savent-elles qu'elles n'ont rien à y gagner ! Le côté superficiel de la séduction finit
toujours par apparaître.

Aïe ! Cette Eglantine, quelle fille !


MSC dissertation 05/11/2009 13:27


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


bricabrocamoi 18/10/2009 19:03


J'espère que tu as passé un dimanche relaxe !!!.
Bonne soirée.


le corsaire 17/10/2009 17:27


bien vu et surtout bien ressenti,et aussi bien retranscrit,j'aime bien;mais je crois que c'est ce qu'il se passe un peu partout et depuis des siècles,à plus ou moins fortes doses !
merci,d'être venu faire un tour à Dielette.
amitiés,le corsaire.je repasserai.


Armide 16/10/2009 17:25


Séduction, lâcheté, hypocrisie crapuleuse : je suis ravie de ne plus rien avoir à faire avec le monde de l'entreprise !!!
L'entreprise, ce n'est pas la vie que j'ai choisie, mais le passage obligé pour manger.
Une horreur !


3sites:Quentin-Panoramax-Photomax 16/10/2009 16:48


s'il ne manque pas de barreaux a l'echelle ça va

@++++bise anti grippale


Patrick 14/10/2009 19:46


Un vrai plaisir de lire ton récit sur un monde que je ne connais pas.

Bonne soirée Eglantine.


Enriqueta 14/10/2009 18:42


Je déteste ces petits jeux de séduction entre collègues, ce n'est pas du tout mon genre. La majorité des hommes s'attendent à ce que leurs collègues femmes minaudent en leur présence. Moi, j'ai
l'habitude de traiter d'égale à égale, alors les hommes qui ne sot pas sûrs de leur virilité (une majorité) ne m'apprécient pas et ça me fait ni chaud, ni froid.


vivi26 14/10/2009 14:16


coucou , cela me fait souvenir à l'un des motifs pour lesquels j'ai quitté l'administration il y a trèèèès longtemps ( caquetage dans l'oreille d'un coq )
bizz viviane/vivi26


Betty 13/10/2009 23:37


Est-ce dans l'air du temps mais nous sommes, Betty aussi, en mode bofbof;-) Ton billet me rappelle les portraits dressés au fil de mes rencontres dans les allées de ma boutique..Devrais-je les
reprendre...hum qui sait oui, non.. à bientôt & très sympa de lire tes ressentiments.


DD 13/10/2009 21:49


Pas facile le travail en équipe ... surtout quand il n'y a que des femmes qui se font des sourires par devant et des vacheries dans le dos ... j'ai connu ça !
j'ai toujours apprécié de travailler dans une équipe mixte, les relations et les discussions ne sont pas les mêmes, je suis en dehors de tout ça maintenant et ça me va bien !
bonne soirée églantine, bises


~~ Kri ~~ 13/10/2009 18:28


:-o je viens seulement de faire le rapprochement entre tes deux blogs!


Nettoue 13/10/2009 18:25


C'est souvent comme cela ! On se plait bien et l'entourage est sympa, et puis c'est la tuile !
Mais, je commence à te connaitre sufisamment pous me dire, que tu vas à nouveau retomber sur tes pieds. Bravo pour toi et bonne soirée
Nettoue


Loic 13/10/2009 18:16


La réussite n’est pas bien vue ! Jalousie, traquenards, hypocrisie… voilà les « beautés » d’un certain monde de l’entreprise. Pourtant les énergies seraient tellement plus utiles en s’unissant pour
la réussite du plus grand nombre. Toujours passionnant. Amitiés. Loic


Corinne 13/10/2009 07:28


et bien moi j'ai la chance de travailler toute seule, comme ça ........ tout va bien (lol)

bisous


françoise 13/10/2009 06:20


Toujours délicates les relations boulot entre femmes...
J'aime bien le passage qui dit : çà m'a donné envie de faire du théâtre, j'y prends tellement de plaisir malgré la difficulté parfois et le trac omniprésent...!
bises
françoise


fransua 12/10/2009 23:15


une histoire très interessante sur les relations humaines et inhumaines du monde du travail qui prouve toute l'hypocrisie dans toute sa splendeur et qui ne me réconcilie pas avzc les faux semblants
que je déteste ! On se fait la bise et on se tire dans les pates, je ne m'y ferai jamais mais merci du partage et de me le rappeler si bien. Nous sommes peu de choses mais l'honnêteté, quelle belle
valeur maheureusement si désuette semble -t-il, non pas dans ton article seulement mais dans la vraie vie malheureusement


dgi:0040:dgi :0040: 12/10/2009 15:33


il est vrai qu'il y a 20 ans que je ne suis plus dans le circuit du travail, mais je n'ai jamais apprécié la mentalité de certaines femmes, mais ton expérience est bonne, à toi !!
biz Martine ** dgidgi


Laurent 12/10/2009 13:21


Il t'en arrive des choses dans ton boulot et je comprends que tu veuilles en changer quand ça ne bouge plus ou pas comme tu le souhaiterais. (j'espère avoir bien compris cet article)
Bonne Journée Eglantine
Bises, Laurent


marie the 12/10/2009 12:18


bonne semaine martine


Doucepoésie 12/10/2009 09:21


Bonjour et bonne semaine bises amicales Mimi.


Kelly 12/10/2009 07:50


c'est bien compliqué tout ça, ces accrochages n'aides pas dans l'évolution du travail ou l'épanouissement personnel, bonne journée


:0014:dom:0075: 12/10/2009 05:39


Bon début de semaine ! Bisoux.


:0010:Liliflore:0091: 11/10/2009 23:08


j'ai toujours préféré les relations avec des hommes car toujours plus direct que les femmes, mais j'ai quand même eue une sacrée chance car j'étais seule dans ma partie (un acheteur ne dépends que
de son patron) et mes collègues étaient comme moi. Donc pas de réelle concurrence entre nous. Bigs bises et bonne soirée


marie the 11/10/2009 19:58


coucou églantine

j'ai travaillé dix ans dans le privé avant ..ou la la ...le panier de crabes ...


arielle 11/10/2009 19:26


rester en haut et stagner ou bien redescendre vers une autre mission qui t'intéressera ? ton histoire est palpitante.
bonne soirée
arielle


MONIQUE 11/10/2009 15:03


Très difficile de travailler avec des femmes, bon ptochaînement la suite, bonne soirée, Monique


Nefertiti 11/10/2009 14:55


mon dieu que tout ceci doit etre difficile a vivre mm si on aime son travail OO


Mamylilou 11/10/2009 14:34


On retrouve une persévérance, une honnêteté en toi, mais un besoin de changement
Sans défaillance tu affrontes courageusement les obstacles, lucide avant tout , en concurrence des femmes, oh! combien jalouses les unes des autres...la suite , à bientôt va sans dire ..bisous


Quichottine 11/10/2009 11:45


Les relations dans le domaine professionnel sont souvent difficiles... séduction, lutte pour un pouvoir qui est somme toute assez fictif et provisoire...

En tout cas, merci pour cette nouvelle page.
Comme toujours, c'est très vivant... passionnant.

Passe un beau dimanche.


patriarch 11/10/2009 10:44


un vrai jeu de Yoyo chez vous !!!!


LILIA 11/10/2009 10:44


bojour Martine
j'aim qd tu vins chz
tu es de ces
Femmes libres , brillantes ,intellectuelles , aux humbles discours , cœur et tête
toujours illuminés comme dans le poème et c pour ça que je t'admire


clementine 11/10/2009 10:21


Je pense, en effet, que la mutation de D. vient de la nouvelle direction et les autres très manipulatrices et dans la séduction, sans beaucoup de personnalité, suivent stupidement.
C'est quand même difficile toutes ces relations professionnelles. Passionnant pour le lecteur..Cela me parle... lol
bonne journée Eglantine et bon courage..
Clem


Doucepoésie 11/10/2009 09:41


bonjour oh oui cela se comprend, Passe une délicieuse journée en ce dimanche , bises amicales Mimi.


mirelie 11/10/2009 09:41


Ton parcours est très intéressant et le comportement de la gent féminine ne me surprend nullement. Hypocrisie à tous bords !!! Moi, cela fait longtemps que je m'entends mieux avec les mecs, mais
comme je ne travaille plus depuis un bail, je ne peux pas vraiment en parler. Mais, j'ai toujours senti cette jalousie, cette hypocrisie chez les femmes même en dehors du travail. Quant à
l'ambiance des entreprises en ce moment !!! il y a beaucoup de problèmes similaires de soulevés..
Bisous Eglantine


lylytop 11/10/2009 08:46


eh bien vraiment, parcours professionnel très mouvementé, par certains côté quand tu écris que tu t'ennuies a nouveau au bout d'un certain temps tu me fais penser a ma fille.a bientôt
lylytop


:0014:dom:0075: 11/10/2009 08:11


A la lecture de ton expérience, je comprends mieux pourquoi je n'ai toujours pu travailler qu'avec des hommes ! En faisant un métier de mec, à l'époque ...
Bon dimanche ! Bisoux.


:0091: :0010: :0085: 11/10/2009 08:03


merci pour tout cela....! à choisir je préfère travailler avec des hommes...surtout quand ils sont "commerciaux"...bonne journée


Louis-Paul 11/10/2009 07:04


Formation, communication, création et satisfaction d'un travail réalisé...etc
Changement, nouvelle "méthodes", dégradation de beaucoup de choses...
Cela me parle, ta Note...
Mais je me suis astreint à un "devoir de réserve", du moins tant que je suis en acivité.

Allez, c'est repos dominical!

Bises. Bon dimanche.