Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pour le jeu de Pierre pasticher le poème de Victor Hugo : APRES LA BATAILLE

 

 

 

APRES LA DISPUTE

 

Notre  enfant gentil que nous avons tant chéri,

Depuis qu’il est papa, de nous s’est affranchi

Sans dire pourquoi il prenait ses distances,

Nous traitant brusquement avec défiance

 

Au début nous ne nous en inquiétâmes point,

De couper le cordon il avait grand besoin.

Plus d’appel, plus de mails : un silence inique

Quand nous l’appelions, il était laconique,

 

Nous sommes descendus dans le sud pour le voir

D’une explication nous conservions l’espoir.

Nous avons passé une heureuse journée

Décidant d’un séjour Ardéchois à l’été.


Août enfin  arrivé,  nous nous retrouvâmes

A parler, s’expliquer point nous arrivâmes

Ensemble nous étions sans l’être pour de bon

Tenir, ne pas craquer tous nous le désirions

 

Un caprice du petit : Papi s'est énervé

Notre fils bruquement son père a injurié

Il fuit et ne veut plus nous parler ni nous voir

Dites lui que nous l'aimons et conservons l'espoir

 


 

 

Martine / Eglantine Novembre 2011


 

Poème dédié à notre fils qui a 34 ans ajourd'hui. Bon anniversaire. Saches que notre silence est amour et qu'il est très douloureux de ne plus vous voir tous. T'aimer c'est respecter tes choix. Tu peux revenir vers nous quand tu veux, tu seras accueilli avec joie.

 

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0