Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui je publie pour vous chers amis ce poème de Brigitte Lecuyer qu'elle m'a offert en cadeau de Noël en remerciement d'un prêt que je lui avais fait : le prêt de ma maison sans escaliers pour y accéder afin  qu'elle puisse passer Noël en famille avec ses enfants et son petit fils pendant que nous étions aux Sables d'Olonne en famille aussi. J'ai été très touchée par ce poème gage d'amitié.

 

Brigitte va mieux. Elle marche maintenant un peu avec des béquilles et même avec une canne et devrait rentrer prochainement chez elle.

 

Ce matin de noël….en cadeau !

 

En regardant par ta fenêtre,  j’ai vu

Un rouge-gorge sur une branche

Juste au dessus de l’appentis moussu

En regardant par ta fenêtre, j’ai vu 

Le ciel se parer de voiles bleu,  et puis

très vite agrippées dans le décor

de longues écharpes de tulle gris

En regardant par ta fenêtre, j’ai su

que la destinée pouvait être ainsi

bleue un jour et l’instant suivant

d’un sinistre décourageant

je n’ai plus voulu voir ceci.

En regardant par ta fenêtre

J’ai apprécié le silence

Juste avant la douce affluence

Et je me suis dit

que je pouvais bien être auteure

mais pas forcément à la hauteur

de ta confiance, de…

alors je me suis mise à démêler les mots

à séparer les vrais, des faux

je voulais au moins te faire ce cadeau

que mes mots soient simples et clairs

uniques et sincères

qu’ils disent mieux que ma bouche

ce que je pensais de telle situation.

En regardant par une autre fenêtre

derrière tes voiles d’organdi

J’ai vu surtout, l’amitié sans contrepartie

la pudeur, des gestes simples et bons, 

Et des sanglots derrière ta voix parfois,

au souvenir de moments amers…

En regardant par ta fenêtre, j’ai vu

j’ai vu le matin devenir banal et doux

et j’ai souri…

en pensant au Champagne que j’allais boire

à l’assemblée réunie, à l’enfant blond

aux cadeaux qu’il allait bientôt ouvrir…

 

 

Le nez dans mon verre,

les coudes sur ta scintillante nappe verte,

c’est à ta table, là devant ta fenêtre que j’ai su

qu’au seuil de l’été, un souffle nouveau

viendrait encore illuminer d’or, ma vie.

 

Brigitte Lecuyer

 

 

Merci Brigitte pour ce très beau cadeau. Je m'excuse de n'avoir pas compris après deux lectures les deux dernier vers que ton mail a éclairés..... Je te souhaite tout le bonheur possible et un prompt rétablissement complet. Au plaisir de te voir très prochainement.

 

 

Tag(s) : #poèmes de mes amis

Partager cet article

Repost 0