Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et soudain Annickest arrivée sans se presser, ma petite Annick avec son sac et son grand sourire…….. 

 

Elle est vêtue très simplement d’un pantalon, d’un chemisier et d'un paletot. Nous sommes en septembre, les matinées sont fraîches et elle porte des sandales. Il faut dire qu'en Guyane, il fait très chaud toute l’année… Même si je l’imaginais plus grande,  Je sais que c’est elle que j’attends grâce au même sourire serein et naturel qu’elle affiche sur son blog et qui la rend immédiatement sympathique..Elle me reconnaît aussi et me fait un signe discret…. Je pense aussitôt au poème qu'elle m'a écrit il y a 3 mois spécialement pour quai des rimes :

 

Je suis arrivée dans la gare
Un peu étourdie
Un peu éblouie
Je manquais de sommeil.
 
 
Que de Tgv,me dis-je?
Je n'ai plus l'habitude
Ni de la foule
Ni de l'ambiance.
 
 
Un peu en avance,je me suis assise
un fauteuil me tendait ses bras.
J' ai fermé les yeux apaisée
Mon esprit vagabonde.
 
 
Je suis toujours là-bas, à Cayenne
A Kourou sur ma terre de Guyane.
Ariane s'élance,confiante
Emportant son précieux fardeau.
 
Le ciel s'est embrasé
J'en étais fascinée...
Mais malgré tout ,bouche bée
devant cet irréel,bien réel.
 
Mais où suis-je? Dans une gare
Ariane, Cayenne, Kourou
Je vous dis "à bientôt"
C'est un voyage terrestre qui commence.

 

 

4783560986_8434c2d578.jpg

  Photo flickr mise à disposition par OB

 

Je me dirige vers le portillon pour l’accueillir. Spontanément nous nous embrassons chaleureusement.

Nous nous dirigeons vers ma vieille et chère Twingo vert pomme garée sur le parking… Face à nous les tours de Cergy Préfecture et le parvis de la préfecture. J’espère que cette première image de Cergy qui n’est pas de loin la plus agréable, même si ce n’est pas la pire,  ne lui laissera pas un mauvais souvenir.

 

Je démarre et Annick se met à parler, à me raconter ses visites en métropole depuis qu’elle est arrivée de Guyane il y a quelques jours. Tous ceux qui me connaissent savent que je parle peu surtout quand je ne connais pas, j’ai besoin d’observer, de mieux connaître avant d’être complètement à l’aise.

 

Annick parle beaucoup et je l’écoute avec plaisir tout en conduisant. Le trajet est court, j’aurais pu venir la chercher à pieds à travers le parc de la Préfecture mais je craignais qu’elle ait une valise lourde.

 

Nous arrivons chez moi. Je gare la voiture dans mon jardin derrière la maison. Mon Jeff vient nous accueillir. Je l’observe pendant qu’il luit dit bonjour et je vois à son air qu’Annick lui plait tout de suite. Réglisse notre chat qui est très sociable se précipite aussi à sa rencontre. Il a compris instinctivement qu’Annick aimait les chats et il accepte volontiers ses caresses. Annick a beaucoup de chats restés en Guyane et ils lui manquent et elle prend plaisir à caresser Réglisse. Annick m’offre un très joli tissu de madras qui fera une jolie nappe.

 

Nous avons décidé de débuter la visite de Cergy par l’église Saint Christophe et le port qui sont à 5 minutes à pieds de chez moi. Ce sont les journées du Patrimoine, nous avons donc le droit à une visite guidée de l’église.  J’ai déjà visité de nombreuses fois l’église et je prends un peu de distance par rapport au guide. J’observe Annick qui semble intéressée. Je sens qu’elle doit être croyante ce qui n’est pas mon cas. La visite s’éternise un peu pour moi. Je me suis toujours sentie mal à l’aise dans ces lieux de culte mais j’attends avec patience. Nous sortons enfin de l’église et nous nous dirigeons vers le port de plaisance où les petits yachts venus de France et même d’Europe côtoient les péniches d’habitation dans un décor qui me rappelle un peu Disney Land. Qui peut imaginer qu’il y a un vrai port de plaisance sur l’Oise à Cergy avec des maisons d’habitation qui ont pour la plupart un anneau d’amarrage.

Annick est étonnée et elle mitraille avec son appareil photo comme tout blogueur. Que serions nous sans notre APN ? Nous rentrons pour déjeuner à la maison. Ce repas est l’occasion pour nous d’échanger et de mieux nous connaître.


L’après-midi nous partons visiter l’axe majeur  de Cergy-Pontoise qui part des étangs de Cergy , traverse l’Oise par une passerelle toute rouge et remonte par des escaliers abrupts vers l’esplanade de paris avec ses 12 colonnes de béton  et la place Hubert Renaud avec sa tour penchée du belvédère et ses immeubles de Ricardo Beaufils aux façades de verre très appréciées des photographe à cause des reflets déformants. C’est un endroit que j’aime beaucoup et Annick semble apprécier, elle prend beaucoup de photos. J'écris "semble" car Annick n’est pas très expansive sur ce qu’elle ressent et c’est un point qui nous rapproche.


Nous nous dirigeons ensuite vers la gare en remontant la rue de l’abondance qui porte si bien son nom les jours de marchés quand on voit les étals mais qui le porte si mal aussi car c’est  le quartier le plus pauvre de Cergy. Justement c’était le marché ce matin et dans la rue c’est l’abondance de déchets de toutes sortes et de sacs plastique qui s’envolent au vent d’automne. Il est 16 heures et le nettoyage débute seulement.. J’ai honte. Quelle piètre image de Cergy pour ceux qui la découvrent comme Annick.

Nous rentrons à la maison et le soir nous allons dîner au restaurant. Le lendemain matin, il fait toujours beau. Annick a bien dormi dans le petit studio que nous avons à l’étage de la maison.


Ce sont les journées du patrimoine et nous visiterons l’exposition d’artisanat dans la chambre des métiers. Nous sommes aussitôt attirés par une sculpture monumentale. C’est une horloge automate de plus de 5 mètres de hauteur « le grand escaladeur ». Nous attendons que six heures sonnent pour voir l’escaladeur grimper tout au long de l'horloge pour afficher l'heure. Nous félicitons l’artiste Jacques Monestier qui nous montre une autre de ses sculptures magiques : le Scribe. Monsieur Monestier le met en route, nous choisissons chacune un dessin que le scribe nous reproduira à la perfection.

 

Nous repartons Annick et moi avec notre souvenir.

Comme nous sommes dans le parc de la préfecture et que c’est le grand festival annuel des arts de la rue et du cirque, nous en profitons pour y faire un petit tour. Il y a beaucoup d’ambiance et nous assistons à quelques spectacles rapidement.


Nous rentrons fatiguées, nous dînons et nous couchons.

 

Le lendemain en allant travailler je raccompagne Annick à la gare. Je suis triste de la quitter. Je sais que je la reverrai dans un an et qu’en attendant nous continuerons à échanger régulièrement sur nos blogs mais elle me manquera.

 

N.B.

Depuis Annick est revenue 2 fois à Cergy. J'espère être fidèle ici à notre premier week-end passé ensemble mais je peux avoir un peu confondu les visites. N'hésite pas Annick car je sais que tu me liras à me corriger si besoin.

Tag(s) : #Portraits de mes amis du blog

Partager cet article

Repost 0