Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Ils voudraient se dire

 

Il voudrait à ses parents dire

Pourquoi il  les a tant aimés

Pourquoi il peut les haïr

Il voudrait à ses parents crier

Combien il se sent mal aimé

Il ne doit surtout rien montrer

C’est ainsi qu’on l’a éduqué

Mais à force de contenir

Il a fini par exploser

Il ne pouvait plus que fuir

Faute de pouvoir expliquer


 

 

Ils voudraient à leur fils crier                           

A quel point  ils l’ont adoré                 

Depuis le jour où il est né                                

Ils voudraient à leur fils dire                            

A quel point  ils sont inhibés

Dès qu’il faut « je t’aime » dire

Dès qu’il faut « je t’aime » montrer

Ils  voudraient à leur fils dire

que tout simplement ils l'aiment

Aujourdhui ils sont dans la peine

de le voir ainsi les fuir

 

 

 

5117547867_affa37f567.jpg

 

 

Il voudrait à ses parents dire

Que grande est sa souffrance

De sentir si mal aimé

Il gardera le silence

De crainte d’être rejeté


 

Ils voudraient à leur fils dire

Que grande est leur souffrance

De n’avoir l'amour su montrer

Ils garderont le silence

De crainte d’être rejetés


 

Souffrir chacun de leur côté

Telle est leur triste destinée

Faute de pouvoir s’expliquer

Aimer, souffrir en silence

Tout en gardant l’espérance


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

timilo 25/01/2011 06:09



La communication n'est pas évidente , en tant que parent sachons garder la porte grande ouverte


Douce journée


BISOUS


TIMILO


 



D@net 05/11/2010 09:57


Bonjour,
On pourrait transposer ce poème et dire combien les grands-parents aimeraient aussi dire qu'il sont encore là et qu'ils souhaiteraient moins d'indifférence de la part des "Grands"
petits-enfants...
Bonne fin de semaine et à bientôt.
D@net.


ADAMANTE 04/11/2010 22:53


Quand l'amour fait peur... et pourtant il suffirait d'un mot, un mot à prononcer avant qu'il ne soit trop tard, pour que le ciel s'éclaire. Amitiés. Adamante


lizagrèce 03/11/2010 14:50


Les non-dits, il n'y a rien de pire .


Aude Terrienne♫ 03/11/2010 14:19


ah oui, un mélange de fierté (je ne ferai pas le premier pas), de pudeur (qu'est ce que la pudeur, n'est elle pas souvent une dérobade mesquine plus qu'une manière élégante d'éluder les choses?, de
peur (mon amour pour mes enfants n'est il pas trop encombrant dans leur vie d'adultes maintenant?)et de maladresse (comment comprendra-t-il mes mots?) produit souvent ces situations que tu décris
si bien, tu m'épates par ton habileté à manier les mots.
A tous ces freins, il faut ajouter la pesanteur de l'héritage transmis par des générations de pudiques.
Oui, mais si les cercles vicieux étaient justement là pour être brisés?
Oui, mais si les mots avaient finalement moins d'importance que les faits, les gestes?

Et puis il y a ceux qui ne savent pas montrer ou dire qu'ils aiment et aussi ceux qui ne savent pas écouter les mots qu'on leur dit, ceux qui ne savent pas voir les gestes qu'on fait pour eux.

Passionnants les rapports humains.
super ton sujet et j'ai lu les coms, intéressants aussi.

Bisous


Jackline :0059: 03/11/2010 12:44


Coucou Eglantine...un petit passage pour te souhaiter une bonne journée, à bientôt :0010:


Gérard. 02/11/2010 10:36


Il est souvent trop tard pour dire...et dire aimer !


marlou 02/11/2010 05:00


Hélas, cela est la règle commune, pourtant la parole libère...


belgique-chine 02/11/2010 04:04


hi hi tu as un doute que tu écrit (doit être)...lol
bon mardi


Coucou:0014: ♥ dom ♥ 02/11/2010 03:58


Je m'absente quelques jours ...
Bon mardi et à bientôt !
Bisoux.
dom


Viviane 01/11/2010 19:52


C'est tellement vrai ce conflit! on veut mais on ne peut pas! on peut mais on n'ose pas!
La seule façon c'est d'essayer de ne pas rompre ce fil ténu qui nous relie ...
Bonne soirée
Un bisou amical
Viviane


Nettoue 01/11/2010 16:41


L'incompréhension entre personnes qui s'aiment et souvent terrible. Elle fait du mal aux uns et aux autres !
Des bises Eglantine et bonne soirée


canelle56 01/11/2010 08:43


Coucou , pas facile de se parler de cette manière , les plus jeunes le font plus facilement que nos parents , et avec nous déjà un mieux.....
partage doujoureux parfois
bises Martine


Alrisha 01/11/2010 00:30


Garder l'espérance ! Oui, c'est là que se trouvera bientôt l'issue ! Il faudrait qu'il te lise !
Bises avec toute mon amitié Eglantine !


:0010: LiliFlore ♥ :0091: 31/10/2010 23:03


que les non dits font du mal, et si bien dit par toi. Bon lundi, bigs bisous


SONYA 31/10/2010 17:04


c'est un copier/coller
après le passage du cyclone Thomas
50000 abonnés ont été privés d'électricité
j'en fais partie
et pour couronner le tout mon ordi est abimé
j'utilise en ce moment le portable de mon mari
le temps de remplacer la pièce défectieuse
je vous remercie de votre fidélité
et à très bientôt.
bises créoles


:0091: :0010: :0085: 31/10/2010 07:58


Chacun sait qu’il a en lui une voix qui parle,
Une voix simple et claire
Qu’il étouffe trop souvent
Parce qu’elle est exigeante, nette comme une ligne droite.


Solange 31/10/2010 03:00


Moi je crois qu'aimer ce n'est pas seulement de le dire, notre façon d'agir parle aussi pour nous. C'est un très beau poème.


corinne 31/10/2010 00:43


C'est pas facile la jeunesse
c'est pas facile d'être parents
on s'aime et on se blesse
un manque de dialogue sûrement
C'est tellement simple de dire je t'aime
alors pourquoi ne le dit-on pas
La vie pourrait être si belle
mais tout ça à cause d'un mot qu'on ne dit pas

Bisous


Armide 30/10/2010 22:48


Je connais bien cette situation. Comment rompre la glace ?


Mamylilou 30/10/2010 21:59


Un sujet très vif quand le ' je t'aime ' pourtant existant et très poignant, reste blottit au fond du coeur, dit pourquoi ces silences ?
C'est drôle ces récits que tu livres, chaque fois je m'y retrouve: en conflit avec mon fils aîné, çà ressemble un peu à tout çà, dis-moi pourquoi tant de déchirures, d'incompréhension et de départ
envisagé pour fuir, pour fuir !!
Bises Martine ,en espérant que ton poème ne soit pas le reflet de ton état d'âme personnel, heureusemetn l'écriture permet de s'évader


Arielle 30/10/2010 19:08


terrible et angoissant ! tu passes un message très fort. il faut communiquer car la peur n'évite pas le danger et dire les choses règle bien souvent les problèmes.
bonne soirée à toi
arielle


Loic 30/10/2010 15:11


Bel écrit dans sa forme et dans son fond ! Combien vrais ces non-dits de sentiments qu’une certaine génération trouvait mal céans de s’avouer entre parents et enfants. Cela me rappelle tellement ma
jeunesse ! Maintenant, peut-être est-on aller dans l’excès inverse.
J’aime beaucoup ce texte.
Avec amitié. Loic


clementine 30/10/2010 13:56


bisous
clem


christina 30/10/2010 11:02


Dur à lire...
Une situation pourtant très fréquente,hélas!


Loona 30/10/2010 10:56


Bonjour Eglantine,
Il est parfois bien difficile de communiquer et malheureusement certains passent à côté d'un amour et d'un partage qui manque à l'équilibre d'une relation.
Merci pour ces mmots, très justes.
Bon week end, bisous ☼


Jackline :0059: 30/10/2010 10:13


Une situation qu'hélàs beaucoup de familles connaîssent...c'est bien difficile à vivre..il faut qu'il y ait un coté qui fasse le premier pas, et c'est ça le plus difficile..je sais que le temps
arrange souvent les choses, et aussi malheureusement, les situations dramatiques de la vie..Lorsqu'un des deux parents a un grès grave problème de santé, ou le fils ou la fille..là les liens se
reforment autour de la cellule familiale..et souvent aussi, c'est l'occasion de faire le bilan ensemble, en se soutenant dans l'épreuve..Un beau texte que tu nous a mis là, reflétant bien ce type
de situation douloureuse pour tous..bisous Martine et bon week-end :0010:


lecuyer brigitte 30/10/2010 09:40


dire c'est bien, mais le prouver mieux encore, parfois la mémoire trie dans les bons et mauvais souvenirs, alors on oublie ce qu'on a reçu, on ne garde que ce qui fâche, et quand ça fait mal, on ne
trouve plus les mots..on s'enferre dans des situations inextricables !
les mots ont des pouvoirs insoupçonnés, on peut les lire et les relire à l'infini, alors si le message ne passe pas avec ce cri d'amour, on en perd son latin !


Louis-Paul 30/10/2010 09:09


"La communauté des tourmentes"...Pas très bon pour mon mental mais le poème est très beau.


Monazimba 30/10/2010 08:54


Ce texte est très beau, gravement beau de douleur et de regrets :) Mona


Martine 30/10/2010 07:55


Malheureusement, une situation banale. Tant et tant sont incapables de "parler". Dire je t'aime ne passe pas les lèvres. Ton poème en parle si bien, si dignement, si finement.
Heureusement, Mon mari, ma fille et moi nous le claironnons parfois avec force bisous!;)
Bises de bon weekend
Martine/Arabesques


Kelly 30/10/2010 07:31


un beau texte, un vieux téléphone ,souvenir
De la pluie toute la nuit, mais au moins une température très douce...
je te souhaite un très bon samedi


Coucou:0014: ♥ dom ♥ 30/10/2010 06:59


Très émouvant ...
Et ce putain de téléphone qui ne sonne ni d'un côté ni de l'autre !
Bon week-end ! Bisoux.

dom


lamée 29/10/2010 14:08


Bonjour Eglantine
Pas facile de dire "je t'aime"...Bonne journée Bisous Lamée


patriarch 29/10/2010 13:53


Je crois que c'est la jeunesse que nous avons vécu avec nos parents qui en est responsable. Nous faisons les mêmes erreurs, na pas dire que nous les aimons, pas souvent dire que nous sommes fiers
d'eux etc..etc Mes parents, du moins mon père, étaient ainsi.

Joli poème avec bises.


sittelle 29/10/2010 13:23


C'est souvent plus facile de l'écrire que de le dire... Bisous, bon week-end


Laurent 29/10/2010 13:20


C'est un très joli poème. Il ne faut jamais garder ce que l'on a au plus profond de soi...
Bonne Journée ma chère Eglantine
Bises, Laurent


:0091: :0010: :0085: 29/10/2010 12:35


Si vous saviez quelle douce espérance
Le Dieu de paix fait rayonner des cieux !
Combien sa voix sait calmer la souffrance
Et son regard rendre le cœur joyeux !
Mon Sauveur vous aime : Ah ! cherchez en Lui Votre ami suprême, Votre seul appui !


eglantine 29/10/2010 20:02



J'admire ta foi.... même si je ne la partage pas du tout. Bon week-end à toi.


 



Quichottine 29/10/2010 09:38


Ce n'est pas si simple de dire "je t'aime" à ses parents ou ses enfants quand le quotidien envahit aussi les sentiments.

Curieux... Tu vois, je sais que ça peut paraître absurde, mais je le dis souvent, même si je sais que le plus important c'est sans doute de le montrer.

Je crois qu'il faut le dire aussi. En mots et en gestes, pour que celui qu'on aime le sache.

Bonne journée, Eglantine. Bisous.


lylytop 29/10/2010 08:41


que ces mots son fort, c'est ce que j'ai ressenti quand papa nous a quitté pourquoi ne lui ai-je jamais dit je t'aime
a bientôt, tu m'as fait versé des larmes ce matin
lylytop


Ionard 29/10/2010 08:36


Le drame des taiseux... douloureux poème.... mais la souffrance est dite!
Merci
Bises dany


Reinette 29/10/2010 07:08


tu décris là une réelle situation très courante.
sur ça ne va pas toujours jusqu'à la rupture mais c'est si difficile de montrer qu'on aime et même de croire qu'on nous aime.
bisous
joliment écrit