Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

L'ascension du Ventoux

Aujourd’hui je vais vous raconter mon entretien d’évaluation avec mon manager qui a duré 2H45. Près de trois heures pendant lesquelles, je me suis contrôlée, contenue mais  bien amusée aussi.


Mon manager :  Es tu mobile ? .

Moi : Qu’entendez vous par Mobile ? . Je mets un point  d’honneur à le vouvoyer en insistant sur le « vous » alors que la plupart le tutoie

Mon manager : As-tu envie d’aller en France par exemple à Bordeaux, à l’étranger Hong Kong, Singapour…

Tous mes contrôles sautent devant l’incongruité de cette tirade et je lui réponds

«Oh non pas en Asie, je n’aime pas les nems,  si vous avez quelque chose de sympa  au soleil aux Antilles ou à Tahiti, faites moi signe, j’étudierai sérieusement votre proposition !!!

 

Rire de mon manager certes assez retenu mais c’est tellement rare de le voir sourire que cela me fait plaisir d’avoir réussi à le dérider avec mes chinoiseries !

Je pense qu’il s’est rendu compte alors de l’absurdité de sa réponse qui a entraîné mon trait d’humour

 

 

Quelques temps plus tard.

Mon manager : Il faut que vous développiez encore plus en vous appuyant sur votre réseau que vous n’utilisez pas suffisamment. Et il ajoute « Qui d’autre que vous peut développer le business dans votre département ? » alors qu’il était prêt il y a quelques secondes à m’envoyer chez les chinois.

 

Silence de ma part

Mon manager : Voyez vous ne trouvez personne d’autre

Moi (plagiant Clémenceau) :  « Les irremplaçables les cimetières en sont plein » et vu les circonstances  il va bien falloir que vous songiez sérieusement à me remplacer et j’ajoute avec un petit sourire malicieux.. je pense que vous avez déjà une petite idée sur le sujet…

Il se contente d’un sourire moqueur pour me répondre.

 

Quelques  temps plus tard :

Mon manager  : Vous vous dites créative mais qu’avez-vous fait en 2010 qui peut me le prouver

Moi : J’ai toujours trouvé de quoi m’occuper quand  vous me donniez volontairement plus rien à faire et la je peux vraiment dire que j’ai fait preuve d’une très grande créativité pour ne pas m’ennuyer.

Je pensais le faire rire à nouveau mais il ne rit pas.


Il remplit au fur et à mesure le compte-rendu d’entretien d’évaluation sur son ordinateur portable. A la fin de l’entretien, il me dit de « prendre sa place » enfin pardon juste de m’assoir dans son fauteuil pour relire sur écran le compte-rendu. « Je vous laisse le relire tranquille et je reviens pour la signature me dit-il en sortant de la pièce »

Je ne relis rien du tout, j’attends qu’il revienne


Quand nous réintégrons chacun notre place il me dit : "puis je l’imprimer".

Je lui réponds "bien sûr". Il s’absente de nouveau pour aller chercher le document à l’imprimante, s’empresse de le signer et me le tend. Je lui  dis "Permettez moi que je relise sur papier, je ne sais pas relire sur écran". Je prends tout mon temps à la relecture. Je sens que l’hyperactif qu’il est commence à perdre patience. Je reste imperturbable, je termine ma lecture, je prends mon stylo et je le regarde en lui demandant,

« Puis-je écrire des réserves sur ce que vous avez écrit. »


Il me regarde faussement étonné en me disant mais « cela voudrait-il que ce je j’ai écrit ne correspond pas à notre échange ?"

Je lui réponds « d’après vous ? »

"Faites toutes les réserves que vous voulez" me répond t-il ?


Et la j’écris de ma plus belle écrire très lentement que ma signature sur ce document atteste de la remise du compte-rendu mais aucunement de mon accord sur son contenu notamment sur quelques points que je précise.

Pendant que je suis entrain d’écrire mes réserves, j’entends mon manager énervé qui s’exclame

« Ce ne sont plus des réserves mais un roman que vous écrivez ». J’arrête ma rédaction et je le regarde avec un grand sourire moqueur qui vaut toutes les réponses. Il sourit aussi avec malice. Je lui tends un des exemplaires. Il me souhaite une bonne journée


Bien que satisfaite de cet entretien, je ressors vidée comme si j’avais couru un marathon.

 

Je prends les transports en commun et je reviens dans mon bureau.

 

J’ouvre mes mails en commençant par celui du Service Communication dont l’objet pique ma curiosité : « Ascension du Mont Ventoux »….

 

5169893751_555847d8c3.jpg

 

Si vous êtes cycliste aguerri et si l’ascension du mont Ventoux vous tente, posez votre candidature. Seules 9 places seront attribuées pour la Région France.  Une présélection aura lieu et sera menée par le Comité Exécutif (Quel honneur mais franchement je pensais que le comité exécutif avait autre chose à faire…)

 

Cette course sera dure, exigeante et ne peut s’adresser qu’à des amateurs confirmés (on s’en doute, nous prennent–ils pour des demeurés).

 

Les conditions requises pour poser sa candidature

  • Avoir moins de 55 ans (et pourquoi qu’un cycliste entraîné de plus de 55 ans ne pourrait pas monter le Ventoux, c’est de la discrimination sur l’âge inadmissible)
  • Etre un sportif accompli    
  • Etre depuis plus de 3 ans dans l’entreprise  (et que fait-on pour l'intégration des nouveaux qui vont se sentir exclus. Remarquez que cela prouve que ceux qui ont 3 ans dans cette entreprise sont très résistants du point de vue physique mais surtout psychologique important pour ce challenge sportif)

Et alors le pompon

  • Parler l’anglais (je pense que lorsque que  l’on monte le ventoux  à vélo, il vau mieux ne pas parler du tout même en anglais sous peine de risquer l'asphyxie !) 

Je préfèrerai que mon entreprise s’engage dans des actions humanitaires ou chaque salarié qui le souhaite pourrait participer.

 

Ce n'est qu'une entreprise me direz vous mais ne trouvez-vous pas qu’elle ressemble à beaucoup d’autres….

 

Beaucoup de salariés aujourd'hui cherchent à grimper dans l'entreprise, à se dépasser mais gare à ceux qui sont trop vieux, trop jeunes, trop gros, qui ne parlent pas l'anglais, qui n'ont pas de diplôme, qui ne sont pas mobiles, qui ne sont pas ci, qui ne sont pas ça.... car leur cheminement dans l'entreprise est comparable à celle du Ventoux, elle devient pour beaucoup impossible et à défaut de pouvoir monter plus haut ou même tout simplement de se maintenir,  il pédalent dans le vide et finissent par dégringoler...  dure est leur chute pour eux et pour leur famille.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ava 27/01/2016 23:53

Oui, tu t'en es bien tirée, et je comprends comme tu devais être épuisée à ton retour. Hélas, une de mes collègues a eu subi ce style d'entretien, et elle a fini à s'accrocher à la cravate d'un de ses collègues et à ramper sur le sol pour fuir ! L'infirmier est venu prendre sa tension toutes les minutes, car elle s'est mise à ventiler, le médecin du travail a refusé de se déplacer.
Ces entretiens d'évaluation sont parfois de gros pièges.
Quand on a les ressources nécessaires c'est bien l'humour, elle avait essayé elle aussi au départ, mais à deux contre un ce qui est interdit par la loi, on s'en sort parfois très mal. Elle n'a jamais pu reprendre son travail et a finalement quitté la société.

Gérard 10/01/2015 22:31

L'an dernier en juillet j'ai monté le Ventoux par ses trois routes c'est à dire 3 ascensions et trois descentes dans la journée , je n'avais vu le Ventoux qu'en photo. Certes je suis entraîné 15000 kms en 2014 . ....j'ai bien dormi le soir .....

Martine85 11/01/2015 06:37

Bravo Gérard. Je sais ce que c'est car je fais du vélo (maximum une soixantaine de kilomètre quand le terrain n'est pas trop accidenté), mais je ne pourrais pas monter des cols, quand je monte de bonnes côtes c'est déjà difficile. Depuis j'ai quitté cette entreprise et je savoure une retraite légèrement anticipée en Vendée. Que du bonheur

DD 13/02/2011 07:36



Pas besoin de syndicat pour Eglantine ... elle gère et sait se défendre elle-même   un vrai régal de te lire, Merci !


Bon dimanche et Bises



liedich 09/02/2011 21:22



J'ai lu avec de plus en plus d'intérêt, de curiosité et je me rappelais. Je me rappelais tout  ce que je ne veux plus connaître aujourd'hui. Ce monde de "faux cul", de carriéristes de
pauvres crétins qui n'ont aucune personnalité propre, qui ne pourront jamais comme je l'ai fait se regarder dans la glace en disant : pétard, je m'aime bien. Et je vous....


Une page très intéressante dont je te remercie. Et qui pour finir me fait penser à tout le dégoût que je ressens pour ce monde qui n'est pas du travail mais de l'exploitation et du vol de toute
une vie.


Je dois vieillir. Merci Jolie Fleur. 



:0091: :0010: :0085: 01/02/2011 19:52



un petit bonsoir en passant par ici.....il va bien le monsieur ???



Alrisha 31/01/2011 22:19



Je pense que ton manager ne s'attendait pas à ce que tu émettes des réserves. Tu tiens à avoir la main.


Avec l'exemple du Mont Ventoux, tu mets bien l'accent sur les limites. Des actions humanitaires: c'est sûr que ce pourrait être un second souffle pendant cette montée.


Repose-toi bien Eglantine ! Il le faut de temps en temps pour repartir du bon pied.



mel-and-tof 31/01/2011 11:56



Bonjour mes amis


Un petit copier coller pour vous donner de mes nouvelles ,vous mes amis fidèles qui m’avez suivie durant ces durs moments et dont les
commentaires me font tant de bien dans ma solitude


Pour vous remercier j’ai l’intention de vous scanner mon bilan hospitalier afin que vous puissiez suivre mon accident cérébral qui est en
réalité un infarctus cérébral plus communémént appelé A.V.C.


La convalescence est longue et je commernce à m’ennuyer .Un mois allongée c’est long mais je m’octroie 5 mn de P C  que j’ai à coté de moi


Je mettrai en article ce bilan cette semaine .


Anne n’est pas d’accord que je mette mon bilan invoquant le coté  personnel mais je crois que
vous le méritez pour m’avoir portée dans vos prières et avoir toujours été  là


Je vous embrasse tous très fort


Je reviens bientôt


Méline



dom 26/01/2011 20:02



heureusement j'ai jamais connu d'entretien comme cela ...bise églantine



Annick 26/01/2011 17:54



j'admire ton humour!


heureusement que je n'ai jamais passé ce genre d'entretien!je ne sais vraiment pas comment je m'en serais sortie!il est vrai que j'ai quitté le monde du travail depuisplus de 10 ans!
déjà! comme le temps passe.


(je n'avais pas reçu le new de ce post!)


bisous.



Dany 26/01/2011 04:03



c'est bons les nems!!
Petit passage juste au retour de vacances, certes 3 jours c'est court, mais c'est mieux que rien =)) merci pour tes passages durant mon petit sejour
, je te souhaite un excellent mercredi



mentale 25/01/2011 20:03



Ah le mont ventoux, des souvenirs de jeunesse!


Bise



Reinette 25/01/2011 15:21



bisous et bonne soirée



:0014:♥ dom ♥ 25/01/2011 04:37



Coucou rapide ... Journée très importante.
Bon mardi ! Bisoux







EvaJoe 24/01/2011 20:18



Bonsoir,


Que faut  il pas fair  pour être  à la hauteur de son chef, et bien, vous vous êtes bien débrouillée et l'homme a même réussis à rire!!!


Mais le mail du Mont Ventoux est vraiment truculent, allez parler anglais pour grimper en vélo, j'avoue avoir bien rit, mais aussi je me pose beaucoup de questions, pas étonnant que no jeunes
n'arrivent plus à trouver du travail, si on leur fait subir de pareilles inepties.


 


Je suis à la retraite depuis le  mois de  juillet. Bonne soirée.


Amicalement


EvaJoe



Gérard 24/01/2011 17:27



J'ai plus de 60 ans et je fais 300 kms par semaine..en trois sorties..et je ris lorsque je vois les 55 ans de référence 



:0091: :0010: :0085: 24/01/2011 08:27



il m'énerve........"tu" "tu""tu""tu""tu""tu" ...j'arrive ..la suite tu connais ! bonne journée



mentale 23/01/2011 18:58



Plutôt long cet entretien, c'est rare une entretien d'embauche si long.


Grosse bise et bon début de semaine!



eglantine 23/01/2011 19:36



Ce n'est pas un entretien d'embauche mais un entretien d'évaluation annuel.



Flo-Avril 23/01/2011 10:42



Doux dimanche Martine


Amitiés, Flo



lasidonie 23/01/2011 08:53



Bravo Eglantine, c'est un régal d'humour matinal le récit de cet "échange". Tu as de la répartie, et un sang-froid formidable ...Quant à "l'ascension" c'est le bouquet final.


Bon Dimanche



timilo 23/01/2011 06:32



Lors d'un entretien d'embauche , tout est permis , ou presque


Bon Dimanche


Bisous


 


timilo



:0014:♥ dom ♥ 23/01/2011 05:02



Hé oui, la discrimination se pratique à tous les nivaux ...


Bon dimanche ! Bisoux






Merci de ton soutien, même moralement, ça fait du bien






tiot 22/01/2011 22:34



salut


je suis trop vieux


mais rien n'empêche qu'on peut le grimper à son rythme, j'y passerais certienemnt le journée au mont ventoux


bonne soirée



Quichottine 22/01/2011 16:50



Je suis assez sciée par ce que tu racontes... Mais tu as eu raison d'émettre des réserves sur le papier et non de les donner sur écran.


 


Ensuite, on peut imprimer ce que l'on veut...


 


Pas de mont Ventoux pour toi, donc, mais je te souhaite d'avoir d'autres objectifs dans les mois à venir.


 


Passe une belle fin de semaine, Eglantine. Je suis d'accord, les entreprises devraient s'investir davantage dans de l'humanitaire et la course au toujours plus est périlleuse...


 


Garder le sens de ce qui est important.



:0091: :0010: :0085: 22/01/2011 14:22



suis toujours aussi fâchée ......



Naniloup 22/01/2011 11:31



Et voilà toute l'histoire de la vie de nos jours. 


 



PhotosLP 22/01/2011 10:54



Tu m'as fait passé un bon moment pour deux ou trois raisons:


C'est bien écrit et avec humour. Je me suis détaché du moen d'entretien que peut-être un jour je raconterais aussi...Et je m'aperçois que le nouveau genre d'entretien est partout le même et que
pour celui qui est en situation personnelle et/où professionnelle  de fatigue, il peut détruire la personne. Je m'arrête là, je risque d'être moins poli avec cette nouvelle "race".


Tu as bien fait d'adopter cette attitude.


 


 



Flo-Avril 22/01/2011 10:51



Dur dur de nos jours de trouver un emploi et de le garder surtout


Amitiés, Flo



canelle56 22/01/2011 08:04



Mon fils en ce moment postule pour divers posteS dans sa branche professionnelle, pas moins de 4 entretiens et à chaque fois avec une personne différente !! et de ces entrtiens d'environ 2h il
rentre vidé avec une impression d'avoir bien fait mais ..à quoi tient le resultat final  ?????


Bises Martine



Jackline :0059: 22/01/2011 00:58



Ce genre de mauvais moment à passer, est quand même très éprouvant pour les nerfs, même si tu t'en es sortie haut la main..mais aura-t-il l'intelligence de comprendre ce que tu voulais lui mettre
comme points sur les i...ce qui compte pour lui, c'est de déplacer des pions à son gré, ou plutôt, au gré de ceux qui lui donnent des ordres et des objectifs...Tu as raison de ne pas te laisser
faire, la force de l'inertie paie quelquefois..Mon frère a vécu une situation similaire, et c'est lui qui a gagné..Ils voulaient sa peau, après l'avoir mis au placard pendant de longs mois, mais
finalement, il est parti avec un beau pactole, et la retraite lui semble bien douce maintenant ! bisous



mamylilou 21/01/2011 22:08



je t'admire et ne voudrais en aucun cas être à ta place..Bisous



Aude Terrienne♫ :0025:♀ 21/01/2011 20:06



Oh là là, en te lisant, je suis bien contente d'avoir toute ma vie fait des boulots manuels (femme de ménage,etc) c'est du délire la vie de bureau !!!



fransua 21/01/2011 13:47



bonjour eglantine c'est sur que c'est un entretien que tu n'as pas du oublier, il a de l'humour ce gars non ,



Ionard 21/01/2011 01:02



Je t'imaginais bien en face du bonhomme, je me délectais à la lecture en pensant cependant au titre... pourquoi le mont Ventoux?


Ce qu'il faut en faire quand même... c'est pas croyable! et je suis tout à fait d'accord avec toi on aurait parler super bien le pékinois ou le mandarin.... quand on monte le ventoux.... on ne
parle pas!


As tu vu mon petit clip sur le Ventoux? Nous étions en moto bien sûr, mais on a croisé beaucoup de cyclistes.... ils cherchaient l'air!


Belle nuit à toi


Bises dany



clementine 20/01/2011 22:44



Il me fait penser à la chef de l'IA dans la convocation.. Elle me vidait lors des entretiens. C'est mauvais signe. Il est vide, ce type.. il va se venger de tes réponses surtout celle où tu lui
mets sa m.. dans la g... tu lui fais remarquer qu'il t'a fallu être créative quand il te foutait au placard.. bien ça il risque de ne pas l'avaler du tout.. alors que c'est la strict vérité..
mais la vérité, ce genre de personne, ne l'apprécie guère..


bon courage..


Bises


clem



Solange 20/01/2011 21:01



Dans ces questionnaires là on voudrait que tout le monde pense pareil, qu'il soit conforme au moule. Bonne chance.



:0091: :0010: :0085: 20/01/2011 19:50



hello....Martine......je sors mon fusil....et j'arrive .....!!!



Laurent 20/01/2011 16:47



J'aime beaucoup ton calme lors de ton entretien. Je suis d'accord avec toi sur le fait que toutes les entreprises sont les mêmes...


Bonne Journée Églantine


Bises, Laurent



Reinette 20/01/2011 16:43



mon métier d'auxiliaire de vie , indépendante, est de tout repos à côté.


plus jeune j'étrais rédactrice au GAN puis secrétaire au service d'aide Sociale à la DDe. je peux t'assurer que ce que je fais aujourd'hui me donne plus de satisfaction.


je t'embrasse



lamée 20/01/2011 15:50



Bonjour Martine


Suis bien contente d'être a la retraite....Que de choses demandées pour bosser!!!Bisous Lamée



sittelle 20/01/2011 13:47


Ma fille ainée a eu hier un entretien d'embauche aussi surréaliste... ces gens devraient se déclarer travailleurs indépendants et bosser... ils verraient la réalité d'une entreprise; des sangsues
irresponsables qui relèvent de la psychiatrie. Tu n'es pas en cause, au contraire; c'est la compétence et l'expérience qui font peur aux mauvais managers. Ces méthodes de gestio par le stress sont
abandonnées depuis plus de dix hors France, toujours à la pointe ! mes amitiés ma chère Martine; je pense qu'au fond, tu as été impressionnante pour ce type, il va digérer, lui aussi...


Loïc 20/01/2011 12:23


« Amusant » comme entretien ! Tu as raison de ne pas vouloir les destinations exotiques. J’en connais tant qui y ont été oubliés et qui, rentrés, sont sortis de l’entreprise pour manque de
recasement.
Le vélo n’est-il pas un loisir demandant de la mobilité ?
Je trouve, en cela, un peu de cohérence !
Enfin, le sujet n’est au fond pas si amusant que ça. Tu es toujours dedans mais dans quelles conditions !
J’espère que la suite ne te sera pas trop dure à vivre.
Courage !
Avec amitié. Loic