Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

L'homme de face n'a pas de profil

 Le défi d'écriture N° 69 de la communauté des croqueurs de mots   nous propose grace à la créativité de  Lilou Fredotte d'écrire un texte avec les consigne suivantes  

 

des personnages : un grand-père et un enfant,  Jean-Mimi

une profession :   clown

une période :       mars 1889

des lieux :            Le pont Charles à Prague et le département du  Rhône  

un objet :             un pendentif

un animal :          un  lapin  

 

montage-defi-69.jpg

 

Le texte devra contenir  la phrase  «  et pourtant, je t’avais prévenu(e) »

 

Ci-dessous ma participation

   

 

 Cher Jean-Mimi,

 

Je  suis à Prague en haut de la colline de PETRIN, au pied de la Tour Effel.  Je tiens par la main ta petite cousine Emma qui serre dans ses bras son doudou, un petit lapin en peluche.

 

Ne crois pas que j'ai abusé de la bière tchèque fort bonne. Je suis revenu dans la ville où je suis né pour montrer à Emma ma ville de naissance. Je suis au pied de  la Rohzledna , tour Praguoise construite par des architectes praguois qui ont voulu copier la tour de Monsieur Effel qu'ils avaient admiré à l'exposition universelle en mars 1889 à Paris. 

 

DSC_5457.jpg

 

 

Il fait très froid , – 10 % et une brume fumeuse monte du  long ruban gris de la Vltava  (Nom tchèque de la Moldau) vers la colline. Elle enveloppe les monuments aux toits couverts de neige cachant ainsi leur excès de couleur et de luxe baroques parfois impudiques.

 

 DSC 5353

 

 

 

J’observe le vieux Pont Charles en pierres Quelques touristes, qui ressemblent à des fourmis vus de haut,  toisent avec respect les statues des saints qui surplombent le pont et les photograhient. Est-ce cette protection divine qui a permis à Prague de se relever de tous les assauts qu’elle a connus dont le dernier en 1968 quand les chars russes ont envahi la ville.

 

Avec Ivana ta grand-mère, nous sommes arrivés en France 10 ans ,auparavant pour fuir  les communistes et nous avons culpabilisé de ne pas participer à cette révolution.  Nous nous étions installés dans le département du Rhône et des fenêtres de notre petit studio, en écoutant « la Moldau » nous pouvions apercevoir le fleuve. Cela nous rappelait notre enfance à Prague au bord de la Vltava.

 

Quand nous sommes arrivés en France en parlant mal le français, j’ai dû prendre des petits boulots alimentaire avant de réussir et avoir mon entreprise.  J'ai même été clown dans un cirque. J’aurais voulu être un clown gai mais on a trouvé, qu’étant très grand et mince, je n’avais pas le profil d'un clown triste rôle pour lequel il voulait m'embaucher. J'ai eu beau dire au Directeur du cirque qu'en étant quelqu’un de face,  je n’avais pas de profil et encore moins celui d’un clown triste puisque j’étais toujours gai et optimiste. Je ne crois pas qu’il m’ait compris. J'ai donc été, bien malgré moi, un clown triste quelques jour seulement. Quand il m’a mis à la porte peu de temps après je lui ai dit « et pourtant je t’avais prévenu"

 

 Dans la vie ne joue jamais de rôle, reste toi-même Jean-Mimi, regarde la vie en face et fais face à tous ses aléas. 

 

J’ai les larmes aux yeux en pensant à ta grand-mère Ivana qui vient de nous quitter sans jamais te connaître. Je peux t’assurer Jean-Mimi qu’elle est partie en te gardant avec ton papa bien enfouis au fond de son cœur. 

En pensant à elle et à toi, je prends dans mes mains le pendentif qu’elle gardait en permanence. Il contenait  ta photo avec ton papa. Je la caresse doucement.

 

Quand tu liras cette lettre et que tu recevras ce médaillon, j’aurais  rejoint ta mamie la haut dans l’immense jardin des cieux. Tous les deux nous serons là invisibles mais présents auprès de toi et de ton papa ce que nous n’avons pas pu faire de notre vivant.

 

Je ne peux pas t’expliquer pourquoi car je ne le sais pas. Les adultes ne sont pas toujours raisonnables et nous ne l’avons jamais été ta grand-mère et moi et ton papa a de qui tenir.

 

Au diable la raison ! Soit fou Jean-Mimi. Fais ce qu'il te plait. Vis le jour présent sans penser ni au passé, ni à l'avenir.

 

Que ta vie soit belle. 

Je t’embrasse très fort

   

Ton grand-père Borisek


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tricôtine 08/12/2011 18:55


J'ai aimé ton texte malgré la tristesse qui me reste après lecture... Oui profitons de la vie, faisons ce qui nous plait ,vivons heureux autant que possible !!! Merci pour ces magnifiques photos
enneigées et cette tour Eiffel qui n'en est pas une, bien que fort ressemblante !! Bonnes soirée Martine et  mes
excuses pour ce passage tardif !

Quichottine 03/12/2011 09:37


Une lettre très émouvante... On a peine à se dire que ce n'est qu'un défi...


La réalité y ressemble si souvent.


 


Merci pour ces mots si touchants.


 

Armide+Pistol 01/12/2011 17:21


Quelqueq préceptes auxquelles j'adhère :


Soyons fous, ne jouons pas un personnage, soyons nous-mêmes et fierq dz l'être.


Un bien beau testament de vie !

Christophe FEREY 01/12/2011 10:40


Cette neige fait réver !

Martine/Arabesques 01/12/2011 07:38


Bonjour Martine,


Quelle belle lettre illustrée de magnifiques photos. De la couleur, du sentiment, un brin de nsotalgie slave... Et un défi réussi


. bravo et merci pour ce beau partage émouvant


Bises


Martine

Patrick 30/11/2011 23:56


Contrat réussi pour cette belle lettre d'amour.


Amitiés Eglantine.

..Marithé :0010: 30/11/2011 19:04


bravo  ma martine ...

dgi:0040:dgi:0040: 30/11/2011 19:01


Excuse moi Martine, je n'ai pas tout suivi, mais avec maman ces jours çi, je ne lis pas tout sur les blogs


Bisous, bonne soirée



jean-philippe 30/11/2011 18:18


Bonsoir Martine ! Une lettre émouvante et qui , malgré la météo qui régne ou réside le grand père : ne manque pas de chaleur !! belle soirée poétique et musicale à toi !


 


PS: j'ai bien réceptionné le disque "Pauvres Terriens" (sic) , du coup cet exemplaire est de nouveau en vente et en écoute !

Mimi des Plaisirs 30/11/2011 17:34


Un voyage à Prague très beau et une lettre émouvante, sensible qui m'a retenue.
 Merci pour ce moment.
 un très beau défi relevé!

Brigitte Lecuyer 30/11/2011 14:57


Bravo Martine, tu as réussi le pari.. ce n'était pas facile et j'avoue que  ne connaissant par Prague, je m'en serai bien moins bien tiré que toi. en même temps ce message envoyé à un petit
enfant est fort clair, mais qui à par nous et quelques amis sauront le décoder. et l'apprécier à sa juste valeur.


Même si ej fais des progrès parce que le temps avance, je suis plus fatiguée qu'avant ! la piscine sans doute.. et les séances de kiné plus appuyées.. bon je souffre peu, et la douleur n'est pas
si quantifiable que ça, mais j'ai l'impression que mon cerveau faute de stimulis se ramollit... et ce n'est pas qu'une impression, je cherche mes mots... alors j'aurai bien été en peine de
répondre à un tel challenge, ça reviendra sans doute, mais quand ! en attendant qui tu sais n'a pas annulé sa visite, je l'attends de pieds ferme, si je puis dire ! je te raconterai et
t'appelerai après ! bisous


 

lmvoyager 30/11/2011 12:46


Un fort joli texte ! Et les photos de Prague, que je connais un peu, sont vraiment belles dans cette neige immaculée.


A bientôt.

clementine 29/11/2011 22:16


J'ai juste parcouru Je relirai samedi.


mais c'est très beau. Belle lettre


bonne soirée


clem

Solange 29/11/2011 22:04


Très intéressant récit et bien documenté, j'aime beaucoup. Et je trouve la dernière photo très belle.

Jeanne Fadosi 29/11/2011 21:07


Une bien belle lettre que ce défi t'a conduit à écrire et les photos de Prague l'hiver sont magiques, même s'il y fait si froid !


belle fin de soirée

harmonie37 29/11/2011 16:35


Une lettre d'adieu pleine d'amour !


 


Superbe défi.

Alba 29/11/2011 09:14


Joli !


Tout y est et ça coule comme la Vltava !!!


Bravo !

dgi:0040:dgi:0040: 28/11/2011 22:10


quelle chance tu as de pouvoir écrire de cette façon, j'aime ta façon de nous faire sentir les évenements


Bonne soirée, Bisous



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 28/11/2011 16:05


tu as une belle participation pour ce thème


ce texte m'a ému


ti bo


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 


 

La Guyanaise 28/11/2011 14:53


magnifiquement écrite cette histoire!


et tous les ingrédients demandés sont là!


et pour les photos de Prague, tu n'as pas eu loin à chercher.


bisous du lundi.

Plume 28/11/2011 14:40


C'est un magnifique récit, bien documenté, riche, profond ... j'ai beaucoup aimé l'idée de cette lettre adressée à son petit-fils pour l'autoriser à vivre pleinement sa vie ...


Bravo ! bises, Plume .

Simone L.V. 28/11/2011 13:39


Magnifique 'lettre' pleine de sensibilité et d'émotions; belles photos également pour en réhausser l'intensité!!! et en plus, une écriture agréable et 'bien menée'!!! j'ai trouvé ton texte
tellement 'beau' que je me suis passée de ta permission () pour le télécharger et pouvoir m'en imprégner encore
plus.

:0091: :0010: :0085: 28/11/2011 13:20


le tout bien présenté...


 il a quel âge  Jean-Mimi....?


commentaire suivra

Aude Terrienne :0010: 28/11/2011 11:41


Jolie participation, mais le thème... j'ai toujours eu peur des clowns... 

m'annette 28/11/2011 11:03


bravo! défi reussi, avec beaucoup de réalisme..........


Bises

Amatxi 28/11/2011 10:32


Bonjour Martine,


C'est un très joli texte. De plus il est agrémentée de belles photos. Bravo


Bisous

Ionard 28/11/2011 09:38


Re moi... bon je ne vais pas assez sur les blogs pour particper à ce genre de défi mais je trouve ces joutes d'écriture très enrichissantes.


Juste je voudrais évoquer un souvenir.. c'est Ivana qui a ouvert ma case mémoire!


Quand j'étais enseignante spécialisée, je dépensais toujours une énergie folle pour faire passer mes petits élèves à l'écriture. Et pour ouvrir un peu leur imagination je leur concoctais des
planches avec 6 dessins représentants diverses choses et il fallait qu'ils relient tous ces dessins entre eux pour raconter une histoire! Ils adoraient ce jeu bien qu'ils ne réussissent pas
toujours à l'écrire. Pour ne pas les décourager je leur disais de me raconter l'histoire... voilà un peu nostalgique ce matin!


Re bises


Dany

Ionard 28/11/2011 09:30


C'était un sujet pour toi ça! tu as pu l'illustrer comme il faut avec tes photoss de Prague.


J'aime beaucoup cette lettre à la fois nostalgique et positive. très belle lettre.


Et puis le prénom Ivana m'a rappelé une petite élève d'origine yougoslave, très bonne élève et qui avait un de ces coups de crayons... je te dis pas!


Bises


Dany

patriarch 28/11/2011 09:23


Je trouve le récit très bien fait... Merci ! belle journée.