Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la photo du Badaud de Sarlat, la participation de Loïc de Trigon



L’HOMME DE LA RUE

 

Oh, passant…

Si j’étais vivant

Je ne serais pas l’objet

De cette attention qu’il te plait,

En cet instant, de m’accorder !

Tant il est vrai qu’en ces temps difficiles,

L’homme de la rue doit se taire et rester docile !

 

Oh, passant…

Tu me crois savant,

Du temps et de l’histoire

De cette ville que tu viens voir !

Tu ne sais pas combien je suis lassé

De cette vue qui ne bouge pas

Comme de la foule que je ne vois pas.

 

Oh, passant…

Laisse-moi dormir, maintenant.

Il faut que je me repose

De ce que, jamais, je n’ose !

Tu sais, faire taire cette voix intérieure

Qui souffle ma vie, celle prise avec envie,

Par ton appareil de photographies !

 

http://www.loicdetrigon.fr/

Tag(s) : #poèmes de mes amis

Partager cet article

Repost 0