Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quai des rimes

Mes poèmes, nouvelles, écrits divers

Quai des rimes

Qui ?

Je contemple le bouquet composé de roses blanches et roses thé. Je dénoue  le lien de raphia paille, retire l’emballage transparent et le papier de soie corail. Je coupe la ficelle verte et raccourcis les queues des fleurs en biseau.  Je sors du placard de la cuisine mon vase en forme de cœur en cristal sur pieds, le remplis à moitié d’eau et dispose les roses. Je  soulève le vase et porte les roses à mes narines pour m’enivrer de cette odeur à la fois profonde et suave. Satisfaite du résultat, je pose  le bouquet sur la table blanche de mon studio face au canapé en cuir blanc. J’aime le blanc  et pour rompre cette vague blanche, j’ai posé sur mes meubles  quelques décorations couleur  vieux  rose ou vert pomme. C’est magique cette composition florale est parfaitement adaptée à mon décor romantique et féminin comme à chaque fois et à ma personnalité d’adulte restée jeune fille et qui deviendra vieille fille car j’ai du mal à quitter la magie de l’enfance.

 

 


3670748833_6696efb1eb.jpg

 

 

C’est  le troisième bouquet anonyme que je reçois livré par le fleuriste de mon quartier avec chaque fois quelques mots écrits sur une carte blanche « je  pense chaque jour à toi, Je t’aime Emma ». A chaque fois cinq roses toujours blanches et quatre roses thé. Aujourd’hui, seul changement :  il y a 29 roses dans le bouquet, comme les 29 bougies  que je soufflerai seule en  ce soir du vendredi 9 septembre 2011. J’ai pris une journée de congés pour la circonstance et cela va me faire un week-end de trois jours.


J’ai demandé au fleuriste si il pouvait me dire qui était cet expéditeur qui,  le 9 de chaque mois m’envoyait ce même bouquet avec toujours le même mot. Il m’a répondu que c’était impossible, il ne pouvait révéler l’identité de ses clients. J’avais seulement réussi à  lui extirper que l’expéditeur  ne commandait pas les fleurs par téléphone ou internet mais se déplaçait à la boutique.  Il  m’avait rassurée en me disant « ne vous inquiétez pas Mademoiselle, tout ce que je peux vous dire c’est que votre expéditeur ne semble pas bien dangereux.

 

Aujourd’hui il avait fait rajouter sur le carton 4 mots  « bon anniversaire ma chérie.  Être admirée, aimée en secret  n’est pas pour me déplaire bien au contraire, c’est très romantique,  mais ce « ma chérie » me contrarie, cette familiarité m’angoisse soudain. De plus il semble si bien me connaître. M'épie-t-il en secret.


Il y a eu les bouquets mais aussi les cartes postales avec toujours les mêmes mots : « je pense chaque jour à toi, Je t’aime Emma »  Ces cartes représentant toutes des chats sont envoyées des quatre coins de l’hexagone : de Cergy, Nice, Bordeaux, Metz  mais c’est toujours la même écriture. Il sait que j’adore les chats,  j’en parle souvent sur mon blog.


Il connaît la date de mon anniversaire et mon adresse.  Pour la date d’anniversaire c’est facile, elle figure dans la présentation de mon blog et je l’ai indiqué à DOM une blogueuse qui indique chaque jour sur son blog les anniversaires du jour. Mon adresse je l’ai communiquée aussi à de nombreux blogueurs  pour qu'ils puissent m’envoyer des cartes postales et je leur en envoie en échange. Je sais que c’est stupide mais je me sens si seule et cela me fait plaisir de recevoir de temps en temps du courrier car sinon personne ne m’écrit ou me téléphone. Je vis  seule sans famille, mes  parents sont  morts jeunes, ils étaient enfants uniques. Mes  grands-parents maternels  sont aussi décédés.  Je n’avais presque pas connu mes  grands-parents paternels  qui  avaient passé leur vie à voyager et avaient disparu de notre vie alors que j’étais très jeune.

En pensant à mes amis blogueurs, me vient une idée.  Je saisis mon appareil photo numérique et prends  une photo du bouquet. Je  regarde le résultat sur l’écran de l’appareil : Superbe. Je  scanne ensuite les cartes postales reçues et le dernier message  « je pense à toi chaque jour, je t’aime Emma, bon anniversaire ma chérie ».  Je m’assois sur mon fauteuil de bureau face à mon ordinateur portable, j’accède à  l’administration de mon  blog et j’écris ce nouvel article avec ce titre « QUI ? ». J’insère la photo du bouquet et les cartes reçues. Je rajoute en conclusion que pour vivre heureux il ne faut pas vivre caché et que je serais très heureuse qu'il se révèle à moi.  Je demande à  mes lecteurs d’indiquer en commentaires leurs idées pour le démasquer au cas fort probable  où il ne se ferait pas connaître .Je  clique sur « publier l’article ». Je modère les commentaires pour que mon admirateur ne puisse pas lire les moyens de le confondre et j’attends avec impatience.

 

Les premiers commentaires s’affichent :


Superbe bouquet. Bon anniversaire Emma. Aujourd’hui grand soleil ici. Merci pour ta fidélité  je passe en vitesse te souhaiter un très bon vendredi. A bientôt bises amicales. Pierre17


Encore un qui ne lit pas, qui ne fait que passer chaque jour, un zappeur du net. Et si c’était lui…. Je chasse cette idée, non ce n’est pas ainsi que je me l’imagine. Je serais déçue si c’était lui


La rose blanche témoigne d’un amour pur, profond, elle peut aussi exprimer « je vous aime en silence, en secret ».  La rose thé exprime le message « je me souviendrai toujours de toi »  ton admirateur te connaît peut-être, Je ne sais pas si cela t’aide beaucoup. Bisous Emma. Chuchotine


Son admirateur connaît-il le langage des fleurs, pas certain. Emma pense à ses amours passés et notamment à  guillaume qui était secret et romantique. Cela pourrait lui ressembler


Bon anniversaire, Tu en as de la chance d’avoir un admirateur Emma, je t’apprécie beaucoup mais je te jure ce n’est pas moi. Le Quéqué


Pourquoi le Quéqué se  justifie-t ’il  ? Seuls les coupables se justifient mais je suis presque certaine que  ce n’est pas lui cela ne lui ressemble pas, il est trop bavard. Même s’ils sont pour la plupart restés virtuels,  je commence à très bien les connaître mes amis blogueurs.


Ton intérieur te ressembles Emma, je comprends que cela puisse t’angoisser.  Pourquoi ne te postes tu pas devant le fleuriste le 9 octobre prochain et si tu vois un client rentrer, se diriger vers la caisse, payer et ressortir sans fleurs tu seras fixée. Bon anniversaire. Bisous des retraités qui aimeraient bien avoir 29 ans et encore des admirateurs. Monette


J’aime beaucoup Monette mais prendre un jour de congés pour faire le poireau devant chez le fleuriste toute une journée me rebute vraiment, on va se demander ce que je fais là, peut être appeler la police mais elle a raison Monette , c’est la seule solution. Je sors mon iPhone de ma poche pour regarder quand tombe le 9 octobre …. C’est un dimanche. Non seulement je n’aurais pas à prendre un jour de congé, le fleuriste n’est ouvert que le matin et l’admirateur va certainement venir de bonne heure pour que je puisse être livrée dans la matinée. J'aurais moins de temps à attendre


Un mois plus tard. Je me lève tôt pour un dimanche et je suis en faction devant le fleuriste dès 9 heures.


Un jeune homme brun hésite un peu avant de rentrer dans la boutique, se dirige directement vers la caisse et échange avec la fleuriste qui retire délicatement des roses rouges d’un vase qu’elle dispose délicatement dans du papier transparent. Hélas ce n’est pas mon admirateur, il doit avoir un rendez-vous galant. Heureuse élue. Beaucoup de bonheur à eux.


Plusieurs clients entrent et ressortent avec des fleurs de la boutique.

Un vieux couple main dans la main passe sur le trottoir, je les observe, cela m’émeut toujours de voir des vieux  qui s’aiment toujours avec une si  grande tendresse. La dame me regarde furtivement avant de rentrer dans la boutique. Ils se dirigent vers la caisse, échangent longuement avec la fleuriste.


Soudain mon regard est détourné par, un homme brun d’une quarantaine d’années qui  s’arrête devant  les fleurs de  l’étalage du fleuriste. Il rentre dans la boutique. C’est lui j’en suis certaine, une impulsion me pousse à le suivre et à pénétrer dans la boutique.


Une fois rentrée, il se dirige vers le vase de roses thés,  Les contemple en silence.  Je suis sous le charme, quel bloggeur se cache derrière ce bel  homme au regard si doux, je ne peux le dire…..


J’entends soudain la voix de la vendeuse demander au couple de vieux : "le même message comme d’habitude". La vieille dame répond "oui le même message, c’est pour notre petite fille que nous n’avons pas revu depuis longtemps". Cette voix ne m'est pas inconnue. Je détourne mon regard vers le couple, le vieux se tourne vers moi et dans ses yeux je retrouve ceux de mon père. Je regarde ensuite son épouse nos regards se croisent.

 

Des souvenirs enfouis remontent soudain : le regard de Mamie Simone me regardant avec tendresse, ses câlins, les cris de mon père et les larmes de Mamie et Papi un soir d’été quand nous sommes partis brutalement avec papa et maman.


Les larmes coulent sur mon visage, je prends une  rose thé dans le vase et la tends à cette femme en lui disant : c’est pour toi Mamie, c’est bien toi n’est-ce pas ? Nous nous regardons. Elle me prend dans ses bras et me serre fort en m’embrassant et en murmurant en pleurant : Oui c’est nous Mamie et Papi. Merci Emma.

 

Eglantine / Juin 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C.Kiminou 01/07/2012 12:41


Merci BEAUCOUP Eglantine, c'est tout ce que j'aime les histoires courtes et en plus il y'avait du romantisme et du suspens, tu m'as bien eu ce n'est pas la fin que j'imaginais.


CaroLINE

Patrick 20/06/2012 20:00


Je ne suis pas surpris par cette fin heureuse. Quelle belle histoire.


Amitiés Eglantine.

Kévin 16/06/2012 18:56


Une fin qui semblait évidente, mais non en voilà une autre, j'adore, non, je "sur-adore", et c'est un texte très sencible. Je reconnait que ce bouquet est assez joli (même si je n'aime pas les
fleurs, enfin si, un peu trop, je n'aime pas les couper j'aime les regarder dans leurs millieux).

Quichottine 11/06/2012 15:19


L'un de mes visiteurs, Christian, "Le grillon heureux" a laissé un commentaire chez moi où il évoque ce texte.


Il voyage toujours en suivant les liens que je propose, mais lorsqu'il laisse un commentaire, c'est toujours en fonction de ce qu'il a lu chez les autres.


Ce commentaire est donc pour toi.


http://quichottine.over-blog.com/article-sur-le-quai-des-rimes-d-eglantine-105470955-comments.html#comment102135646


Je t'embrasse. Passe une douce soirée.

:0091: :0010: :0085: 10/06/2012 18:26


un petit coucou en passant    les news ne fonctionnans
pas....suis un peu à la recherche de tout le monde

Jackline :0059: 08/06/2012 22:57


J'en profite pour regarder une nouvelle fois ce superbe bouquet..et je pense aussi au mien, celui que mon mari m'a fait en coupant des pivoines du jardin, avant que la pluie ne les hache
complètement...je te fais plein de bises, bon week-end

lasidonie 08/06/2012 22:21


Un joli récit bien mené car ménageant la chute, inattendue,  plein du charme de ces roses thé, et au final plein de tendresse.


Bonnes vacances Martine. Bisous.

:0091: :0010: :0085: 08/06/2012 12:23


ok... Martine tout est noté ......passe de bons et beaux  jours...oublie le net...et @ bientôt !!

M'annette 08/06/2012 08:27


j'ai vraiment beaucoup aimé ce texte, dont je soupçonne la très grande importance pour toi..


Bonnes vacances, bises

reinette 07/06/2012 21:58


oh quelle belle histoire.


la fin me plaît beaucoup


j'aime à penser que l'histoire est vraie.


bisous

Martine 07/06/2012 11:59


Bonjour Martine,


Tu es douée pour écrire , décrire le suspense. Je ne m'attendais à pas cette chute. C'est très émouvant. Merci pour ce beau moment de lecture


Bises


Martine

eleonor 06/06/2012 20:04


félicitations, cette histoire est pleine d'émotion

brigitte lecuyer 06/06/2012 08:24


émouvante histoire 


et parce que je sais par où tu en passes et combien la vie est injuste parfois et cruelle,  je ne peux que te féliciter de retranscrire un texte aussi bien mené.


de beaux jours reviendront Martine, et c'est déjà un progrès notable que de pouvoir écrire ses maux, j'espère au moins que ton coeur est plus léger d'avoir pu posé ce fardeau-là. ta plume
s'affirme, s'affine, de plus en plus, reste à alléger encore un peu, à débrousailler encore


, mais je ne veux pas te donner de leçon, tu te débrouillles très bien toute seule. Toutes mes amitiés, Brigitte

michel 003 06/06/2012 07:56


bonjour martine   merci pour ton passage chez moi j'espere que tu va bien  je passe ce matin te souhaite un trés beau et bon mercredi comme chez nous soleil ciel bleu mer belle   a
bientôt bises amicales michel003

.Marithé :0010: 05/06/2012 21:32


une superbe histoire et bien émouvante  aussi ..gros bisous ma copinette   suis sur les rotules ..lol

Aude Terrienne :0010: :0010: :0025: 05/06/2012 17:37


Des frissons !

Jackline :0059: 05/06/2012 10:48


Une merveilleuse histoire, espérons qu'elle soit vraie, et si elle autobiographique, (ce que je ne pense pas) c'est magnifique ces retrouvailles !! un vrai bonheur..ce texte se lit comme un
roman...j'aime beaucoup..et les roses thé aussi hi hi.. grosses bises

michel 003 05/06/2012 07:39


bonjour martine un bien belle histoire et de trés jolie fleurs ..... merci pour ton passage du matin   a mon tour je passe te souhaite un trés bon etbeau mardi comme chez nous   a
bientôt bises amicales michel003

Oh my Loop ! 04/06/2012 22:56


Les yeux de mon père


Une silhouette sur la jetée


Cette fois ne sera pas la dernière...


 


Loop

sittelle 04/06/2012 22:24


Sous le charme, tout au long de cette belle histoire; crescendo, pauses, rythmes cassés, et final tout en émotion... Merci, cette nouvelle est juste belle... Amitiés !

Hecquard Micheline 04/06/2012 21:21


Bonsoir Martine, j'ai adoré.


Je crois savoir pourquoi vous avez aimé mon livre, il y a de la proximité entre nous, une sensibilité très voisine.C'est plein de tendressece que vous écrivez et aussi plein de talent. Bravo à
vous,amitiés,


Micheline

Liliane 04/06/2012 20:37


Tu m'as émue  jusqu'aux larmes Martine... Une bien jolie histoire... Emouvante. Merci.
Bisous.

Durgalola :0071: 04/06/2012 20:30


c'est une belle histoire et du bouquet si beau, si doux, que j'ai admiré, je suis passé à l'histoire de ces bouquets livrés ... une histoire d'amour me disais-je, une belle histoire ... et qui
finit (ou plutôt commence une nouvelle vie) si bien .. j'ai lu jusqu'au bout .. bonne soirée 

Solange 04/06/2012 16:37


Elle est bien jolie ton histoire et je connais des grands-parents et des petits-enfants qui seraient bien heureux de se retrouver.

Simone L.V. 04/06/2012 15:01


Comme d'habitude, tu nous offres un texte magnifique! tu as l'art d'écrire ces 'mini-nouvelles' dont la 'chute' est toujours ailleurs que là où nous allions l'attendre! Et là, tu as 'fait fort'
car retrouver ses racines alors qu'on les croyaient définitivement perdues, ressentir cette plénitude de pouvoir, enfin, greffer son bourgeon abandonné pour lui permettre de fleurir ... avoir une
famille, n'est ce pas l'éternelle quète de ceux qui se sentent 'laissés pour compte'?


Et, pour l'anecdote, comment n'aurai-je pas eu les larmes aux yeux : je m'appelle Simone, Mamie Simone pour mes deux petites princesses et j'espère bien que le doux ruban qui nous unies ne sera
jamais coupé!!!


Encore Merci pour tous ces beaux textes que tu nous offres généreusement! Et bonne semaine. Et Bisous. Simone

fanfan 04/06/2012 13:33


C'est une très belle histoire tendre  et qui finit , comme je les aime. retrouver ses grands-parents   ainsi, c'est extraordinaire.


Je ne sais si ton histoire est vraie, mais elle pourrait l'être .  j'ai adoré


 

Alrisha 04/06/2012 10:30


Le suspence qui tient en haleine et une fin si touchante ! Comme quoi le regard est important. On lit beaucoup de choses dans les yeux.


Bises et bonne journée Eglantine !

Monelle 04/06/2012 10:07


Après un crochet au Maroc avec DgiDgi, ton com. a attiré mon regard qui s'est mouillé de larmes en lisant la fin de ton écrit... dois-je en dire plus ?


Bonne journée - bisous



Littorine 04/06/2012 09:31


Quelbon moments je viens de passer à te lire ! Avec une fin très émouvante tout en délicatesse. Merci. Bises

DD :0071: 04/06/2012 08:18


 je m'attendais à ce que Emma "démasque" son "amoureux anonyme" mais c'est encore plus émouvant et tellement bien écrit ... je t'ai lue avec un grand plaisir


Bonne journée Églantine, bises

patriarch 04/06/2012 06:28


Emouvant ce texte.... Belle journée  avec bises

La Guyanaise 04/06/2012 03:35


le texte comme toujours est bien mené...


suspense jusqu'au bout


c'est très émouvant!


merci pour cette belle histoire....


bisous du dimanche soir.

armide+Pistol 04/06/2012 00:20


Une façon tendre ét élégante de reprendre un contact qui n'a jamais été rompu et qui revit dans le coeur d'une rose.


Quelle surprise, autant qu'une belle révélation.


L'amour est persistant; il ne faut pas baisser les bras


bonne soirée

Quichottine 03/06/2012 22:01


Tu m'as fait pleurer...


 


C'est bien qu'il ait plu aujourd'hui puisque tu as pu écrire une si belle histoire.


Merci, Eglantine. Merci.

•.¸.•*♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥*• .¸.• 03/06/2012 20:14


elle est vraiment émouva,te ton histoire


la patience paie toujours


une belle histoire qui se termine bien


j'ai le larmes aux yeux


bonne soirée


 


ti bo du soir


 


 


 


.•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

lamée 03/06/2012 20:01


Belle histoire,peut-être vraie....Mais la fin est merveilleuse.....bisous(c'est bizarre,il me semble qu'il y a quelque chose de reel...)

D@net 03/06/2012 19:59


Bonsoir, 


quel suspens !! j'aime beaucoup ton texte et la façon dont tu laisses le lecteur suspendu ..


Bonne soirée.


D@net.

:0091: :0010: :0085: 03/06/2012 19:42


hellooooooooooo

Cendrine Joyau 03/06/2012 19:40


Bonsoir Eglantine,


C'est une très belle histoire qui m'a tenue en haleine de bout en bout...


Tu sais conter les sentiments et les élans du coeur et de l'âme...


Gros bisous


Cendrine