Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a un peu plus d’un an et demi elle pesait 89 kilos. Aujourd’hui elle pèse 50 kilos.

 

 

Pourquoi a-t’elle, en ce premier janvier 2011, décidé de maigrir. Certes c’est toujours en début d’année que l'on prend de bonnes résolutions mais ce qui l’a décidé réellement à le faire c’est un regard de dégoût à l’été 2010 qu'elle a surpris, lors de leurs retrouvailles annuelles, chez quelqu'un de sa famille qui lui  est très cher. Ce regard qui l’a blessée profondément, peut-être plus que des paroles prononcées ajoutés aux nombreux « tu devrais maigrir » ou « si tu essayais Dukan » prononcés par certains de ses amis, membres de sa famille, collègues de travail », responsable hiérarchiques qui ne l’emmenaient plus en rendez-vous commerciaux, paroles accompagnées d’un regard désapprobateur.

 


1840136471_f336dccb8d.jpgPhoto flickr mise à disposition par OB que je dédie à mon amie simone : upsalla


Il lui a fallu six mois avant de prendre une décision et au premier janvier, elle a commencé ce régime (sans suivre : Dukan, Montignac, Cohen, Weight Watcher .... gourous de la minceur qui s’enrichissent au fur et a mesure que nous maigrissons) juste celui du bon sens alimentaire : manger de tout en plus petites quantités et préférer le poisson ou les viandes blanches aux viandes rouges, les légumes aux féculents, les yaourts aux fromages, manger des fruits. Elle a juste supprimé le pain, le vin, la charcuterie (pas bon pour son hypertension et son cholestérol) et tout en continuant à se faire plaisir, à cuisiner en s’autorisant à manger de tout une fois par semaine quand elle invitait ou allait chez des amis.


Elle n’a eu faim que la première semaine et ensuite, elle a pris beaucoup de plaisir avec cette nouvelle alimentation saine et de qualité. Elle a maigri progressivement et a retrouvé en plus de la ligne (passage du 48 au 38) une forme physique qu’elle n’avait plus. elle monte les escaliers en courant, ne prend plus les escaliers mécaniques. Elle est capable de marcher plus de 15 Kilomètres maintenant sans ressentir aucune douleur, aucun essoufflement et améliore petit à petit ses limites. Elle n’a jamais eu de malaise.

 

Depuis début juillet elle est stabilisée. Elle a réintroduit dans son alimentation un peu de charcuterie, du pain, du vin (avec modération) et son poids varie autour de 50 kilos. Elle se sent en pleine forme.

 

Elle n’aurait jamais réussi cela sans le soutien de son mari qui a fait ce régime avec la même volonté qu’elle et qui a perdu 20 kilos. Il sait ce que cela peut représenter comme efforts pour ne pas céder aux tentations nombreuses de notre société de surconsommation.



Aujourd’hui elle se porte bien mais est très en colère. Elle dit à tous ceux qui lui répétaient qu'il fallait maigrir et qui lui assènent  aujourd’hui qu'il faut regrossir ! « tu devrais  reprendre au moins 3 ou 4 kilos, même un peu plus », « tu es trop maigre, tu en as fait trop ». Certains osent même prononcer le mot d’anorexie, ou de le supposer en lui répondant quand elle les assure qu'elle ne l'est pas et qu'elle est en pleine forme : « les anorexiques se sentent toujours en pleine forme ».


Savent-ils, Savent-elles ce que c’est réellement que l’anorexie, certainement pas autant qu'elle,  parce que sa maman a été anorexique et qu’elle en est morte indirectement. Elle ne l'a jamais dit à ses amis et à ses proches. 

 

Son époux qui vit chaque jour à ses côtés et qui mange comme elle ne s’inquiète pas du tout. Il mange exactement comme elle et on ne le traite pas d’anorexique car sa baisse de poids a été moins spectaculaire. 

Heureusement qu'elle a eu en plus de son époux quelques un de ses amis pour la soutenir, la féliciter. Ils ne l’ont pas houspillée en la considérant comme une enfant irresponsable qui avait raison perdue. Ils ne l'ont pas mise dans cette relation parent enfant qu'elle ne supporte pas (ceux qui ont fait de l'analyse transactionnelle comprendront mieux). Ils l'ont traité en adulte responsable.


Ce qu'elle prend pour un manque de confiance la peine beaucoup et l’énerve profondément. Eux lui rétorqueront qu'ils s'inquiètent pour elle parce qu'ils l'aiment. 


  

Une des idées les plus répandues est qu'après avoir maigri on regrossit forcément, et bien elle est la preuve que pas toujours .Ceci est dit par ceux qui ne veulent pas maigrir pour se donner bonne conscience ou par les gourous de la minceur ci-dessus cités pour critiquer les régimes concurrents.

 

Elle ne se sent pas stabilisée pour autant et devra, sans se priver, toujours faire attention à ce qu'elle mange pour ne pas regrossir. Cela lui demandera encore beaucoup de volonté.

 

Si vous deviez tirer une morale de cette histoire : Ne faites jamais rien avec comme motivation unique le regard des autres même s’il vous dérange et vous fait souffrir. De toute façon vous les décevrez. Faites le pour vous-même, pour revaloriser à vos propres yeux votre image. Ceci pour dire aussi que dans cette société très normative, nous évaluons les autres selon nos propres normes, notre propre vécu, et surtout nos préjugés et idées reçues. Vous ne serez jamais comme il faut mais toujours trop ou pas assez, à vous de voir où vous souhaitez mettre le curseur.

 

Eglantine / Août 2012

Tag(s) : #Vécu

Partager cet article

Repost 0