Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une année vient de s’écouler.

 

Elle fut riche en émotions :

 

Joie intense en juin d’être grand-mère pour la quatrième fois.  Notre petite Léonore est un vrai rayon de soleil. Toujours entrain de sourire et de rire dès qu’on la regarde.  Puisse-t’elle en 2010 et toujours conserver cette joie de vivre.

 

 


Plaisir de voir notre petite Pauline (2 ans ), la sœur de Léonore grandir et prononcer ses premiers mots, émotion de la voir ouvrir ses cadeaux en murmurant papa « ouel » et  une semaine après de l’entendre nous dire assurée « bonne année » au téléphone.

 

Bonheur de voir nos enfants Grégorie et Laurence et petits enfants réunis en Juillet à Cergy le temps d’un repas de famille.  C’est si rare. Puissions-nous revivre cela en 2010.

En effet Grégorie habite à Cannes avec sa compagne et  les deux petits et la distance ne facilite pas les rencontres mais la distance n’explique pas tout.

Kylian (3 ans) est  un petit garçon très vif d’esprit pour son âge qui a une mémoire incroyable. J’étais touchée de le voir très attentionné avec Pauline sa petite cousine même si celle-ci ne voulait pas lui prêter ses jouets !  Cameron son petit frêre que nous avions vu bébé est devenu  un petit bambin d’un an très sociable,  souriant, avide de découvertes qui ne marche pas encore mais avance très vite à quatre pattes.  Tristesse aussi d’être considérés par nos petits enfants comme des inconnus. A chaque fois que nous nous les voyons nous devons renouer la relation.

 

Tristesse vite effacée par la joie de les retrouver en août lors d’une semaine de vacances dans le Périgord . Peine profonde de les voir s’en aller sans savoir quand nous pourrons les revoir et sans oser avoir pu dire à Grégorie combien nous l’aimions. Il a toujours eu l’impression depuis qu’il était tout petit d’être moins aimé que sa sœur alors qu’il nous est si cher et que nous en sommes fiers. Il aurait été bon de le dire même si le dire n’est pas en soi une preuve d’amour. Puissions-nous enfin oser en 2010 prononcer ces mots simples « je t’aime » mais si difficiles à dire.

 

Plaisir de revoir en décembre mon amie Françoise, consultante emploi comme moi (souvenez- vous les tournesols) qui a préféré quitter l’ile de France pour rejoindre Nice et le soleil de la côte d’azur. Tristesse d’apprendre sa leucémie. Puisse ta joie de vivre, ton dynamisme et ta volonté te permettre Françoise  en 2010 de gagner ce combat.

 

Pourquoi tous ceux que j’aime s’en vont t’ils vers le sud ?  Nous pourrions nous y  installer quand je serai en retraite  mais dans l'impossibilité de pouvoir nous émerveiller nous n’y serions pas heureux. Le soleil et la Méditerranée ne nous ont jamais fait rêver. Nous y descendrons néanmoins souvent pour revoir tous ceux que nous aimons tant qu'ils y seront.

 

Tristesse de voir mon époux Jeff à 58 ans ½ perdre son travail en janvier. Ce n’est pas l’inquiétude des lendemains qui m’attriste, tout va bien pour nous. J’en veux aux entreprises qui  dans ce pays éjectent du jour au lendemain à un ou deux ans de la retraite des seniors ayant beaucoup d’années  d’ancienneté sous prétexte qu’ils sont trop payés et qu’elles peuvent  à la place au même coût embaucher 2 ou 3 jeunes qu’elles n’embauchent d’ailleurs pas.


Colère de voir mon fils et sa compagne qui travaillent dans la même entreprise être licenciés en même temps d’un grand groupe américain. Comment une entreprise quand il n’y a pas de fermeture de site et qu’elle fait un choix, selon des critères sociaux décidés avec les représentants du personnel, peut-elle licencier en même temps  le mari et la femme avec deux jeunes enfants à charge. Puissent t’ils retrouver du travail en 2010 ou réussir une reconversion professionnelle ?


Colère contre mon employeur qui brutalement lors d’un changement de directeur a décidé que je gagnais trop et, en toute illégalité et m’a privée du jour au lendemain sans me prévenir d’une prime mensuelle importante alors que l’activité de l’entreprise ne fait que croître et que le chiffre d’affaires que j’ai apporté à l’entreprise l’an dernier représente 4 fois mon salaire avec la prime. Début d’un combat…
 

Difficulté à supporter l'agressivité croissante des salariés que nous accompagnons dans un contexte économique difficile, des partenaires sociaux des entreprises clientes pour qui les reclassements ne sont jamais assez rapides et à qui leur employeurs on parfois fait croire que nous allions faire immédiatement des miracles. Très grande peine de voir certains collègues stressés au point de s'agresser verbalement par mails interposés avec en copie un maximum de personnes dans l'entreprise afin de blesser et de se couvrir.

 

Chagrin de perdre brutalement  à l’automne une amie blogueuse Françoise du Var….. Nous ne nous étions jamais rencontrées. Amitié virtuelle diront certains  mais peine sincère et profonde.


Souvenirs d’enfance, émotion nostalgique de revoir La Rochelle en décembre, cette ville que j’aime tant où j’ai passé tous mes étés quand j’étais enfant chez mes tante et marraine. 

Rue du temple : j’ai levé les yeux et j’ai regardé les fenêtres au second étage. Il m’a semblé voir la petite fille que j’étais qui essuyait la buée avec ses mains et regardait en dessous les passants dans la rue.  En voyant la lucarne au dessus des fenêtres, Je me suis souvenue des malles du grenier remplies de déguisements. J'aimais me déguiser en princesse.


 



J’ai été voir la jolie maison avec le chat sur le toit à qui je disais bonjour tous les après-midi quand nous allions à la plage. Il est toujours là imperturbable comme si il m’attendait. Une pensée émue pour mes tante et marraine qui ne sont plus.

 

 


 

Une année de crise avec des petits plaisirs, des grandes joies, des coups de coeur, des peines profondes passagères ou durables, des colères, des combats……. Une année ordinaire en fait comme toutes les années même si c’est la fin d’une décennie….. Le temps passe vite, la vie s’écoule parfois douce, parfois cruelle mais si belle tant qu'on continue à s'émerveiller, à douter et à accepter que tout est éphémère. Ce sont les certitudes qui empêchent de rêver, d'espérer et de vouloir évoluer soi même et changer le monde.


Jolie vie à vous tous en 2010.

 

Tag(s) : #Ecrits divers

Partager cet article

Repost 0