Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeanne venait de publier sur sa page Facebook consacrée à sa poésie quelques vers qu’elle avait dédiés à  Maxime :

Âme en souffrance

Qui cherche un sens

Cœur qui éponge

Ou bien qui songe

Aux cendres d'amour

Qui brulent toujours

Désir d'évasion

D'une prison passion

L'espoir scintille

La nuit vacille

Merveilleux rêve

Trêve trop brève

Ne pas s'éveiller

Pour toujours s'aimer

Maxime l’avait lu, avait cliqué sur « j’aime » et avait ajouté ce commentaire

« Je t’envoie en cadeau de quoi éteindre ces cendres d’amour qui brulent toujours »

Jeanne n’en revenait pas que son ancien amour, non seulement continue à suivre sa page mais, qu’en plus, il lui annonce qu’il allait lui faire un cadeau lui dont elle était sans nouvelles depuis plus de deux ans.

Pourquoi voulait-il soudain lui faire un cadeau ? Qu’elles étaient ses intentions ? L’aimait-il toujours ? Souhaitait-il se faire pardonner et reprendre leur relation.

Qu’allait-il lui offrir ? Du temps de leur liaison passionnelle, il la couvrait de cadeaux : parfums, bijoux, foulards..

Elle ne désirait plus rien de lui. Elle eut envie de lui répondre en commentaires qu’il s’abstienne de lui envoyer quoi que ce soit. Elle commença à rédiger la réponse et abandonna avant de la valider.  Non seulement Facebook n’était pas le lieu idéal pour régler ses comptes personnels mais surtout elle avait très envie de savoir ce qu’il allait lui offrir.


Ce matin du 14 février, elle ouvrit sa boîte aux lettres. Elle y trouva  un tout petit colis.  Sur l’emballage était écrit « Pour Jeanne ». Elle reconnut l’écriture de Maxime. Ce cadeau tant attendu était enfin arrivé et le jour de la Saint Valentin ce qui n’était certainement pas fortuit. Elle regagna rapidement l’intérieur de sa maison, se précipita dans son bureau et retira rapidement l’emballage du paquet. A l’intérieur un très joli petit écrin rouge en forme de cœur. Jeanne était certaine qu’il contenait un  bijou, très certainement une bague ou des boucles d’oreille.

Photo PIXABAY

Photo PIXABAY

Elle ouvrit avec précaution l’écrin et là qu’elle ne fut pas sa surprise de découvrir à l’intérieur deux minuscules fioles en verre : l’une fermée contenant un liquide incolore, très certainement de l’eau , l’autre ouverte renfermant un petit rouleau de papier roulé qu'elle s’empressa de s’emparer et dérouler. Dessus quelques mots écrits «En cadeau mes larmes pour éteindre ces cendres d’amour qui brûlent toujours. Maxime».

Sa déception fut si douloureuse qu’elle se mit à pleurer. Elle se dirigea ver sa cuisine, ouvrit l’évier,  y versa les larmes de Maxime et jeta l’écrin, les fioles et le message dans la poubelle. C’est avec ses propres larmes qu’elle éteindrait ces cendres d’amour.

Soudain Jeanne fut prise d’un remord : Et si Maxime en lui montrant sa peine voulait lui montrer qu’il l’aimait toujours sans oser lui avouer. ?  Les cendres d’amour ne s’éteindraient jamais tant qu’ils n’oseraient pas se parler en face à face.

Martine / Février 2017 Pour le nid de mots d'ABC

Tag(s) : #Nouvelles

Partager cet article

Repost 0