Sophronue l'ingé...nue

Publié le 29 Octobre 2014

Paul Gauguin Manao Tupapau

Paul Gauguin Manao Tupapau

Pour les prénoms du mercredi de Jill bill :  cette semaine Sophronue

 

SOPHRONUE la jolie ingénue

Noire chocolat et un peu charnue

Avec naturel, sans retenue

Sur la plage bronze toute nue

Parmi des textiles inconnus

Blancs comme neige, gros ou menus


Libre et sans complexe Sophronue

Se moque des regards soutenus

Des gens bien-pensant et parvenus

Qui trouvent cela bien malvenu

Et pour le moins vraiment saugrenu

Elle continue, ils sont prévenus

 

Martine / Octobre 2014

Rédigé par Martine.

Publié dans #poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Sophronue est vraiment sans gêne, toute nue ce n'est pas vraiment indiqué
Répondre
S
Amusantes ces rimes en 'u',
tu t'en est drôlement bien sortie avec ce prénom pour le moins incongru,
bravo, bien vu!
Simone
Répondre
M
Vivre libre et ne pas s'occuper du qu'en dira-t-on, voilà le secret d'une existence comblée!
Répondre
M
Vivre libre et ne pa
Répondre
C
Prière de ne pas déranger...elle est à fleur de peau....

Bravo!
Répondre
L
belle participation !!
j'ai cru que ce serai Martine à la mer, ou à la montagne !! lol
bisous !! à bientôt !
Répondre
F
C‘est une position osée qui attire tous les regards
Répondre
J
nos idées se rejoignent et je m'en réjouis. On comprend que Gauguin soit tombé amoureux de ces îles
bises et belles vacances
Répondre
A
elle a bien raison, elle me fait penser à la chanson
"Mélissa métisse d'Ibiza" de julien Clerc
Répondre
L
Hé hé hé, Martine, excellent et réjouissant ! Bravo pour ton inspiration, belles vacances et bises !
Répondre
J
Bonjour élève Martine... Un Gauguin qui lui va bien... Ah je comprends les regards soutenus, sans doute envieux des dames et pas moins des messieurs....belle Sophronue sois la bienve'nue à la cour de récré, merci à toi, bises de m'dame JB
Répondre
Q
J'ai découvert ce tableau chez Jeanne Fadosi ce matin.
Je trouve qu'il va très bien avec ce prénom que je n'aurais jamais donné à un enfant... :)

Ta Sophronue a raison de vivre sa vie librement.

Bises et douce journée Martine.
Répondre