Perrine et le pot au lait

Publié le 7 Janvier 2015

Pour les prénoms du mercredi de Jill bill (aujourd'hui Perrine), je vous propose une parodie de la fable de Lafontaine (La laitière et le pot au lait)

 

Perrine et le pot au lait

 

Perrine aurait aimé être Perette

Pour porter sur sa tête un pot au lait

Parfois naïve et un peu gentillette

Elle buvait tout comme du p’tit  lait

Hélas Perrine n’était pas Perrette

Ce qui  l’avait rendue très soupe au lait

Elle pouvait faire sa mauvaise tête

Quand on la prenait pour une vache à lait

Elle fit des salamalecs de midinette

Pour obtenir un premier pot au lait

D’un jeune  laitier de Barcelonnette

Elle lui plaisait : blanche comme son lait

Il l’épousa au son de la trompette

Il ne buvait pas que du petit lait

Pas de pot, le soir il rentrait pompette

Un sac à vin au lieu d’un pot au lait

Adieu son rêve,  A vouloir être Perette

Avec sur sa tête son pot au lait

Elle avait épousé  une mazette

Le comble : Perrine haïssait le lait

 

 A trop vouloir être ce qu’on n’est pas, On oublie ce que l’on est

 

Martine / Janvier 2015

 

 

Perrine et le pot au lait

Rédigé par Martine.

Publié dans #FABLES ET CONTES, #Parodies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est comme une fable, dont j'apprécie la morale.
Répondre
É
Bonsoir Martine. J'aime bien ta Perrine qui se prend pour Perrette. Bisous
Répondre
N
Wonderful !!
Répondre
U
Merci pour cette drolatique fable
Répondre
J
Une fable que tu as remanié avec talent, tact et taquinerie. Cette fameuse Perrette est entrée dans l'immortalité. Bon week end Martine !
Répondre
L
Ah, Martine, l'inspiration et les mots sont au rendez-vous chez toi en ce début d'année ! Bravo et merci beaucoup pour le plaisir de lecture. Bises.
Répondre
F
pauvre Perrine qui se retrouve avec un homme alcoolique
Répondre
Q
J'aime énormément ta fable et sa morale.
Restons ce que nous sommes, c'est le mieux.
Bisous et douce soirée.
Répondre
R
c'est amusant j'ai programmé mon article sur Perrine avant hier et j'y parle du pot de crême bridelice tu sais la réclame TV...sauf que se sera pour semaine prochaine avec Hugo donc nous avons des trucs similaires dans ce choix amusant non comme quoi les esprits se rencontre. Amitiés
Répondre
M
bien vu Martine ! on boit ton texte comme du petit lait !! ;-)
Répondre
M
j'aime bien ..tu n'as pas perdu ta plume martine
Répondre
F
Bonjour
Rester soi mm Perrine
Ca te fera une belle personnalité
Bisous et super bonne année
Frieda
Répondre
M
Pas mal, ta Perrine est un personnage de fable bien punie!
Répondre
M
Tu as un style d'écriture pour répondre au ' prénom ' du mercredi, que j'approuve
Merci à toi
Bises
Répondre
C
Pauvre Perrine...son pote est laid!
Mot-râle : il veau mieux être soi m'aime!

Bravo et bonne année!
Répondre
J
belle idée d'associer Perrine et Perrette
une fable bien revisitée
Répondre
M
Voilà une fable si bien tournée à ta manière qu'au bout du conte, Perrine se retrouve pareillement à Perrette, le bec à l'eau: sans veaux, vaches, cochons poules et couvées. Elle reste avec les pots cassés d'un mariage à l'eau et pour cause, rien à embrasser. Bravo pour ce pastiche fort bien réussi.
Répondre
F
Une fable qui plairait à La Fontaine ! Pauvre Perrine ; elle va passer sa vie à regretter d'avoir épousé son laitier !Bises
Répondre
L
mon homme la semaine dernière m'a récitée deux fables de la fontaine comme si j'étais sa maîtresse que je lui ai dit,c'est bien mon petit bonhomme...!!!lol
Répondre
H
Bonjour Martine ! Bravo ! Et la conclusion s'impose ! Restons nous-mêmes, cela simplifiera les relations, pourquoi toujours tricher ? Belle journée ma douce. Gros bisous. Coryphee
Répondre
S
Sympa et ... aussi alerte que le pas de Perette ta fable ... et la conclusion (ou moralité) est une vraie mise en garde contre toutes les tricherie que l'on sa joue à soi même; j'oserai ajouter: "chassez le naturel; il revient au galop!" bises; Simone
Répondre
V
bonjour Martine
une fable des plus édifiante
bravo
bises de bonne journée
Répondre
A
Très jolie parodie, malheureusement à la triste fin.... Restons donc nous même pour entrer à la cour de récré de JB !
Répondre
J
une bien édifiante parodie bravo
bises et belle journée
Répondre
L
bravo pour cette fable revisitée !! j'ai eu la même idée en fin de texte !!
bon mercredi - et attention au pot à lait à la cour de récré !!
bisous !!
Répondre
J
Bonjour élève Martine... ah oui vaut mieux rester dans ses sabots chère Perrine !!! Et en plus ce mariage qui tourne au vinaigre... Allez sois la bienvenue à la cour de récré, merci à toi, bises de m'dame JB
Répondre