Cherche médecin de l'âme

Publié le 23 Avril 2015

Cherche médecin de l'âme

Ce n’est pas un mensonge

Mon cœur est une éponge

Il absorbe sans cesse

Les larmes de détresse

La violence et la haine

La douleur et la peine

Des hommes bouleversés

Chaque jour déversés

 

Oh oui quand j’y songe

Mon cœur est une éponge

Essuie tout boulimique

Qui parait si stoïque

Mais est plein à Craquer

Et fin prêt à tout plaquer

Si personne vient le presser

Doucement sans l’agresser

 

Cherche Médecin de l’âme

Pour soigner cœur éponge

 

Martine /  Avril 2015

pour les jeudis en poésie des croqueurs de mots

défi d'Enriqueta sur le thème de la maladie

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dimdamdom59 27/04/2015 00:24

Je pense que j'ai un remède pour toi dans ce cas ;) Je pense que tu l'as lu sur mon blog de poésie.
Bisous Martine.
Domi.

Quichottine 26/04/2015 17:43

L'important est de pouvoir le trouver...
Nul ne peut absorber toute la misère du monde.

Passe une douce soirée. Bisous.

durgalola 24/04/2015 21:28

c'est une bonne idée ce poème et je t'envoie un peu de douceur - biss

enriqueta 24/04/2015 19:45

C'est très beau, très émouvant et bien rythmé. Merci.

Josette 24/04/2015 09:33

Comme je suis d'accord avec toi Martine... il est des périodes où j'aimerai aussi trouver ce "Médecin de l'âme pour soigner coeur éponge" !
magnifique ta poésie

Josette 24/04/2015 09:32

Comme je te suis M

lyly 24/04/2015 07:05

un passage rapide sur les blogs ce matin
a bientôt
lyly

mansfield 23/04/2015 22:03

Un beau cœur à essorer afin d'en chasser le trop plein , ah s'il était possible de se refaire un cœur tout neuf!

Simone L.V. 23/04/2015 14:44

Les deux derniers vers sont magnifiques! et c'est étrange: je me suis totalement retrouvée dans tes lignes ... par chance j'ai aussi cette faculté de me laisser imbibée par les joies! Bisous, Simone

Jeanne Fadosi 23/04/2015 14:41

ah joli ! bises et belle journée

Henri de Margaux 23/04/2015 10:51

Bonjour Martine,

Je commente très peu, j'en suis désolé. Alors un seul mot pour ton défi: BRAVO !
Un grand merci pour t fidélité.
Bises bien amicales.

Henri.

Azalaïs 23/04/2015 09:48

ça y est, OB a débugué et je peux me balader chez eux sans risquer de tout planter
Avec un coeur pareil au moins tu ne risques pas de problèmes cardiaques,
il y a tant à faire autour de nous, tant de violence, de détresses, de haine, de morts, de guerres de massacres, mais il faut bien continuer à vivre avec nos propres problèmes, nos propres détresses que personne jamais ne viendra soulager

ABC 23/04/2015 09:46

Est-ce que cela se soigne, docteur ?
Pourquoi vous soignez pour un mal qui n'en est pas un. je soigne tellement de blasés et d'indifférents, que votre cas me semble déjà en bonne voie de guérison....

LADY MARIANNE 23/04/2015 08:15

beau poème sur ce tempérament que je possède un peu trop-
s'imprégner des affections des proches !! souvenirs me pèsent encore-
bisous du jeudi

Lilou 23/04/2015 07:45

très beau et finalement ton coeur est gros comme ça ! avec le sourire

clara65 23/04/2015 07:33

Je ressens beaucoup de peine et d'angoisse quand je vois ce qui se passe dans notre monde actuel et il m'est bien difficile de rester sereine.
Mon coeur est aussi une éponge. Fort beau, ton écrit !
Amicalement.

jill bill 23/04/2015 07:17

Ma pauvre, avoir un p'tit coeur comme on dit, c'est bonjour le kleenex ! Bon mieux vaut avoir du coeur que pas du tout, bises de JB