Marié ou pendu ?

Publié le 13 Juin 2016

dessin de François de Cabardouche

dessin de François de Cabardouche

Veux-tu m’épouser ? Arrête de m'enfumer !

Alors que dis-tu maintenant mon cher Françis ?

Marié ou bien pendu à la fin de l’année

par le pied avec le jambon et la saucisse ?

 

Martine Juin 2016 / pour le défi 168 animé par Cabardouche sur un dessin de François      

 

 

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Une perspective qui laisse plutôt songeur!
Répondre
F
Il a affaire à une maîtresse femme! Elle sait ce qu'elle veut! je crois qu'il n'a pas trop le choix et qu'il va dire oui!
J'espère que tu te remets bien de ton opération? Tu as raison, on est mieux à la maison pour se reposer ! Bonne soirée
Répondre
L
ah quelle bonne idée ! il fallait y penser... bravo !
J'aime !
Tendresse
Répondre
C
Coucou Martine,
Excellent ce mélange de texte et de dessin! C'est très drôle et pertinent et ça me fait penser à certaines personnes en souriant...
Je voulais te dire que je pensais à toi et que j'espérais le meilleur pour l'évolution de ta maladie. Même si je suis peu présente sur le net (en raison de ce qui m'arrive) je pense à mes aminautes. Je te souhaite de balancer ce cancer dans les cordes et de renaître après cette étape de ta vie. J'ai affronté avec ma maman son cancer pendant 18 ans et je sais combien il faut de persévérance et de foi en l'avenir mais la guérison est là et la vie s'épanouit de nouveau.
Pour te donner quelques nouvelles (j'en parlerai sur le blog car plusieurs aminautes s'inquiètent), j'ai une forme rare de méningite et bien sûr, comme toutes les méningites, c'est une affection très dangereuse et mortelle si elle ne peut être soignée. Le problème est que ma méningite chronique (puisque je l'ai depuis une dizaine d'années et que les médecins viennent à peine de la trouver!!!) est située dans l'os sphénoïde, à l'arrière du crâne, sans voie de sortie. C'est une urgence médicale or les spécialistes de ce genre de cas ne sont pas nombreux et je n'ai pu décrocher un rendez-vous avec l'un d'eux que dans une semaine.

Oui, on peut souffrir de méningite chronique et s'épuiser pendant des années sans que personne ne semble comprendre ce qui se passe! C'est fou... et il faut que je tienne une semaine avec la tête prête à éclater...

J'ai passé encore une nuit aux Urgences, à l'Hôpital Lariboisière cette fois-ci et je suis sous antibiotiques carabinés et morphine à la croque car les douleurs de cette méningite "réveillée" sont atroces. En attendant mon rendez-vous, Christophe doit surveiller certaines réactions -expliquées par les urgentistes- et appeler le Samu s'il les voit, comme une fixité brutale de l'oeil, une confusion accompagnée de fièvre violente, des éruptions violacées sur la peau qui montreraient que les globules rouges n'ont plus d'oxygène etc etc...

Je sais désormais pourquoi les anti-épileptiques ne fonctionnaient pas sur moi. Ils sont actifs sur des lésions cervicales et sur une méningite chronique, ils sont sans effet. L'épilepsie brutale et répétée est l'un des symptômes de cette méningite du sphénoïde. On m'a aussi prévenue que même soignée, je devrais être très surveillée car cela revient au fil du temps. Et cette fichue affection peut provoquer la cécité et plein d'autres joyeusetés.

Drôles de nouvelles je sais...

Courage à nous et grosses bises de réconfort!

Cendrine
Répondre
M
Bon mardi, bisous !
Répondre
D
Bonjour Martine,
Ah mon avis l'a pas l'choix le pauvre (sourire) et de deux maux ne choisit-on pas le moindre (sourire) en tout cas un défi bien relevé ( sans jeu de mots)
Je t'espère beaucoup mieux.
Bises et belle semaine
Dominique
Répondre
M
ah ça elle est romantique Marie !!!! ;-)
mince si jeune, j'avais eu ce mode d'emploi ...hélas, trop tard !! ;-))
bises
Répondre
D
je voudrais laisser un commentaire sur le blog de Jeanne Fadosi, mais je n'y arrive pas. Y a t il une procédure particulière à suivre ? Merci d'avance.
Répondre
D
je suis contente de ton passage ... et t'"envoie plein de bises.
Et j'espère que tu es bien entourée.
et quelle idée pour le défi ! Ils se sont vraiment donnés de la peine pour nous. Les dessins sont géniaux. allez encore une bise pour ce soir.
Répondre
G
J'aime beaucoup ton article : du bel humour pour commencer cette semaine de juin !
Je te souhaite de passer une bonne semaine ... Cordiales amitié & à +
Répondre
J
ben dis donc la Marie elle y va fort ce matin !
hi hi !
bravo Martine bisous et repose toi bien
Répondre
N
En voilà une qui a du caractère. Le pauvre Francis, va t-il se laisser faire? Là, pour l'heure, il est cuit.Gros bisous, Martine.
Répondre
L
Hé hé, Martine, il fallait y penser, ensuite il fallait l'écrire, tu l'as très bien fait ! Et l'explication de ce joli dessin est là ! Bravo, merci pour le sourire, d'ailleurs on s'amuse bien ce matin en lisant les copains, gros bisous.
Répondre
J
Bravo Martine , il n' a plus qu'à s'exécuter Francis .
Pensées pour toi
Bonne journée
Bisous
Répondre
M
Quelle truculente interprétation ! Merci beaucoup Martine de la part des Cabardouche, avec leurs bonnes pensées.
Répondre
H
Bonjour ma Douce !

J'espère que tout se passe bien pour toi.
En effet, elle est directe et sais bien ce qu'elle veut !
BRAVO à toi et à François. Bonne journée. Bisous, bisous. Coryphee
Répondre
M
Bel humour, elle est directe la petite hi hi , bonne semaine à toi, bisous !
Répondre
Q
J'adore les dessins de François !
Et j'aime beaucoup ton interprétation du jour.
Bisous et pensées pour toi, Martine.
Passe une douce journée.
Répondre
L
une petite qui ne se laisse pas faire-
drôle de demande en mariage- qui va porter la culotte ??
bisous et bon lundi
Répondre
J
eh eh, je crois que tu ne lui laisses guère le choix à ton beau Francis ... bises et plein de pensées d'encouragement pour la semaine
Répondre
A
c'est vrai que parfois un petit tour au fumoir pourrait nous bonifier et nous remettre les idées à l'endroit
Répondre
L
une semaine qui s'annonce sous le signe de la pluie
bises a vous deux
lyly
Répondre
L
Bravo ! simple et efficace !
avec le sourire
Répondre
J
Bonjour Martine... Ben mon cochon, sur quel ton elle le dit... elle sait comment s'y prendre, euh prendre ! Sourire, bises de jill
Répondre
C
Bravo Martine ! Très bonne correspondance à l'illustration ! Bonne semaine ! Bises♥
Répondre