Le vacher, les bœufs et le mérinos

Publié le 11 Novembre 2016

Le vacher, les bœufs et le mérinos

(Parodie du lion et du rat de Lafontaine)

Patience et longueur de temps

Font plus que force et que rage

Un vacher impatient, jouvenceau plein d’ardeur

Avait des mérinos, d’une grande splendeur.

 

Le vacher, les bœufs et le mérinos

Par un après-midi d’un froid mois de décembre

Ses  bœufs blancs curieux comme des pots de chambre,

Pendant le labourage, au lieu d’aller bien droit,

Distraits par quelque chose,  virèrent vers les bois.

Aussi notre éleveur,  pour qu’ils suivent le sillon

Les piqua fermement avec un aiguillon

Pour les  pauvres bovins, c’était un vrai calvaire

Ils persistèrent encore à aller de travers.

Le vacher contrarié, sur une vive impulsion,

Disposa sa charrue avant les trublions,

Pensant ainsi  à tort, qu’ils seraient obligés

D’avancer tout droit dès lors sans transiger.

Nos deux bœufs étonnés aimant leurs habitudes,

Refusèrent tous deux de changer d’attitude.

Depuis qu’ils travaillaient,  la charrue ils tiraient

Ils n’étaient pas question qu’ils la poussent au taquet.

Ce n’était pas logique, ce n’était pas pareil

Ils restèrent sur place à bailler aux corneilles

Le vacher mécontent, après la longue trêve,

Replaça la charrue, au cul des bœufs en grève

A ce moment précis, un mérinos passa

Jusqu’au bout du sillon, calmement il alla

Puis s’arrêta tout net, et se mit à pisser

sans gêne dans un pot, face aux bœufs médusés.

Le vacher, les bœufs et le mérinos

Pris de curiosité, ces derniers s’ébranlèrent

Pour voir de bien plus près, la scène singulière.

Le sillon fut labouré à très grande vitesse.

Pour le vacher en liesse, plus aucune détresse.

De la mésaventure, il tira la leçon

Qui s’imposa à lui, sans aucune façon

Mieux vaut le Mérinos laisser pisser

Que la charrue avant les bœufs placer

Martine (Novembre 2016) pour les citations du mois de Clara . les citations à utiliser ont été mises en gras dans la fable

Rédigé par Martine.

Publié dans #FABLES ET CONTES, #Parodies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Renee 01/12/2016 16:47

Waouhhhhhhh que c'est bien tourné! comme toutes, j'aiiiiiiiiiiiiime. Bravo bises

chrisch2 24/11/2016 16:36

au risque de parodier tes lectrices précédentes : j'adore ! bises@+

Quichottine 12/11/2016 14:19

Excellent !!!!
j'adore, évidemment. :)

jazzy57 11/11/2016 21:40

Excellent j'adore quand tu le lances dans les parodies de fable .
Bonne soirée
bisous

durgalola 11/11/2016 19:47

je suis épatée par ton imagination large et puissante. Bises

Nell 11/11/2016 17:20

Tu vois que la curiosité n'est pas toujours un grand défaut. Bisous, Martine et superbe week-end. Très agréable et ironique texte. Un régal!!

eliane 11/11/2016 13:55

bien trouvé et amusant !! bravo !

scoobydu41 11/11/2016 13:40

J'adore te lire et j'aime ton coté humour.
On dit que la curiosité est un vilain défaut mais pas dans ce cas. Un grand BRAVO!

Maria-Lina 11/11/2016 12:51

Oh, tout cute!!! Bise, bon vendredi dans la joie et la tendresse!

Amatxi 11/11/2016 12:13

Trop bien! J'adore
C'est drôle.
Bisous

Séverine 11/11/2016 10:57

Excellent ! Tu m'as ben fait rire.

ABC 11/11/2016 09:31

Magnifique fable, quel talent !

Ghislaine 11/11/2016 09:03

ah ah ah Martine j'adore ton humour !!! Ca va ce matin ?? moi tranquille !

Ionard 11/11/2016 08:36

Ah excellent! belle ullustration de ce fameux dicton!
Bises
Dany

Luc Picard 11/11/2016 08:12

C'est tout de même très éloigné de la fable, mais très drôle !

Clara65 11/11/2016 06:54

Ah, c'est tout simplement génial et toujours très amusant !
C'est marrant parce que moi aussi, aujourd'hui, je me suis inspirée d'une fable de La Fontaine, tu verras.
Bises et bon long week-end, chère Martine.

danièle 11/11/2016 06:09

que c'est bien de commencer la journée en riant!!! un grand merci pour ces belles rimes pleines d'humour!
bonne journée, bises
danièle

jill bill 11/11/2016 05:44

Eh eh Martine... la curiosité l'emporte pour qu'ils y filent tout droit.... bon vendredi, bises