La fille qui aimait les taches

Publié le 25 Septembre 2017

photo Pixabay

photo Pixabay

Mon père était teinturier. A tous les sens du mot, il s’est tué à la tâche à détacher et laver en respirant des produits toxiques et en travaillant dans la chaleur torride et moite de sa teinturerie.  Quand, atteint d’un cancer du poumon, il m’a proposé de reprendre sa boutique, j’ai refusé.  Je sais que je l’ai peiné mais il a compris. Je n’aimais pas ce métier et, même si je l’aidais depuis qu’il était tombé malade,  je ne voulais pas vivre toute ma vie enfermée dans une étuve aux effluves toxiques pour satisfaire des clients souvent mécontents et agressifs quand le blanchisseur n'a pas réussi le miracle d’enlever certaines taches anciennes et incrustées.  Ce qu’il n’aura jamais su c’est que je me suis mis à aimer de plus en plus les taches, à admirer leurs formes, leurs couleurs et qu’à force je n’avais même plus envie de les retirer.

N’ayant pas repris la teinturerie de mon père, il me faut maintenant trouver un job pour vivre certes mais aussi un métier qui me passionne. Depuis que je suis enfant, j’ai une âme d’artiste. J’aime  allier au mieux couleurs et formes. J’aide  mes amies à décorer leurs appartements et maisons. Elles me disent que  je suis douée.  J’aurais pu en faire mon métier, devenir architecte d’intérieur.  Hélas je me suis aperçue,  en travaillant dans la teinturerie, que je n’aimais pas le contact avec la clientèle. Je suis une solitaire.

Je vais devenir artiste peintre. Je ne sais pas dessiner mais peu importe, je remplirai des toiles désespérément blanches  de jolies taches colorées. Avouez que, pour une fille de blanchisseur, c’est original.  Je vendrai mes toiles sur internet, dans les marchés de noël et différentes expositions. Petit à Petit je me ferai un nom dans le tachisme .

Je sais que vous allez me dire, qu’avant de gagner ma vie en tant qu’artiste, il va me falloir beaucoup de temps et peut être même que je me tuerai à la « tache » sans devenir célèbre. Vous avez raison c’est pourquoi je fréquente en ce moment les sites de rencontres pour trouver un compagnon qui puisse m’entretenir. Je ne serai pas exigeante il peut être laid, vieux  et il serait préférable qu’il soit sot ;  seule obligation qu’il soit riche, car comme le dit Paris Hilton,  « on a besoin des animaux le jaguar pour la voiture, le vison pour la fourrure et le dindon pour la facture ». Je pourrai ainsi porter un manteau de panthère blanche (j’ai horreur du vison, c’est trop noir) et draguer au volant d’une rutilante Jaguar blanche sur laquelle j’aurai peint des taches colorées.

Martine / Septembre 2017 pour le Défi 191 des Croqueurs de mots .

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
elle a dit ça la Paris qui ne vit que par sa "renommée" ? je viens de faire un tour sur le blog, j'ai vu plein de petits poèmes avec les prénoms, bien tournés. sympa!
Répondre
H
Ah ! oui, c'est vrai, le contact avec les gens n'est pas toujours facile, quel que soit l'endroit. J'en sais quelque chose, sur les expos, tu vois toutes sortes de gens qui donnent leur avis, mais sans essayer de comprendre et souvent sans rien y connaître !!!
BRAVO pour ce défi, relevé de main de maître. J'aime. Bisous, bisous. Coryphee
Répondre
U
Emouvant et jubilatoire mais désolé je ne peux pas être le vieux dindon car je n'ai plus de plumes !
Répondre
J
Ah c'est sûr que les produits de teintureries sont bien toxiques pour les bronches et pas que ... je connais le "tachisme" sur les peintures mais j'ignorais ce nom. Tu m'as bien fait sourire avec ce texte. bises et belle fin de semaine ... et RV sur mon blog lundi matin pour découvrir la feuille de route que j'ai prévue pour le défi 192 où Dômi m'a désignée à la barre
Répondre
J
Ah c'est sûr que les produits de teintureries sont bien toxiques pour les bronches et pas que ... je connais le "tachisme" sur les peintures mais j'ignorais ce nom. Tu m'as bien fait sourire avec ce texte. bises et belle fin de semaine ... et RV sur mon blog lundi matin pour découvrir la feuille de route que j'ai prévue pour le défi 192 où Dômi m'a désignée à la barre
Répondre
S
Un grand bravo et j'aime beaucoup la fin, tu m'as fais sourire
on a besoin des animaux le jaguar pour la voiture, le vison pour la fourrure et le dindon pour la facture
Répondre
É
Bonjour Martine. Ton texte est très bien écrit et tu as amené avec subtilité la phrase à inclure. Bisous
Répondre
D
Haha c'est excellent. Tiens j'ai une bonne adresse pour la demoiselle ;)
http://luxembourg.lameuse.be/131033/article/2017-09-25/une-pub-pronant-la-prostitution-circule-pres-des-campus-de-lulb
Aussi drôle j'ai trouvé ton histoire parce que c'est une fiction aussi honteux je trouve cette démarche publicitaire dans les campus universitaires de ma ville :(
Bisous.
Domi.
Répondre
M
Sur les vêtements pas du tout, mais les tâches de couleurs, me plaisent , on peut imaginer plein de choses comme dans les nuages...Bien déliré Martine !
Répondre
C
Bravo Martine !!! C'est super ! J'♥ beaucoup ! Bonne fin de ce jour ! Bisous♥
Répondre
D
u ; il y a dans ce texte, un brin de fantaisie ; tu as toujours beaucoup d'imagination ; mon beau frère a travaillé quelques années dans un pressing, et pour sa santé, pas terrible .. il n'est pas devenu artiste, mais cordonnier, un bien joli métier. Bises
Répondre
Q
Joli !!!
J'adore ce défi, il me fait découvrir mille façon de ne rien faire.
j'aime beaucoup ton adepte des taches. :)
Bisous et douce soirée Martine.
Répondre
J
noir le vison ? c'est l'astrakan qui est noir, le vison a des teintes caramel de bonnes taches sucrées et gourmandes... fi du jaguar j'ai horreur des voitures et je ne conduis pas, le dindon on va le garder pour Noël !
amusante cette vie... si la fille a un tel regard sur la clientèle il vaut mieux qu'elle oublie aussi le commerce !
Répondre
R
Au départ on pourrait croire à une tranche de vie réelle c'est super amusant. Bisousssss et BRAVO joli texte
Répondre
N
Quel talent!!! Mais quel talent tu as, Martine. Je suis toujours séduite par ton écriture. Une nana, comme toi, qui sait ce qu'elle veut et le dit. je t'envoie de gros bisous et te souhaite une belle journée
Répondre
F
Voilà une femme qui a compris ce que profiter de la vie veut dire . ! J'espère que ses taches lui permettront de gagner sa vie non pas comme une tâcheronne mais dans le tachisme ... Bonne semaine.Bises
Répondre
J
Bravo Martine voilà une façon de ne pas se tuer à la tache , compter sur le dindon pour satisfaire ses besoins , le tachisme peut voir le jour .
Bon lundi
Bisous
Répondre
I
Ah quel talent! on commence avec tristesse, puis soulagement (ouf elle va s'en sortir) et on tombe dans le cynisme! excellent!!!Tu as très bien réussi dans cette tâche!
Bises
Dany
Répondre
M
Quel cynisme employé fort à propos !
Répondre
L
Excellent, Martine ! Et merci pour le plaisir de lecture, gros bisous.
Répondre
M
Voilà une jeune personne qui sait ce qu'elle veut et qui réussira dans la vie...elle se fera sans nul doute possible un nom dans le tachisme ! Merci Martine. Bisous
Répondre
Z
Et bien, pour palier la reconnaissance du public à son art (le tachisme), elle à tout compris la fille du teinturier.... trouver un bon parti pour assumer ses goûts de luxe. Bravo Martine pour cette histoire ! Bisous
Répondre
E
mazette ...si je peux me permettre :-) voilà une histoire superbement bien menée !
bisous
Répondre
D
Elle sait ce qu'elle veut cette jeune fille!! Un beau métier "tachiste"!!
bonne journée
Répondre
L
oui risque pour les teinturiers mais vaut mieux vivre avec les tâches à enlever ou à créer telle qu'une artiste
mais les métier avec contact clientèle pas facile, il y les personnes sympathiques, les teignes un rien les fait râler, les indifférent, les snobs et il y aussi les tache (lol)
bises amicales
Lyly
Répondre
J
Bonjour Martine... teinturier dans les teintures sans nul doute point naturelles ça finit par tuer son homme, elle a raison sa fille... mais avec son caractère pas de métier au contact des gens, solitaire dans un atelier d'artiste peintre lui conviendrait, en vivre le mieux, mais en attendant...pigeon bienvenu ;-) Allez bonne chance, avec le tout et merci à toi, bon lundi Croqueurs, bises de jill
Répondre