Le badaud de Sarlat

Publié le 14 Décembre 2017

Photo Martine

Photo Martine

Je suis prisonnier de la Place de la liberté.       

Au soleil estival, le bronze je me fais bronzer.

Je suis tout brûlant, surtout ne me touchez guère

Je ne suis pas en or,  c’est de la crème solaire.

L’hiver je glace sur place à attendre sur place

A la foule  du mois d’août  de profil je fais face.

Et clic, et clac, et « cheese » en photo on me fige

Et clic et clac, et « cheese » on me peine et m’afflige.

Mes cliques et mes claques, je souhaiterais prendre ;

Mes cliques et mes claques, vite sans plus attendre.

Je ne veux plus m’encroûter à Sarlat la Caneda

Pour tenir je rêve d’un grand voyage au Canada.

De l’atlantique au Pacifique, Ottawa, Vancouver

J’aimerai être un pigeon, un oiseau migrateur.

Oh Ironie du sort, aux pigeons je sers de perchoir

Oyez bonnes gens, Circulez il n’y a rien à voir.

 

Martine / Réédition légèrement modifiée d'un de mes poèmes de Novembre 2009 pour les jeudis en poésie Défi 197 des croqueurs de mots animé par Fanfan

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Loïc Roussain 19/12/2017 10:46

Un incontournable de Sarlat, avec les oies !

mansfield 18/12/2017 15:21

Un bien joli rêveur qui occupe le temps en nous contemplant et en prenant la pose!

Mo 17/12/2017 18:28

Quelle virtuosité dans l'emploi des mots. Je suis admirative!
Bonne soirée,
Mo

arielle textes et poésies 17/12/2017 17:40

Génial !
bonne soirée
arielle

scoobydu41 17/12/2017 16:57

Un beau texte pour une belle statue

Jeanne Fadosi 17/12/2017 16:34

C'est une bien belle statue figée dans son attente. Tu lui as prêté de bien beaux rêves ...

marine D 16/12/2017 08:18

Belle oeuvre que j'ai pu admirer, c'est vrai qu'il doit se fatiguer de garder la pause, tu l'as bien exprimé avec esprit Martine !
Bonne fin de semaine, cette fois je vais faire des madeleines pour notre tante Madeleine que nous allons voir à Bayonne (je n'avais jamais fait de cannelés mais finalement c'est facile, il faut bien surveiller la cuisson)

Hellebore95 15/12/2017 16:48

Magnifique oeuvre ! Personnellement, j'adore me trouver face à face, dans les villes, avec ce genre de sculpture qui t'a inspiré ce beau texte. Mais l'immobilité le ronge le pauvre et il ne verra jamais ses rêves réalisés ! Mais il fait notre bonheur !
J'ai essayé de t'envoyer un com concernant ta balade à Talmont St Hilaire, mais il m'est toujours répondu que je jeton est invalide. Qu'est-ce que c'est que ce charabia ! Je sais que tu ne peux rien y faire, mais c'est énervant, alors pas de com ! Désolée !
Bisous, bisous. Coryphee

Martine 85 15/12/2017 18:23

Le jeton est invalide c'est quand tu es reste trop longtemps sur le site. Il faut rafraichir la page, la relaner et cela fonctionne.

Azalaïs 15/12/2017 15:45

il fait la joie des photographes et des poètes, c'est déjà pas si mal, il voyage à travers les propos des visiteurs qui envoient son image aux quatre coins de la planète
bises et bonne soirée, j'espère que la tempête ne t'a pas trop inquiétée

j-francois 15/12/2017 15:20

Bonjour
Je connais bien cette sculpture qui t'a inspiré un beau poème !
Bonne fin de semaine amitiés

Quichottine 15/12/2017 10:31

J'ai aimé cette statue, j'aime ton poème.
c'est vrai, ça, il doit en avoir marre de rester là.
Bisous et douce journée.

ABC 15/12/2017 09:21

Il doit voir et entendre tant de choses ! Je comprends qu'il commence à avoir des fourmis dans les pieds et les jambes...

Eglantine 15/12/2017 09:11

une tres belle approche avec cette statue elle même tres belle :-) je n'y aurai pas pensé ! bravo
bises

manou 15/12/2017 06:57

Une belle statue qui t'a bien inspiré je vois...Je comprends que là assise toute seule elle veuille être un pigeon voyageur, je m'ennuierai aussi :) Bisous et une belle journée

covix 14/12/2017 23:07

Bonsoir,
Une bien belle statue qui a su te donner l'inspiration.
Bonne Fin de soirée
Bises

Durgalola 14/12/2017 20:55

Je visualise bien cette statue. Un beau texte pour une belle ville. Bises

Nell 14/12/2017 20:19

Pourtant la ville est belle, mais rester là à attendre et voir le temps passer c'est pas marrant, même pour une sculpture. belle soirée, Martine, et gros bisous

LADY MARIANNE 14/12/2017 17:42

une très belle photo bien évoquée ! bravo-
bonne fin de journée- bizzz

Renée 14/12/2017 16:34

Un très joli poème inspiré par cette statue. Bravo. Bisous Martine

jazzy57 14/12/2017 10:46

Bravo eh oui pas facile d’avoir la bougeotte le bronze vous habille
Bien vu
Bonne journée
Bisous

Chaton 14/12/2017 10:44

Je connais bien cette sculpture pour avoir séjourner plusieurs fois à Sarlat. Mais la description faîte ici me dépasse par sa beauté et sa simplicité.

Lenaïg 14/12/2017 09:58

Superbe légende à ta belle photo, Martine. Grâce à toi, sous le bronze, un coeur bat ! Gros bisous.

danièle 14/12/2017 08:51

Tu mets le doigt sur une chose très importante, on ne pense jamais à la vie difficile des statues! ouvrons les yeux! bravo j'aime beaucoup ton poème.
très bonne journée, bises

fanfan 14/12/2017 08:42

Oh! Le pauvre ! Quel vie difficile , dont personne ne se doute! C'est bien trouvé! Bise

écureuil bleu 14/12/2017 08:41

Bonjour Martine. Ce badaud je le connais aussi. Il est toujours bien entouré par les touristes. Joli poème ! Bonne journée et bisous

jill bill 14/12/2017 05:55

C'est le sort de toutes statues,demandons au Penseur tiens... ;-) bises

colettedc 14/12/2017 04:57

Oh ! J'♥ beaucoup ! Excellente rééditon, Martine ! Bon jeudi ! Bisous♥