Orage Ô espoir

Publié le 8 Novembre 2018

Photo Pixabay

Photo Pixabay

C’était une nuit d’été, tiède et parfumée

De chagrin accablée, j’implorais Morphée.

Enfin pouvoir dormir, jamais me réveiller

Soudain le ciel d’encre, des éclairs déchirèrent.

La fenêtre s’ouvrit dans un long courant d’air :

Féérie sublime, ciel de lumière.

A cette volupté, je ne sus résister

Et de la fenêtre, je ne pus qu'approcher

A la ballustrade, je me suis appuyée

Le ciel s’embrasa, de mille feux d’argent

Roulement de tambour, vacarme assourdissant

Décharge intense, d’orgasmes tremblements

Un long tunnel brillant, apparut devant soudain

Des chants de liesse, des palais byzantins

Un ange en souriant, me montra le chemin

Je le suivis , dans des nuées de pluie

Parmi des étoiles qui brillaient dans ma nuit

Fenêtre à l’horizon, celle du paradis

 

Martine / Octobre 2018 pour le défi 211 des croqueurs de mots animé par Josette

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Très joli poème, Martine. Bravo !
Répondre
N
Une belle projection dans un paradis chargé d'espoirs pour moi... Je t'embrasse et te souhaite un excellent week-end
Répondre
D
le ciel nous attire toujours autant ; qu'ils soient habités par les étoiles ou les éclairs d'orage. Merci et bonne soirée. Bises
Répondre
J
une fenêtre magique Martine que celle qui s'ouvre sur le paradis !
Répondre
L
Superbe féerie, Martine, offerte par ta fenêtre et une belle imagination. Attention à la foudre, cependant, dans la vraie vie ! Bisous.
Répondre
C
Belle description d'un orage, comme si on y était
Répondre
D
Très beau poème! bravo
bonne fin de journée, bises
Répondre
R
Un très beau texte mais SVP ne soit pas pressée de dormir pour toujours OK...Bisous
réf : jamais me réveiller
Répondre
M
Ce n'est pas moi j'aime trop la vie suis joyeuse et pas du tout dépressive. J'aime parfois dans mes poèmes me mettre à la place d'autres que je ne suis pas. je pars d'une photo et je me projette
J
très belle évocation d'un ciel d'orage depuis sa fenêtre bises et belle journée
Répondre
J
très belle évocation d'un ciel d'orage depuis sa fenêtre bises et belle journée
Répondre
J
très belle évocation d'un ciel d'orage depuis sa fenêtre bises et belle journée
Répondre
J
Bravo Martine , un superbe poème
Bonne journée
Bisous
Répondre
É
Très beau poème, Martine. Morphée t'a entendue... Bisous et bonne journée
Répondre
I
Poème grandiose! enivrant! merci avec des bises
Dany
Répondre
J
Un chagrin tel qu'il mplore la mort... viens me chercher aussi... merci Martine, bises
Répondre
Z
Un très joli poème Martine, bravo. Bises et bon jeudi.
Répondre
C
Comme c'est bon, Martine ! Bravo et bon jeudi tout entier ! Bisous♥
Répondre