Du noir sous la vague jaune

Publié le 13 Décembre 2018

Lors de sa promenade en ce dimanche de décembre le long de du remblai, son regard fut soudain  attiré par un  étrange et inhabituel paysage.

Il avança vers la rambarde qui surplombait la baie. Sur la vaste plage Il vit  un groupe de gilets jaunes  dont certains portaient le drapeau national. Ils posaient regroupés devant un joli dessin gravé sur le sable blond.

Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Cliquez sur la photo pour la voir en grand

Il aurait pu descendre sur la plage pour s'approcher du groupe afin de mieux voir leur éphémère œuvre mais il ne le fit pas par crainte de souiller ses chaussures neuves sur le sable mouillé. 

Pour observer de plus près ce très joli dessin il sortit de son sac son appareil photo et zooma pour déchiffrer ce qui était écrit sur le sable dans tous les sens et il lut "J'ai un remède pour la tête de l'état : Le Docteur Guillotin".. 

Il relut de peur de s'être trompé mais non il avait parfaitement lu et il ne rêvait pas. Ce message faisant  allusion aux heures les plus  sombres de l'histoire de France provoqua au plus profond de lui comme un tsunami.  Il était au bord du malaise. Il s'assit sur un banc le temps de se remettre et de raisonner pour chasser ce trop plein d'émotions qui le submergeait. 

il avait toujours admiré ceux qui se battaient avec pugnacité pour défendre leurs idées ou intérêts c'est pourquoi au début il avait eu  de la sympathie pour les gilets jaunes même s'il ne comprenait pas bien leurs revendications hétéroclites et parfois irréalistes avec de nouvelles chaque jour un peu comme les enfants préparent leur lettre au Père Noël.  Et puis il y avait eu les manifestations de Paris dont la violence l'avait sidéré. La colère avait remplacé sa sympathie.

Cet ignoble appel populiste au meurtre du Président affiché ici en grosses lettres sur cette plage avec leurs auteurs bêtement fiers de leur  trophée, œuvre éphémère que la marée allait heureusement effacer, fut pour lui un déclic.

Il y avait urgence à agir. Au loin il voyait arriver un avenir bien noir.  Il allait lutter contre ces émeutiers récupérés et guidés en sous-marin par les extrémistes radicaux de droite et de gauche. Ils mettaient en péril l'économie du pays et la paix civile sans même se rendre compte qu'eux et leurs enfants en seraient les premières victimes parce que c’était toujours les plus défavorisés qui étaient fragilisés lors des crises économiques.

Il espérait que beaucoup de Français feraient comme lui s’ils arrêtaient de se taire ou de suivre comme leur ombre ceux qui parlaient le plus fort. Ensemble ils pourraient endiguer cette vague jaune pour espérer des lendemains plus roses.

 

Martine / Décembre 2018 pour l'Atelier 81 de Ghislaine (les mots soulignés sont les mots imposés)

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ionard 15/12/2018 01:13

Je ne suis pas pour la violence et condamne ce genre d'attitude mais ça en dit long sur la violence de vie que vivent certains:La terre brûle déjà ! Voilà où mène le capitalisme et ça sur toute la planète!
Bises
Dany

écureuil bleu 14/12/2018 11:19

Ton texte est bien écrit.
La phrase sur la plage est vraiment idiote. Je ne soutiens pas les casseurs mais je suis pour plus de concertation de la part du gouvernement, moins d'arrogance, et de vraies mesures.

Jerry OX 13/12/2018 19:44

Voila Martine qui fait du bien de lire ! Je partage ton point de vue au sujet de ce mouvement spontané qu'au début (enfin jusqu'au premier samedi sur Paris) j'avais tendance à soutenir et puis, très vite j'ai compris que nous avions affaire là à des extrémistes des deux bords de l'échiquier politique qui ne souhaitent qu'une chose : Mettre le souk et multiplient les appels à la haine comme tu le soulignes dans ton texte. Un mouvement qui doit cesser car il n'apporte rien si ce n'est des soucis.

Mo 13/12/2018 18:48

C'est un mouvement qui n'est pas structuré. On peut s'attendre à trouver tout et n'importe quoi. C'est le cas, d'ailleurs.

marine D 13/12/2018 16:01

Pauvre France qui devra payer encore et encore pour tous ces fracas et dégâts, bien sûr il faut se faire entendre et réclamer son dù mais là cela va trop loin et je pense que chez les lycéens aussi il y a plus de cris que de vraies raisons de mettre les villes à feu et à sang, le peuple l'a élu et simplement il faut espérer que les revendications légitimes seront prises en compte et que chacun reviendra a de meilleures dispositions

Durgalola 13/12/2018 15:50

je ne vitupère pas contre les gilets jaunes, mais certains d'entre eux font plus de bien que de mal à tous les autres.Savent ils ce qu'ils écrivent ou font ils le buzz ? C'est dingue comme chacun veut attirer la lumière vers lui. Même pour une heure ... la lumière, elle se donne pour tous, toujours et sans discrimination. Bises et merci pour ton texte bien écrit et pensé.

Claire-Cerise 13/12/2018 15:09

Tout cela est bien triste en tout cas et mène la France au chaos ! Manifester contre certaines mesures injustes est louable, mais ne pas aller trop loin est sage sinon, c'est la guère civile qui nous guette ! Est-ce cela que l'on veut ? C'est dans les urnes qu'il faut faire le bon choix ! GBizhous Martine !

Quichottine 13/12/2018 14:54

L'actualité est là... et je crains beaucoup pour la suite.
Que deviendront ceux qui auront tout perdu, pour rien ?
Passe une douce journée. Bisous.

jazzy57 13/12/2018 14:28

Et il n'y a pas que les écrits qui parlent du docteur Guillotin , j'ai eu la surprise de la voir cette machine infernale sur un rond point à la télévision avec une effigie du président à l'intérieur . Je ne comprends pas non plus cette violence intentionnelle , je ne crois pas que le second degré soit au rendez - vous dans ce cas là , c'est une guerre déclarée aux institutions . Je soutenais au départ leurs revendications légitimes , là j'avoue que la progression dans leurs actions et prises de paroles, la violence installée comme droit à l'écoute me laissent sonnée .
Noir , tu as raison l'avenir est bien noir, et les réactions entendues suite à ce qui s'est passé à Strasbourg ne sont pas faites pour rassurer bien au contraire , la manipulation par les extremes est vraiment abjecte .
Bises

covix 13/12/2018 14:26

Bonjour,
un beau texte, un écrit sur la plage que je ne partage pas, cela ne changera rien, au contraire, c'est la porte du chaos.
Bonne journée
Bises

mamazerty 13/12/2018 13:27

je ne viens pas ici développer mon opinion mais saluer ton écrit toujours émouvant et bien balancé...Moi aussi je vois l'avenir en noir,passé les fêtes...(fêtes endeuillées par l'attentat de Strasbourg entre autres)...On a matière à réflexion mais où celà nous conduira t il?

Lenaïg 13/12/2018 12:23

Très belle nouvelle, Martine, qui colle terriblement à l'actualité. Tuer le président n'est certainement pas la solution aux problèmes. Gros bisous.

Jolanajoelle 13/12/2018 12:14

Très beau texte
Suis affligée de lire cela
Je lis des commentaires glacants sur leurs pages
Des insultes.
Des menaces
Des horreurs d un autre temps
Suis pas gilet jaune ..
Et poirtant ...j echange ma vie à qui veut la prendre ..
Cette violence me terrifie
Et moi
Mordicus
Je ne soutiens pas ce mouvement ...
Extrémiste et violent
Pas pacifique du tout ...
Peut etre vers chezmoi
Ou pour passer l Autoroute pour Nantes
On passe gratos et pas de violence ..
Sont assez sympas ....
Stop aux violences et agressions..
Stop aux extremes qui attisent le feu
Stop
A la Liberté de se deplacer comme on l entend
Jhabite en Vendée comme Martine
Bises

aimela 13/12/2018 10:54

La majorité des gilets jaunes veulent le RIC ( référendum,initiative citoyen ) pas plus seulement comme tu l'imagines, l'état ne le veut pas et fait tout et de toutes les manières pour casser et monter les gens contre les autres. Je suis gilet jaune et je suis pacifiste.

Nell 13/12/2018 10:16

Je viens de lire tes commentaires et je prends un peu ici et un peu là. La violence n'est pas ce qu'il y a de plus constructif, mais encore faut-il que le dialogue s'installe? Gros bisous et belle journée pour toi

Azalaïs 13/12/2018 10:01

Je regardais ce matin un reportage sur les conditions de vie des retraités russes et je me disais que tout de même en France nous avions un tas de protections sociales qui nous mettaient à l'abri de cette précarité extrême. je comprends la grogne de certains, ma mère vit en dessous du seuil de pauvreté et quand j'ai ôté 700 euros de ma retraite pour financer la maison de retraite il ne me reste plus que 1300 euros. Ce n'est pas pour cela que je vais faire la révolution avec des gens qui pour la plupart ne savent même pas ce qu'ils veulent ou alors ont des revendications tellement ridicules que c'est à pleurer de rire ou de rage devant tant de bêtise je ne sais pas! La plupart sont des extrémistes de gauche ou de droite qui voient la une occasion de prendre une revanche sur leur défaite aux élections! L'autre jour je voyais une retraitée pleurer misère parce qu'elle n'avait pas de quoi payer les traites de la maison qu'elle s'était fait construire dans le Var! Moi je n'ai qu'une petite maison mal foutue dans un village perdu du Tarn, achetée 3 francs six sous et j'aurais bien aimé avoir aussi la maison de mes rêves avec un grand terrain et une jolie vue mais je ne l'aurai jamais! Ce n'est pas pour ça que je vais aller pleurer misère à la télé! Quant à mon téléphone portable ce n'est pas l'IPAD dernier cri avec lequel ils filment leurs atrocités sur l'arc de triomphe ou sur cette plage! Et ici sur les ronds points on voit une drôle de faune . Mon mari me disait qu'il avait vu un jeune du village qui vit aux crochets de sa copine qui touche une pension pour handicap et à qui j'ai proposé un petit boulot pour m'aider à vider le grenier de ma mère . Il n'est jamais venu, je l'attends encore! Quant à ceux qui arborent le gilet jaune en vitrine derrière leur pare-brise, il y en beaucoup qui roulent en pickup, en BM, en quatre quatre, en rand roover juste pour la frime, aller chercher leurs gosses à l'école ou trimballer leur chien de chasse et je ne dis rien des quads et des motos de ces jeunes fainéants qui circulent en faisant grand bruit dans les rues du village! Savent-ils ces gens là que toutes les images de feu, les voitures, des palettes qui brûlent, des violences contre les policiers sont reprises en boucle sur les sites gihadistes pour alimenter leur haine de notre culture et enflammer les esprits! Je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais cet attentat était prévisible ! J'espère que l'esprit de Noël va faire réfléchir un peu toutes ces têtes sans jugeote qui favorisent les pillages, le manque à gagner des commerces qui vont devoir mettre au chômage technique une partie de leurs employés, les voitures brûlées de gens qui en ont besoin pour aller bosser, les propos d'extrémistes de tous poils qui veulent semer l'anarchie dans le pays! Nous sommes une démocratie, nous avons voté et le pouvoir est légitime, il n'y a pas à revenir la dessus! S'ils veulent l'armée au pouvoir, on verra bien comment leurs mouvement extrémiste sera géré ! Ils pourraient bien s'en mordre les doigts! Merci pour cet article, ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule à penser de la sorte. J'en vois sur les blogs qui visiblement ne sont pas dans la misère qui sont de toute évidence plus à l'aise financièrement que moi et qui soutiennent le mouvement! Ça me hérisse un peu le poil mais tout le monde a le droit de s'exprimer! bises et bonne journée

LADY MARIANNE 13/12/2018 09:27

ce sont des phrases qui marquent leur colère- il ne faut pas prendre ça au premier degré-
bon jeudi- bises-

l'Univers d'Erika 13/12/2018 09:10

Je condamne évidemment la violence mais comprend pleinement le désarroi face à un gouvernement qui n'en a que faire du peuple...
Je pense que cela ne s'arrangera pas si le gouvernement ne fait pas de vrais efforts.
Donner d'un côté pour après mieux reprendre de l'autre, les gens ne sont pas dupes !!!
Pensons à la jeunesse. Que leur laisserons nous ???
Ce mouvement je continue de le soutenir.
Les politiques ne servent à rien depuis des décennies et il fallait bien s'attendre qu'un jour le ras le bol arrive.
Bonne journée et merci de ton passage sur mes pages

Ghislaine 13/12/2018 07:56

Le commentaire de Zaza est complet et résume tout ce que j'aurais dit !
Merci Martine !
J'ai fait un texte un peu semblable pour les oulimots
que je ne publies plus sur mon blog tous les jours
car beaucoup pensent que c'est aussi un atelier à moi ! lol
je me contente de leur envoye rmon texte par mail
bisous Martine et encore MERCI

ZAZA 13/12/2018 07:41

Un beau plaidoyer Martine et je condamne bien entendu la violence. Mais quand on y réfléchit, je n'envie pas la situation de cette base qui se rebelle de tant d'injustices sociales, et ce ne sont pas les saupoudrages annoncés par notre président qui arrangeront la situation. Tout comme toi, j'ai accepté la hausse de la CSG sur ma retraite, les taxes de tous genres et de tous poils en me serrant un peu la ceinture, en tant que française des classes moyennes. Je ne suis pas à plaindre, loin de là. Par contre nos retraités au minimum vieillesse, nos jeunes aux emplois précaires avec des contrats à 20 heures, nos ruraux qui ont besoin de se déplacer pour aller bosser et qui constatent l'impact du coup du carburant sur leur fiche de paie, les taxes d'habitation dans certaines communes qui au lieu de baisser comme annoncé ont été augmentées par les communes qui ne peuvent plus boucler leur budget, j'en passe et des meilleurs !
Ce mouvement tout hétéroclite qu'il soit est légitime et je le soutiens contre vents et marées.
Bisous

manou 13/12/2018 07:36

Un texte d'actualité...c'est juste prouvé que les extrémistes et casseurs sont plutôt de l'extrême droite...bisous

colettedc 13/12/2018 05:37

Défi magnifiquement relevé avec ce texte de circonstance, Martine ! Bravo et bon jeudi ! Bisous♥

jill bill 13/12/2018 03:28

C'est parti un samedi, on s'est dit, une sale journée à passer, et puis le mouvement s'est durci, durci, avec les conséquences que l'on connait... ville à feu, saccagée et pillée ! La tête du pays a consenti à certaines choses, mais j'ai peur que le peuple n'en ait jamais assez, et là tout l'monde à... 3000 euros, faut pas rêver, cependant vu le coût de la vie et les envies de tous de consommer, comme le richard, c'est légitime... Pour l'heure masse laborieuse, juste un peu plus de beurre dans vos épinards.... bises, JB