Abraham ou La métamorphose

Publié le 25 Janvier 2019

Pour l'Atelier 84 de Ghislaine, manquant de temps, je me suis permise de reprendre un de mes textes de 2015 car il comportait déjà quatre mots comprenant "CHE" (en gras dans le texte)) et quelques mots imposés (soulignés). J'ai dû néanmoins le remanier un peu. En effet j'ai manqué de temps pour écrire un nouveau texte et je vous quitte pour une semaine que je passerai à Paris à m'occuper de mes petites filles, ma fille et mon gendre étant en province pour raisons professionnelles. Voici mon texte

ABRAHAM où la métamorphose

Je m’appelle Abraham. J’aime bien mon prénom avec ces trois A.

Ce matin de septembre  devant le miroir la salle de bain je fais des vocalises :  

  • « Abraham do ré mi…. Abraham fa sol la …. « 

Ce qui excède mon épouse, ma petite biche  Sarah  qui s’est réveillée  de mauvaise humeur, elle interrompt mes exercices vocaux en me criant.

  • « Arrête Abraham, tu ne chantes pas, tu brames  comme un cerf en rut». Je ne suis pas prête, je suis en retard et tu me perturbes.

Je souris  en continuant  mes vocalises en montant d’un ton  

  • « do ré mi fa sol la : Abraham il  brame »  

Je sors de la salle de bain, je suis mal réveillé ce matin, je suis moi aussi en retard. Dans une semi-obscurité, J’enfile en vitesse une chemise blanche que j’ai prise au hasard sans même la chercher et mon complet noir corbeau. Pour  touche finale je noue autour de mon cou une cravate rouge qui, je pense,  exprime  discrètement mon anticonformisme. Je ne veux pas ressembler à un croque-mort comme mes collègues de la banque de la City de Londres où je travaille et qui, jaloux de ma prestance, ne m’aiment pas. Je ne les aime pas non plus.

J’attrape machinalement mon chapeau melon comme je le fais chaque jour et je m’apprête à bien l’enfoncer sur ma tête bien pleine pour éviter qu’il ne s’envole au vent. Curieuse sensation, j’ai l’impression que mon chapeau s’est trop enfoncé,  m’a recouvert le visage et va m’étouffer.  Non, Je ne suis pas complètement  dans le noir, j’aperçois  l’armoire en merisier de notre chambre et la grande psyché. Je m’approche d’elle pour me contempler.  Oh  stupéfaction pas de chapeau. A la place je vois des bois de cerf qui ont poussé sur ma tête, non pas sur ma tête, horreur ce n’est plus la mienne mais celle d’un cerf posée sur mon corps d’homme.. Horrible vision je suis devenu un cervidé, un homme cerf vidé de toute vie. 

Abraham ou La métamorphose

Je vais m’évanouir tant cette vision est insupportable. Je m’éloigne du miroir, m’assoie sur mon lit. Je vis dans un rêve, peut-être est-ce un cauchemar ? Je me donne des claques pour me réveiller, mes joues dodues sont devenues bien maigres mais si soyeuses.

Je devrais maintenant sortir prendre le métro pour aller travailler mais c’est impossible. Je vais effrayer tous ceux que je rencontrerai et je vais me faire tirer comme un lapin.  

Que faire ? Et ma biche comment va-t-elle réagir en voyant son cerf en rut qui brame devenu réalité ? Septembre, pleine période des amours : peut-être vais-je lui sauter dessus comme un animal. Elle sera surprise, je ne suis pas très chaud d’habitude. Justement je l’entends dans le couloir, elle arrive. Je n’ai pas le temps de me cacher.  Je crie ou plutôt je brame « attention ma biche,  je suis devenu un cerf » .  Elle pousse la porte, entre dans la chambre. Elle va crier de frayeur… Non, elle éclate de rire

  • Oh Abraham tu es trop drôle avec le masque de cerf que je t’ai acheté pour la soirée déguisée prévue samedi soir….. J’ai aussi acheté le corps de cerf en fourrure. Je n’aurais pas dû c’est beaucoup mieux avec ton complet et ta cravate.
  • Oh Sarah, je croyais vraiment que j’étais devenu un cerf, rassure moi
  • Mais non Abraham,  encore moins un taureau mais si tu continues à être aussi sot pauvre pomme, il pourrait t’en pousser des cornes.  Retire vite ton masque tu vas être en retard à la banque

D’un geste brusque je retire ma tête de cerf. Je respire mieux d’un seul coup. Il faut que j’arrête le soir de prendre de l’alcool,  des somnifères et de lire les métamorphose de Kafka.  Oh oui quelle pomme je suis d’avoir mis un masque au lieu de mon chapeau et surtout pensé que j’étais devenu un homme cerf. 

Soudain J’entends ma biche crier, je me tourne vers elle, Sarah est livide. Elle me regarde effarée et s’affaisse. J’ai  juste le temps de la retenir dans mes bras avant qu’elle ne tombe au sol. Je me dirige avec ma biche dans les bras. Je la pose sur le lit. Je sors mon téléphone mobile de ma poche pour appeler les secours, et à ce moment je me vois dans la  psyché,  je vacille. Une grosse pomme a poussé au milieu de mon visage.

Abraham ou La métamorphose

Rédigé par Martine.

Publié dans #Nouvelles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne 23/03/2019 21:13

Un véritable vaudeville. Il fallait y penser.

Durgalola 28/01/2019 14:55

quel beau texte ! Passe de bons moments avec tes petites filles. Nous aurons les garçons mercredi. Ma fille va passer la journée avec son amie qui vient de perdre sa grand mère.
Bises

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 26/01/2019 13:39

belle semaine avec les petits enfants ...de tout ♥ avec toi

colettedc 25/01/2019 22:46

Excellente idée, Martine d'avoir repris ce si bon texte ! C'est super ! Bien du bonheur avec tes petites filles ! Bisous♥

Mo 25/01/2019 20:27

Ton histoire est très amusante et la chute inattendue!
Bravo!
Bonne soirée,
Mo

Gabray 31 25/01/2019 18:28

Personnellement j'ai bien aimé ton texte, je l'ai lu avec beaucoup de plaisir . Je te souhaite de passer une bonne fin de semaine . Cordiales amitiés & à +

Evy 25/01/2019 16:25

Quel imagination une bonne fin de journée bisous
http://l-univers-magique.over-blog.com/

jazzy57 25/01/2019 14:46

Tu as bien fait de rééditer ce texte , un surréalisme vraiment captivant .
Bonne journée
Bisous

manou 25/01/2019 14:45

Tu ne manques pas d'imagination ! J'adore et cela me permet de découvrir des textes que je ne connaissais pas...Bisous Martine. Profite bien de petites filles...

liedich 25/01/2019 13:05

Ce doit être un signe prémonitoire d'acheter des actions APPLE, Monsieur ! Y aurait-il une suite par contre, j'aimerais connaître l'épilogue...
Ceci étant dit, voilà quelques temps que je ne vous voyais plus présente ici. Je me demandais. Je suis rassuré.
Que l'année vous soit douce Jolie Fleur.
l.

Quichottine 25/01/2019 12:02

Tu as bien fait... j'adore !
Et les tableaux évoqués me ravissent.
Merci Martine.
Bisous et douce journée.

LADY MARIANNE 25/01/2019 10:51

je découvre ce cauchemar !! quelle imagination--
c'est fou et ça fait peur---
bon vendredi- bisous-

écureuil bleu 25/01/2019 09:05

Tu as bien fait de ressortir ce texte très bien écrit et amusant. Bonne journée et bisous

danièle 25/01/2019 08:46

Quelle histoire, c'est complétement surréaliste, j'aime beaucoup.
Bon séjour auprès de tes puces.
bonne journée, bises

Ghislaine 25/01/2019 08:35

Ah je dirais comme à Zaza !! Vous avez fait toutes les deux un texte fantastique, surréaliste !!
comme un roman qui débute sur quelque chose qui va s'emplifier dans l'irréel ou au contraire dans le monde du moi ! Super ton texte Martine Merci......Merci Martine ..♥♥♥

ZAZA 25/01/2019 07:19

Quelle histoire Martine ! Tu as bien fait de rééditer ce texte. Passe une bonne semaine auprès de tes petites filles. A bientôt.

jill bill 25/01/2019 04:10

Faut allumer les lumières mon pauvre vieux, dans le "noir" on peut se tromper ! Masque au lieu de chapeau,ensuite...là !? Y avait-il une pomme dans ce masque de cerf.... ;-) bises