Corps à coeur

Publié le 21 Février 2019

Image Pixabay

Image Pixabay

Tu dis yeux

Et déjà

Les tiens sont remplis de poudre

 

Tu dis  pied

Et déjà

Aux miens tu  tombes à genoux

 

Tu dis main

Et déjà

Tu me fais des pieds et des mains

 

Tu dis doigt

Et déjà

Tu te le fourres dans  l’œil

 

Tu dis bouche

Et déjà

Tu vas te mordre les lèvres

 

Tu dis « je t’aime »

Et déjà

Je prends mes jambes à mon cou

 

Tu dis cœur

Et déjà

Ton cœur de Don Juan soupire

Car il n’a pas ce qu’il désire

Juste une partie de fesses

 

Martine / Février 2016 / Pour les jeudis en poésie Défi 216 des croqueurs de mots animé par Les Cardabouche

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
vite expédié, le don Juan ! lol
Répondre
A
Bonsoir,
C'est drôle !
Bonne soirée !
Répondre
M
C'est fou, c'est du délire! Et j'adore!
Bonne soirée Martine!
Répondre
D
Amusant anaphore. J'ai aussi pris mes jambes à mon cou. Que d'imagination. Bises
Répondre
É
Bravo, Martine, pour ce joli texte ! Bonne soirée et bisous
Répondre
J
Un Don Juan aux petits pieds alors .... bravo Martine pour cette anaphore pleine d'humour bises
Répondre
J
Bravo, bien vu , elle a su le dompter ce Don Juan aux idées fixes .
Bonne journée
Bises
Répondre
.
très bonne journée Martine....
Répondre
M
... Pas facile à apprivoiser la Demoiselle ! Que le Don Juan aille donc voir ailleurs et qu'un jour la Belle trouve enfin son âme sœur. Merci Martine de la part des Cabardouche !
Répondre
Z
De belles anaphores Martine, bravo ! Bises et bon jeudi
Répondre
L
Voilà un Don Juan battu à son propre jeu, privé de sa partie de fesses ! D'habitude c'est lui qui brise les coeurs ! Très drôle, Martine, bizzz.
Répondre
Q
Hélas, ce n'est sûrement pas ainsi qu'il trouvera le véritable amour.
Belle page, Martine.
Bisous et douce journée.
Répondre
J
Oh la... il va devoir aller compter fleurette ailleurs celui-là ,-) Agréable jeudi Martine, bises
Répondre