L'immigré clandestin

Publié le 30 Septembre 2019

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Chez moi vivait un immigré clandestin.

Au début de notre cohabitation, j’appréciais sa présence.  Malgré nos différences nous nous complétions bien. En effet je suis rationnelle et il m’incitait à mieux anticiper, à voir au-delà de mon quotidien.  J’appréciais mais petit à petit, mon naturel a repris le dessus. Il  s’en est rendu compte et bien qu’il ait essayé de se manifester de manière plus discrète, je ne le supportais plus. Il me créait des besoins inutiles, me faisait rêver à d’enchanteurs lendemains. Je n’arrivais même plus à apprécier ma vie quotidienne qui, loin d’être idyllique, n’était pas pour autant déplaisante, bien au contraire si je me comparais à certaines de mes amies. J’étais plutôt chanceuse.

De plus en plus je me méfiais et craignais ce clandestin un peu cabotin. Je ne le supportais plus. N’ayant aucun don de divination, je ne pouvais savoir ce qu’il me préparait mais j’avais l’intuition qu’il me trompait et qu’en croyant à ses balivernes, j’allais fatalement à ma perte.

Ce ne serait pas facile mais il fallait que je m’en débarrasse. Ce fut long et Je n’y suis pas arrivée seule.

Deux êtres m’y ont aidé :

  • Un vilain crabe qui en m’envahissant  m’a montré à quel point ce mauvais lutin m’avait trompé et qu’il était inutile de faire des plans sur la Comète sans savoir si on pourrait les réaliser un jour. On n’échappe pas à son destin
  • Mon meilleur ami qui m’a ensuite montré à quel point je pouvais compter sur lui et profiter de chaque instant à ses côtés comme si c’était le dernier. Avant je vivais avec lui mais sans m’en rendre compte c’était comme s’il n’était pas vraiment là car je voulais toujours mieux et était en quête permanente d’un bonheur irréel. Cet  ami s’appelle « aujourd’hui » et il m’a aidé à chasser définitivement « demain » qui agissait en moi en sous-main alors qu’il ne pouvait jamais exister réellement : Demain devient automatiquement « aujourd’hui » dès lors qu’on le vit

Martine (septembre 2019) "demain en sous main" pour les jeudis en poésie du défi 224 des croqueurs de mots que j'ai le plaisir d'animer (Thème : hier)

N.B. : Pour conserver à mon texte un certain suspens, je n'ai pas donné à mon texte le titre "demain en sous-main" mais c'est ce titre qui m'a inspiré l'écrit que vous venez de lire

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Quichottine 13/11/2019 06:05

Magnifique !!!
Bon, je vais mettre en gros ta conclusion au dessus de mon écran... :)
Belle philosophie pour profiter de chaque instant.

dimdamdom59 06/10/2019 21:50

Toujours aussi inspirée, très vrai ton texte !
Bisous
Domi.

luciole 83 03/10/2019 23:20

Très juste ! Et pourtant, mon Aujourd'hui à peine entamée que déjà c'est Demain ! Pas le tps de le voir filer... J'aimerais des Aujourd'hui à rallonge... mon rêve !
Merci Martine
Bisous... et à demain (vu l'heure !)

Eglantine Lilas 02/10/2019 19:15

tu as bien fait de te débarasser de ce clandestin :-) un bien beau texte ....
bisous

Josette 02/10/2019 18:28

je passe en retard mais je ne voulais pas "rater" les publications... beau déf_i Martine
merci et bises

Lenaïg 02/10/2019 10:47

Éblouissante nouvelle, Martine, le présent tout puissant occulte l'image du sous-main sur lequel il s'étend, et nous nous sommes bien intrigués pendant notre lecture ! Gros bisous.

écureuil bleu 02/10/2019 10:10

Bravo pour ton texte et ta philosophie de vie ! Bonne journée et bisous

Jeanne Fadosi 01/10/2019 18:37

c'est dommage qu'il faille des galères pour se rendre compte qu'apprécier pleinement le temps présent est plus important qu'espérer toujours un avenir meilleur. En évitant quand même l'excès inverse de notre époque actuelle qui pratique bien souvent le "après moi le déluge" bises et merci pour ce défi fort intéressant

chatondaniel 01/10/2019 15:53

Texte écrit pour de nombreux retraités qui vivent avec leur passé, omettant qu'ils vivent dans l'aujourd'hui de leur vie.

colettedc 01/10/2019 03:10

Comme c'est BON, Martine !!! J'adore ça ! Milles bravos ! Bisous♥

Le petit monde de DJENNIE 30/09/2019 22:23

Vivons l'instant présent. Bravo pour cet écrit

Gabray 31 30/09/2019 18:49

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton texte, et je dois te dire que le l'ai bien apprécié ! Je pars en voyage et je serai absent durant une dizaine de jours ... Passe une bonne semaine . Cordiales amitiés & à +

Nell 30/09/2019 17:45

Et voilà, c'est parfait et tu l'as dit:"Il faut vivre sans penser à demain" C'est ce que je fais... Je t'embrasse, Martine

Renée 30/09/2019 16:19

C'est juste on ne sait jamais de quoi sera fait demain et même si il sera là alors profitons du présent...Bravo. Bisousss

Hellebore95 30/09/2019 15:53

TRES JUSTE ma Douce. Il faut vivre au jour le jour et ne pas trop espérer de demain. Beau texte qui entretient un petit suspense, en effet. BRAVO ! Bisous, bisous. Coryphee

jazzy57 30/09/2019 15:20

Tu as bien raison Martine , mieux vaut ne jamais croire en un demain mirobolant et profiter entièrement du présent . Un tres beau texte , bravo .
Bon lundi
Bises

Annick 30/09/2019 14:56

Comme c'est bien dit...
Et oui quel suspense !
Vivons aujourd'hui.

aimela 30/09/2019 14:50

Demain et ses turpitudes arrivent bien assez vite alors profitons d'aujourd'hui :)

Marie de Cabardouche 30/09/2019 14:15

Il faut parfois effectuer une " coupe franche" lorsque aujourd'hui crée un malaise et bloque la perspective d'un meilleur demain...
Merci Martine de la part des Cabardouche pour cet original défi.

durgalola 30/09/2019 09:45

Hier c'était la journée des migrants. Des amis hébergent pendant un mois un migrant. Depuis 3 ans aujourd'hui c'est le dixième qu'ils accueillent. Rares sont ceux qui aujourd'hui sont régularisés malgré leurs demandes. La cohabitation se fait plutôt bien. Une seule fois le séjour a été écourté par manque de respect du migrant.
Bravo pour ton texte. Il faut apprécier Aujourd'hui avec ses joies et peines. Bises et bravo

Yvette 30/09/2019 09:28

J'ai bien aimé ton histoire, on s'y accroche. Aujourd'hui, bien sûr! C'est le plus important! Hier, il ne faut plus y penser, un peu difficile, mais demain, quand on sait que la route se termine, il vaut mieux lui tourner le dos.C'est ma théorie, pas facile mais ça marche
Bonne semaine Martine!

ABC 30/09/2019 09:02

La vie la vraie , comme tu le dis si bien c'est maintenant. Et ce maintenant que je vis sur ton blog est un bon moment ! Déjà passé !!!!!

mansfield 30/09/2019 09:01

La Procrastination n'est pas ton truc... et c'est tant mieux!

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 30/09/2019 07:33

Hello .........Bonne journée Martine ♥

ZAZA 30/09/2019 07:02

Une belle leçon de vie Martine en lisant ton texte. Continue longtemps à vivre le moment présent ! Bises et bon début de semaine

danièle 30/09/2019 06:45

Tu as bien raison il faut vivre dans l'aujourd'hui et être heureux de cette façon.
Très belle journée, bises

jill bill 30/09/2019 04:05

Bonjour Martine... C'est le cas de la jeunesse qui aspire demain pour avoir encore plus, avidité quand tu nous tiens, ne sachant profiter du jour présent tant demain semble important... voilà une leçon pour tous en somme... belle et heureuse journée, bises