La fille cachée de Poséïdon

Publié le 11 Novembre 2019

C’est un scoop que je vous confie aujourd’hui. Je suis la fille cachée du Dieu Poséidon Ma mère la Gorgone Méduse , dès qu’elle vit mon père armé d’un trident avec lequel il combattait les flots déchainés de l’océan tout en menant triomphalement son embarcation, elle en tomba follement amoureuse.

Mariage de Poséïdon et d'Amphitrite par Félice Gianni

Mariage de Poséïdon et d'Amphitrite par Félice Gianni

De leur union extraconjugale naquit des faux jumeaux : Pégase un superbe cheval blanc ailé et Chrysaor un beau jeune homme.

Mais ce que Mon père n’a jamais avoué, c’est qu’en fait ma mère a engendré des triplés car je suis née également de cette union un matin de février sous le signe du poisson.

Hélas maman est morte en nous mettant au monde et j’ai bien failli trépasser aussi. La mer m’avait engendrée. J’aurais dû crier en naissant mais je restais muette, le gosier encombré de cette eau qui m’étouffait et qui ferait que je vivrais les premières secondes de ma vie en apnée n’osant pas respirer complètement et profiter de cette jolie vie. Mon père le comprit et me sauvât en plongeant et me récupérant dans ses bras. Il me fit un bouche à bouche, souffla très fort mes poumons se gonflèrent et au lieu de sombrer dans les abysses de l’océan, je flottais comme un bateau.
 

J’étais de sexe féminin et je ne ressemblais pas à mes deux frères, je n’étais pas un être humain comme Chrysaor, ni un cheval comme Pégase.

Pégase chevauché par Bellérophon d'après Mary Hamilton Frye,

Pégase chevauché par Bellérophon d'après Mary Hamilton Frye,

Comme ce dernier j’étais blanche et j’avais une crinière et des ailes qui n’étaient pas blêmes mais multicolores. Ces dernières me permettaient de m’envoler comme les oiseaux et me poser sur les toits. Pourvue de flotteurs j’avais aussi l’avantage de pouvoir voguer sur les flots comme mon père. J’étais très fière aussi d’avoir en plus une petite coquetterie qui me plaisait beaucoup : sur mon visage j’avais une corne d’or. J’étais la première hydro-licorne de la terre.

Mon père refusa toujours de me reconnaître, ma mère l’avait trompé.  il n’admettait pas l’idée qu’il était mon père. Le Dieu suprême des océans ne pouvait engendrer cette chose toute molle comme une méduse : une bouée.

Photo Martine Martin

Photo Martine Martin

Martine / Novembre 2019 pour le Défi 226 des croqueurs de mots animé par Josette

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
ah ça j'imagine mal le Dieu te reconnaitre comme sa fille sous cette forme ...ta conclusion m'a bie amusée. Bravo pour ton histoire et ton humour
bisous
Répondre
É
J'ai bien aimé ta nouvelle, surtout la chute inattendue. Bonne journée et bisous
Répondre
Q
Morte de rire !!!
Je me demandais où tu voulais en venir. :)
C'est extra !
Bisous et douce journée.
Répondre
N
Ah! ah! ah!Je ne m'attendais pas du tout à celle-là. Ce serait ma petite-fille qui serait contente de la voir. Gros bisous
Répondre
C
Super ! Une belle chute !! Tu dois t'amuser à écrire !! GBizhous !
Répondre
L
Trop drôle ! Je suis passée par le même genre de lectures mythologiques pour mon texte sur le Basilic, car ce mythe vient tout droit des gorgones....
Ta chute est géniale
Merci
Bises
Répondre
M
Une chute très habile et très amusante, bravo!
Répondre
R
J'ai éclaté de rire sur la chute...je ne m' attendais certes pas! Mais bravo à toi que c'est bien vu...Bisous
Répondre
A
Superbe la chute, je ne m'y attendais pas
Répondre
H
Et bien la fille cachée de Poséidon a hérité d'une belle facture physique et j'adore les licornes. La chute est excellente. BRAVO ma Douce ! Bisous, bisous. Coryphee
Répondre
J
Excellent Martine , je me suis régalée tant pour les références mythologiques que pour cette découverte si bien mise en scène . La chute est géniale !
Bonne journée
Bises
Répondre
C
Que de recherches pour achever ton arbre généalogique ! Bonne joirnée
Répondre
A
De la Gorgone méduse à la bouée licorne, quelle vie !!!! Bravo ! (un texte qui irait très bien pour le thème du Nid des Mots de samedi)
Répondre
D
Bravo pour limagination et les photos cest tres sympa bonne journée et belle semaine a toi
Répondre
F
Bravo pour la chute amusante ! Je n'aurais jamais pensé à une bouée! Je comprend que Poséidon l'ait en travers de la gorge! Hi!!hi! Bonne journée
Répondre
D
J'adore la chute! un grand bravo, tu ne manques pas d'imagination!
bonne journée, bises
Répondre
L
la chute super, jusqu'au bout je ne me suis pas douté de cette chute, une bouée j'aime énormément ce texte la fille cachée de Poséidon. Bravo.
bises amicales
Répondre
.
elle sait écrire ....bravo Martine .........
Répondre
Z
C'est franchement excellent Martine, je suis heureuse en te lisant d'avoir fait connaissance avec la fille cachée de Poséidon. Je reviens sur les blog en pointillé. Bises et bon début de semaine
Répondre
J
Ah ma foi, les livres à légendes ne nous disent pas tout... faut dire qu'un enfant bouée, c'est pas ce qu'un père et une mère font de mieux ;-) Elle jolie cependant... allez ne te dégonfle pas, plonge... bises, JB
Répondre
C
Pourtant, ton père te sauva la vie à ta naissance jolie bouée Licorne. Il refusa après de te reconnaître, hélas !!! Tu es si jolie mais pas à sa hauteur. Alors, laisse-toi accueillir par les enfants ! Bravo Martine ! On ne s'attendait pas à cette fin ☺ ! Super !!! Bon lundi ! Bisous♥
Répondre
M
Ça fait du bien de rire... excellente chute????
Répondre