J'ai peur

Publié le 5 Décembre 2019

Image parS. Hermann & F. Richter de Pixabay

Image parS. Hermann & F. Richter de Pixabay

En ville, mon passé m’accule.

Ses tentacules gesticulent

Me pressent, me bousculent ;

De l’angoisse elles m’inoculent.

Il avance, je veux qu’il recule

Je cours je cours, j'ai peur.. au secours

 

Une spirale m’aspire au crépuscule

Qui joie et paix m’innocule..

Sans scrupule, un chemin je calcule

Cernée d’azur en particules

De tours d’acier, de véhicules

Je cours, je cours, j'ai peur… au secours

 

Quand mon passé s’accumule

Sur un futur illusoire je spécule

 

Martine / Rediffusion d'un poème de 2013 (légèrement modifié) pour les jeudis en poésie du  Défi 228 des croqueurs de mots  animé par Colette

Je n'ai plus cette peur là aujourd'hui.

Rédigé par Martine.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mansfield 10/12/2019 09:36

Attention cet état d'esprit incite à l'immobilisme et rien n'est plus nocif au mental que de ne pas avoir de projet! Mais je devine que ce n'est qu'un texte, qui décrit une sorte de burn out, de déprime.

dimdamdom59 08/12/2019 23:12

Tu n'as plus cette peur aujourd'hui parce qu'avec le temps on acquiert de la sagesse. Pour vaincre la peur qui me tenaillait, je suis partie pour Compostelle il y a deux ans et depuis j'ai appris à surmonter mes peurs.
Bisous Martine.

dgidgi 08/12/2019 18:11

Toujours marcher en allant de l'avant et ne jamais faire demi-tour ou reculer, avec ta volonté pour toi c'est devant
bravo pour ces mots
bisous vous 2 /... 3

Jeanne Fadosi 08/12/2019 13:36

D'autres expériences te font relativiser et apprécier les minutes au moment présent bises

.♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 08/12/2019 12:48

Ce qui est fait est fait, le passé ne revient plus jamais.
bon dimanche Martine
....

Quichottine 07/12/2019 12:16

Tu exprimes bien cette peur qui nous prend tous, je crois, un jour ou l'autre.
Très beau poème, Martine.
Bisous et douce journée.

Eglantine-Lilas 06/12/2019 19:54

Je retiens le plus important, à savoir que tu n'as plus cette peur là :-)
bisous

Le petit monde de DJENNIE 05/12/2019 22:00

Il est triste ce poème. Jolie mais triste
Douce soirée
Bisous

cheznous62 05/12/2019 20:03

De l'angoisse oppressante, des peurs … qui n'en n'a pas eu un jour … très bel écrit Martine qui traduit bien ces états … le tout est d'en assurer le contrôle, pas toujours facile !
Bises dans ta soirée de mon coin ch'ti !
Nicole

Durgalola 05/12/2019 18:51

bien fait ; j'ai vu que tu commençais à écrire ; tous mes encouragements ; bises et bonne soirée

Mo 05/12/2019 18:47

Le fait est que tu as écrit un poème assez angoissant!

Jerry OX 05/12/2019 16:20

"je cours, je cours, j'ai peur , au secours" joli texte sur la peur d'aujourd'hui qui hante de nombreuses personnes et que tu décris avec justesse, ici ,Martine.

Renée 05/12/2019 15:28

Voilà un texte magnifique sur ce thème Martine bravo

jazzy57 05/12/2019 14:49

Tu as bien de rediffuser je ne crois pas avoir lu ce poème . Une peur obsédante qui tenaille vraiment , heureusement elle t'a quittée .
Bonne journée
Bises

Gérard 05/12/2019 11:58

riche en cule

Noisette 05/12/2019 11:23

Bonjour Martine
Tu écris très bien, si je savais écrire aussi bien
Je te souhaite une bonne journée, bisous

danièle 05/12/2019 11:18

On voudrait toujours que notre futur soit meilleur, que d'angoisses parfois!
bonne journée, bises

chatondaniel 05/12/2019 10:25

Très beau texte, agréable à lire. Bonne journée. Daniel

ABC 05/12/2019 10:00

Peur chassée, plaisir de respirer, la vie devant soi...

écureuil bleu 05/12/2019 09:57

Bonjour Martine. On court tout le temps vers un futur que l'on voudrait meilleur... Bonne journée et bisous

Josette 05/12/2019 09:07

et un jour tout bascule quand le futur s'écroule

colettedc 05/12/2019 03:39

Un passé qui fait peur ; qu'on voudrait dépasser ... faut-il courir ou le laisser passer !!! Peut-être bien que oui, peut-être bien que non !!!
Merci beaucoup Martine !!! J'♥ beaucoup !
Bon jeudi,
Bisous♥

jill bill 05/12/2019 03:11

Il est des peurs qui s'incrustent, et mettent du temps à se dissiper, quel soulagement quand ! Bises