Emy, Lucette et la coiffeuse d'Evelyne LARCHER

Publié le 24 Janvier 2020

Emy, Lucette et la coiffeuse d'Evelyne LARCHER

Je ne lis pas en ce moment car je finalise l’écriture de mon premier roman. J’ai néanmoins fait une exception pour le roman « Emy, Lucette et la coiffeuse » d’une amie de blog Evelyne LARCHER  . Il y a des amitiés virtuelles qui comptent pour moi. J’aime beaucoup les textes qu’elle écrit sur son blog mansfield.fr qui disent simplement et avec beaucoup de sensibilité les choses de la vie.

Mon avis sur le livre :

Lucette une retraitée guadeloupéenne déprime depuis la mort récente et subite de son époux et des difficultés relationnelles avec sa fille. Elle observe ses voisins depuis son rez-de-chaussée d’un quartier parisien. Ancienne assistante Sociale habituée à écouter, analyser les comportements, elle connait apparemment bien tous ses voisins. Généreuse et entière, elle en apprécie certains, d’autres beaucoup moins et n’hésite pas à dire à ses derniers ce qu’elle pense de leurs comportements avec son vocabulaire imagé d’expressions créoles notamment à Adèle et Enzo que leurs activités professionnelles font délaisser leur petite Emy.

Victime d’une violente agression, Adèle tombe dans le coma. Lucette au grand cœur, touchée par le chagrin d’Emy qui l’aime beaucoup et à laquelle elle s’est attachée, prend soin d’elle  quand Marina sa baby-sitter une étudiante n’est pas disponible pour pallier aux  absences d’Enzo très pris par son travail et les visites de son épouse hospitalisée.  

Conjointement à l’enquête menée par Carrie l’inspecteur de police,  Lucette se démène pour trouver l’agresseur d’Adèle qui forcément vit dans ce microcosme  qu’est son quartier avec son immeuble et ses petits commerces avoisinants : l’épicerie de Rachid, le salon de coiffure, le cabinet dentaire, la pharmacie. L’action se passe dans une grande ville mais c’est comme dans un village au cœur de la ville. Tout le monde se connait, on est de la même famille : on se soutient mais on s’accuse aussi.  Le chat Guevara qui appartient à Paul un étrange vieux Monsieur si secret se sent bien partout et fait le lien entre les habitants habitués à sa présence. Et que cachent aussi Claudine et Huguette deux autres retraitées.

Au-delà de l’énigme policière, c’est un roman psychosociologique ou sont abordés : les relations entre des parents vieillissant, leurs enfants et petits-enfants, le racisme, les secrets de famille, l’adultère et les amours interdites.

Je ne vous dévoilerai pas plus sur ce roman d’Evelyne pour vous laisser le plaisir de la découverte au fil des pages.

Seule critique : les expressions créoles utilisées par Lucette qui ne sont traduites qu’en fin de roman ce qui ne pose pas problème quand on lit une version papier du livre. Ce n’est pas mon cas, je ne lis plus que sur liseuse et c’est beaucoup trop long à chaque expression d’aller voir la fin pour avoir la traduction. J’ai dû y aller une fois et noter leur numéro et leur traduction !

Pour se procurer se livre en version papier ou  liseuse kindle CLIQUEZ ICI

Rédigé par Martine.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ecureuilbleu 03/08/2020 22:13

Bonsoir Martine. J'ai bien aimé ce roman de Mansfield. Bonne soirée et bisous

Quichottine 29/01/2020 09:44

J'ai souvent croisé son pseudo chez mes aminautes, mais j'avoue n'avoir jamais ouvert sa fenêtre...
Je note. :)

Durgalola 26/01/2020 21:05

comme toi, je préfère les notes en bas de page .... ce doit être un bon livre. Bises

lyly 26/01/2020 08:11

Je crois que je vais installer sur ma tablette une version lecture pour mes prochaine vacances je retiens ce titre et j'ai hâte de lire le tien
bises amicales

mansfield 25/01/2020 20:28

merci Martine. ton commentaire me fait chaud au coeur et je le relaierai sur mon blog. Ecrire est un vrai plaisir, on libère un peu de stress, on se sent fier d'avoir produit quelque chose et on crée un univers parallèle où le temps n'existe pas. Alors bravo à toi qui t'y es mise!

Nell 25/01/2020 09:53

Oui, tu as parfaitement raison en ce qui concerne la traduction des livres qui se retrouvent, bien souvent, à la fin du livre. Tu en donnes un excellent rendu. Gros bisous, merci de ton passage Martine, et excellent week-end pour toi.

colettedc 25/01/2020 03:50

Merci pour cette magnifique présentation de ce livre qui me semble fort intéressant, Martine ! Bon week-end ! Bisous♥

Marie des vignes 24/01/2020 17:48

Bonsoir Martine , je pense que je vais m'acheter ce livre, tu m'as donné envie de le lire. Bisous et bonne soirée MTH

jazzy57 24/01/2020 17:17

Je ne connais pas son blog , mais le livre que tu présentes m'a l'air vraiment intéressant . Je viens de faire un petit tour en suivant ton lien , j'aime bien le ton de ses articles
Bon vendredi
Bises

écureuil bleu 24/01/2020 16:52

Bonjour Martine. Je l'ai lu en version papier et beaucoup apprécié, pour ses personnages. Bisous

Mo 24/01/2020 16:04

Moi aussi je ne lis plus que sur liseuse et je ne vais jamais lire de traductions en fin de roman...

Renée 24/01/2020 14:50

Lu et j'avais bien aimé...Bisous

danièle 24/01/2020 14:18

Je ne connais pas du tout cette blogueuse, je note le titre du livre, c'est sympa de lui consacrer un article.
Bonne journée, bises

ABC 24/01/2020 09:38

Merci pour la présentation, je connais son blog, mais je ne savais pas qu'elle avait écrit un livre. Bonne journée !

manou 24/01/2020 07:01

Je ne connais pas du tout cette blogueuse ni son livre, mais c'est sympa à toi de la même ainsi à l'honneur. Bisous et une belle journée

jill bill 24/01/2020 03:24

Je connais son blog et le fréquente aussi, le lundi c'est jour de son billet d'humeur comme on dit... et j'aime aussi sa façon d'écrire ;-) bises, jill