Courte vie

Publié le 31 Mai 2021

Article programmé. Blogueuse en pause pour quelques jours

Courte vie

Quand je suis sortie de mon cocon maternel protecteur mais bien sombre, j’ai eu de la chance de me retrouver dans un autre nid douillet qui m’a protégée. L’accouchement a été long, difficile. Je n’étais pas pressée de sortir, trop angoissée du sort qui me serait réservé mais cela n’a pas été douloureux.

Ma mère a souffert dans sa chair pendant cette naissance. Elle a dû penser que je ressentais de la douleur elle me caressait, me massait. J’ai vécu une vie heureuse avec une mère très protectrice qui s'occupait bien de moi. J’étais obéissante, je faisais ce qu’elle me demandait. Elle me préparait de bons repas qu’avec appétit, je croquais à pleines dents, savourais avec plaisir.

À l’âge de six ans, un soir, par accident, je ne sais trop comment, je suis tombée de haut. Hélas, j’étais morte, j’avais six ans.  Maman m’a ramassée sur le dur et froid carrelage de la cuisine. La nuit, elle m’a gardée contre elle,  au chaud dans son lit. Soudain, dans la nuit quelqu’un m’a séparée d’elle et m’a mis dans une petite boite en bois dont elle a fermé le couvercle et rangé dans un tiroir bien sombre.

Je devenais la dent de la boîte, une dent de lait. Moi qui faisait tant confiance à ma mère, elle m’avait échangée contre dix euros.

Martine Martin - Juin 2021 / Pour le défi 252 des croqueurs de mots animé par Zaza

Il s'agissait de relier deux mots choisis dans une liste, de les relier et d'en donner une définition. J'ai choisi les mots dent et boîte.

Photo Pixabay.

Photo Pixabay.

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Une chute inattendue pour un texte angoissant ! Bravo Martine et gros bisous
Répondre
A
Un conte digne de figurer dans les livres de « leçons de choses ». Ce serait tellement plus agréable que les résumés à apprendre par cœur ! Bises
Répondre
J
toute une histoire surprenante avec cette boite à dents !
quelle imagination Martine tu sais magnier le suspens et l'attention... j'étais partie sur l'enfant avant de découvrir la dent
bises
Répondre
E
tu es arrivée à en écrire toute une histoire et à nous surprendre une fois de plus avec ta chute ...en écriture ! bises et bravo
Répondre
C
Moi aussi je croyais que c'était l'enfant dans la boîte! Ouf! Beau texte comme tu sais le faire! Bises et belle journée.
Répondre
Q
Tu m'as fait peur... j'ai cru un moment que c'était de l'enfant que tu parlais.
Bravo pour la chute !
Ouf !
Bisous et douce soirée.
Répondre
M
Bonjour Martine,
une histoire avec une belle chute, c'est le cas de le dire!
Bises,
Mo
Répondre
C
La fin est tout à fait rassurante, Martine ! Ouf !!! J'ai eu peur !!! Super ! Bravo ! Bonne soirée ! Bisous♥
Répondre
D
Ma petite fille a 6 ans et tu racontes bien ce qui va arriver à ses dents de lait.
Bises
Répondre
A
10 euros c'est bien payé pour une dent de lait, comme pour une dent en boîte :-)
Répondre
J
Oh tu m'as bien eue !!!! la fin m'a surprise et ... enchantée ... bises
Répondre
R
Le titre a fait peur mais heureusement ce n'est que le titre tu m'as bien eue. Bisous
Répondre
M
La chute m'a rassuré, comme tu t'en doutes j'étais partie très loin dans un autre registre...bisous et bonnes vacances
Répondre
J
Bravo pour ce défi et cette chute qui te donne l'occasion de nous rouler dans la farine presque jusqu'au dernier mot.
Bonne journée
Bises
Répondre
E
Heureusement qu'il y a la chute parce que je suis tombée comme la petite fille que j'imaginais. Bisous et bonne journée
Répondre
.
hello ♥ et à bientôt
Répondre
D
Ouf! ce n'est qu'une dent!
bonne journée, bises
Répondre
J
Une fin insolite... dents de lait ne sont que de passage, mais rapporte quelques euros à l'enfant ,-) vive l'ivoire ! Bises
Répondre
A
Je ne m'attendais pas du tout à cette fin mais c'est bien vu . Bravo
Répondre
F
Je n'ai rien compris à la consigne.
Pas mal ton histoire avec cette fin inattendue! Bravo. Bon repos
Répondre