Publié le 29 Mars 2009

Grace à Quichottine, j'ai découvert le site de la semaine de la langue française qui propose 10 mots pour que tous ceux qui le souhaitent puissent s'exprimer en vers ou en prose en n'utilisant qu'un seul de ses mots oue en les utilisant tous.


Ailleurs
Capteur
Clair de Terre
Clic
Compatible
Désirer
Génome
Pérenne
Transformer
Vision

J'ai choisi de les utiliser tous et voici le poème que je leur ai envoyé bien que la semaine de la langue française soit terminée.




Que pourrions nous encore désirer ?

Etre capteurs d'instants d'éternité

Voir sur la lune un clair de terre

Rendre compatibles nos chimères

Supprimer le génome de la haine

Instant éphémère, joie pérenne

De l'univers changer notre vision

Besoin d'ailleurs et rêve d'évasion

Prendre nos cliques sans nos claques

En un seul clic produire un grand clac

Mêler les mots pour transformer la vie


Eglantine / 29 mars 2009


 Peut être à bientôt, peut être pas ........ Ce n'est pas facile en ce moment

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 26 Mars 2009

Chers amis, je n'arrive pas à mettre ce blog en pause (ce n'est pas un arrêt définitif, je l'espère vraiment) puisque vous continuez à m'adresser vos écrits "sur le mur". Je publie celui-ci de Laura. C'est le dernier (vraiment le dernier) sur ce thème.

Je voudrais t'écrire sur une feuille de nénuphar
Ce que je ne peux te dire sans piquer un fard.
Je voudrais t'offrir des milliers de nymphéas
Mais je ne sais pas pourquoi je n'y arrive pas.
Je voudrais faire sur l'eau des ricochets de cœur,
Ce cœur qui ne bat que pour ton bonheur.
Mais je reste à cheval entre rêve et réalité
Alors que tu es déjà de l'autre côté.
Tu as tout compris et tu m'attends
Avec ta patience d'amour confiant.
Alors que se mêlent autour de nous
Les quatre éléments qui nous sont si doux.
Je suis pierre et sur cette pierre
Je planterais pour toi un parterre
De paix, d'amour et de verdeur
Semblable à cet instant de douceur.
Laura

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 23 Mars 2009

Chers amis,

Je viens vous dire que je vais espacer mes publications, peut être même les arrêter si l'envie d'écrire ne me revient pas .... J'essaye d'écrire mais je n'en ai plus actuellement ni le temps, ni même l'envie. En me relisant je trouve ce que j'écris bien médiocre.

J'espère pouvoir réécrire bientôt ici ou ailleurs et que nous nous recroiserons sur la blogosphère.
En attendant, vous pouvez me retrouver ICI

Je viens de recevoir un poème de Scooby sur le thème "sur le mur" et bien que le jeu soit clos, je publie ci-dessous ce poème de Scooby que j'aime bien, que j'aime même beaucoup et qui m'a fait comprendre pourquoi j'avais choisi cette photo parmi des milliers dans ma photothèque personnelle :


Tes yeux évitent les miens
Tu me tournes le dos
Ne serais-tu pas serein?
Si c'est cela, à quel propos?

Tu me caches quelque chose
C'est certain, je le devine
Mais il faudra bien que tu oses
Me dire ce qui te chagrine.

Je suis prête à tout entendre
Parler peux te soulager
Fais-le donc sans attendre
Et je pourrais te pardonner.

Nos regards pourront se recroiser
Face à face désormais nous serons
Et rien n'effacera notre amitié.

scoobydu41
http://scoobydu41.over-blog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 17 Mars 2009

C'était aux derniers jours de l'été. Elle entra dans un bel et étrange jardin.


Une reinette installée sur une feuille de nénuphar, radeau de fortune, l'observait ; Soudain elle se mit à croasser comme pour engager le dialogue. :


  • « Ne fais pas la fière »  lui répondit-elle : « «petite grenouille ne deviendra jamais aussi grosse que le bœuf ».


Elle pensa soudain qu'il devait y avoir des tétards dans cette petite mare. Elle se souvint que petite fille, elle allait avec son frêre pêcher les tétards dans l'étang de Saint Cucufa. Triste souvenir que celui de son frère disparu trop jeune qu'elle refoula comme elle put au fond d'elle-même.



Image Hosted by ImageShack.us



En levant la tête, elle aperçut un fil de pêche briller au soleil le long du muret qui bordait la mare. Au bout du fil nylon une canne ou plutôt une fine et longue baguette. Elle releva les yeux. Un jeune garçon, sorte de petit prince de terre ocre perdu dans ses rêves, était  assis à califourchon sur le muret. Une fillette à côté lui tournait le dos. Elle avait un visage  triste. Elle semblait plongée dans une rêverie boudeuse.


Ces statues si expressives mais sans vie donnaient au lieu une ambiance insolite, presque irréelle.


La grenouille avait cessé de croasser. Elle baissa les yeux pour la voir sautiller de nénuphar en nénuphar mais elle avait disparu. Elle eut la curieuse impression d'être sortie d'elle-même et de s'observer. Son âme avait pris possession de la fillette de terre. Rêve ou Réalité ?


Le petit prince prit vie soudain. Il se retourna vers elle, lui prit la main délicatement et dit joyeux :


  • J'espère que tu n'es plus fâchée petite soeur. Tu ne voulais pas que nous baignions dans cet étang. J'y suis allée seul, je n'aurais pas dû  et depuis je t'attends, une très longue attente. Enfin nous nous retrouvons..... Viens je vais te faire visiter le paradis

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #Nouvelles

Repost0

Publié le 16 Mars 2009



Fermer les yeux et croire : d'ENRIQUETA


Fermer les yeux et croire
Que tu es là encore
Derrière moi, silencieuse
Comme une enfant heureuse

Le temps s'est arrêté
Tu ne m'as pas quitté
Ce n'est pas un oiseau
Qui chante le crépuscule
C'est ta voix que j'entends
Fredonner le printemps

Fermer les yeux et croire
Que tu es là encore
Derrière moi, silencieuse
Comme une enfant heureuse

Le temps s'est arrêté
Tu ne m'as pas quitté
Et ce n'est pas la brise
Qui souffle dans mon cou
C'est toi, tes murmures qui frisent
Et tes baisers si doux.

Fermer les yeux et croire
Que tu es là encore
Derrière moi, silencieuse
Comme une enfant heureuse

Je vais me retourner
Je vais prendre ta main
Je ne vais plus pleurer
Tu seras là demain...


Enriqueta

http://enriqueta.over-blog.com


Demain pour terminer cette série sur le mur, je vous offre une courte nouvelle inspirée par cette photo que j'ai écrite pour vous remercier . d'avoir participé si nombreux à ce jeu d'écriture.

 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 15 Mars 2009

Poème de Plume Dame


Je voudrai te dire tant de choses

Mais l'émotion me rend toute chose

Si je pouvais te parler des roses

Retourne-toi et je te le dis en prose 


Si seulement j'osais te regarder

Et dans un élan me retourner

Que tu ne pleure plus jamais

Et faire taire ce cœur blessé


Nos deux cœurs sont de pierres

Nous ne pouvons plus nous taire

Il nous reste nos âmes solitaires

Et que vive cet amour imaginaire


Plume Dame

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 14 Mars 2009

La photo "Sur le mur" a inspiré un poème à Douce Poésie.

Pour le voir : CLIQUEZ ICI

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 13 Mars 2009

Poème de Mahina

Ecoute, je voudrai te dire....non... s'il te plait, reste ainsi, ne te retourne pas, c'est plus facile pour moi de parler ainsi...Je me sens si bien ici, avec toi... même ainsi... Ces jours passés avec toi, m'ont paru si courts, mais c'est déjà fini, je suis triste, tu vas partir.... tu ne m'oublieras pas, dis? tu reviendras l'été prochain? tu sais, je serai là, assise de nouveau sur notre mur, je t'attendrai... tout l'automne, puis l'hiver, le printemps me fera reprendre espoir... tu reviendras, dis? chut, ne réponds pas...laisse moi rêver à nous deux...

Mahina

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 12 Mars 2009

Sur un mur en pierre


Dans leurs beaux habits de terre

Ils semblent unis d'un amour sincère

Paraissant pourtant distants ou fâchés

Leur chemin semble maintenant se séparer

Il baisse les yeux comme pour fuir une peine

Elle regarde ailleurs pour rester sereine



Assis sur le mur comme sur une balance

Ils semblent avoir perdu leur attirance

Elle, encore tournée vers le passé

Lui, déjà vers une autre vie projeté

On dirait qu'il a déjà tourné la page

Et qu'elle reste prise dans ses mirages


Dans leur vie, ils ont pris une mauvaise route

Ya rien qui les préparaient à cette déroute

Ils ont pris sans le voir le chemin à l'envers

Où l'amour se perd dans des chemins de travers

Aujourd'hui, assis sur le mur de leurs rêves

Sur leur amour mis en terre, un nouveau jour se lève



 http://les-collages-et-poesies-de-fransua.over-blog.com/article-28739430.html

ou

http://les-collages-et-poesies-de-fransua.over-blog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0

Publié le 11 Mars 2009

Naïveté

(La vérité sort de la bouche des enfants)


J'aimerais retourner en enfance,

Avoir l'insouciance de ces larmes, de ces rires

..... à commande !


J'aimerais me dire « faut pas qu'je pense »,

Que ma vie soit une danse,

Et que de moi..... on en r'demande !


Car en fait, les enfants sont en perpétuelle quémande

D'explorer leur  ego, seuls ou en bande.

Leur unique souci est de tester leurs sens.


Ils pleurent pour jauger la réprimande,

Ils rient pour que nos bras on leur tende...

Tout n'est que cris, histoire de voir à quoi ils peuvent prétendre.


Et on craque devant ce cinoche...avec aisance !

Leurs yeux sont si purs qu'on se croirait à Bizance,

Il ne faut pas grandir, on risque la sentence !


On ne sait plus y faire, provoquer l'attirance,

On réfléchit trop, on recherche le silence

Et en secret, notre vie n'est que souffrances.


Amour, haine, jalousies égalent décadence,

Manque de confiance et méconnaissances.

Nous sommes victimes d'une perte d'essences....


Errance jusqu'à l'ultime échéance,

Pourquoi tant de tracas et si peu d'espérance ?

Vaudrait mieux se taper sur la panse


Pour un hoquet, un sourire, un rot dégager

Et ôter à la vie ce goût de rance.


 

Voir les commentaires

Rédigé par eglantine

Publié dans #poèmes de mes amis

Repost0