Publié le 13 Juillet 2018

Le texte ci-dessous que j'ai écrit en 2012 pour le défi des croqueurs de mots est réédité aujourd'hui pour deux raisons :

Répondre au défi 69 de Ghislaine (thème libre)

Lancer un jeu d'écriture pour l'été sur les thèmes astrologiques.

Dans le texte ci-dessous j'ai rebaptisé chaque thème astrologique. J'ai mis des dates pour qu'il correspondent au signe du zodiaque mais n'en tenez pas forcément compte par exemple quand j'ai écrit ce texte je me sentais éponge ce qui correspondait à mon signe zodiacal poisson. 6 ans après je me sens beaucoup plus gomme

Pour le défi d'écriture, choisir parmi les 12 signes réinventés celui qui vous correspond le plus (ou tout simplement celui que vous avez envie de traiter) et écrivez un texte en prose ou en vers sur l'objet du signe.  Publiez le sur votre blog avant le 5 septembre. Merci de mettre le lien avec votre écrit en commentaires de cet article. Si vous n'avez pas de blog mais que vous souhaitez écrire un texte, je peux le publier sur quai des rimes. Il vous suffira de me l'envoyer par mail ICI.

LES SIGNES ASTROLOGIQUES A MA FACON

Vous êtes avion  (20 janvier au 19 février)

Vous aimez la liberté et ce besoin d’indépendance vous donne des ailes. Vous aimez les changements, les voyages. Vous aimez aider les autres à réaliser leurs rêves. Sous un aspect un peu froid d’extérieur car vous ne vous livrez pas facilement mais quand on dépasse le côté rigide de la carapace, vous pouvez être très chaleureux. Attention vous êtes un idéaliste qui avez la tête dans les nuages. Il vous arrive souvent d’atterrir mais à peine sur terre, vous repartez déjà dans vos rêves. Attention vous pouvez aussi parfois être un peu nerveux, impulsif et réagir un peu violemment aux turbulences de la vie.

Vous êtes éponge  (20 février au 19 mars)

Très sensible vous faites preuve de capacité de rétention, vous retenez tout. A force de tout capter, vous vous gonflez avec tout ce que vous apprenez et tout ce que vous contenez. Pour vous faire évacuer, il faut vous malmener, vous essorer pour faire sortir toutes les émotions contenues et vous vous mettez facilement à pleurer. Vous essuyez car vous avez une capacité à traiter des problèmes avec ténacité et efficacité pour qu'ils ne réapparaissent pas. Vous êtes un peu "poil à gratter", vous gratter ou cela fait mal. Vous faites peu attention à votre apparence ce qui ne vous rend pas très sexy. Vous aimez aider, rendre service.

Vous êtes crayon (20 mars au 19 avril)

Vous êtes un dur au cœur tendre et fragile. Pour ne pas faire mentir l’expression « il ne faut pas se mélanger les crayons », vous n’êtes pas très sociable et n’aimez pas vous mêler à d’autres crayons, vous préférez la relation individuelle et êtes très sélectif. Vous gagneriez à être moins sélectif, si vous êtes noir, le blanc peut vous atténuer. Vive la diversité "United colors of crayons". Vous supportez facilement les natifs de la gomme à condition que ce soit vous qui leur dictiez leurs actions. Les gommes vous permettent de corriger vos erreurs dues à votre impulsivité, vos divagations et votre envie de recommencer à zéro. Vous êtes actif. Attention parfois vous pouvez porter des coups de manière impulsive. Vous êtes de santé fragile et avez le plus souvent grise mine. Vous ne payez pas de mine non plus car vous ne vous souciez pas des effets de l’âge sur votre look. Vous pouvez être très affûté mais rapidement vous vous usez.

Vous êtes gomme (20 avril au 20 mai)

Vous êtes souple, malléable mais à la fois très résistant et patient, vous vous usez petit à petit mais en fin de compte vous résistez bien. Difficile de vous dégommer comme cela.  Vous êtes tellement adaptable que, tel le caméléon, vous pouvez prendre la couleur de votre environnement et changer de forme, vous arrondir en vieillissant tout en vous mettant en boule parfois car vous êtes un peu impulsif.  Vous n’êtes pas rancunier car vous effacez tout de votre mémoire seule l’action dans le présent compte. Vous formerez un couple uni avec le crayon. Vous êtes très rapide on pourrait dire que vous mettez la gomme tout en étant tenace mais cela vous use à force.

Vous êtes ballon  (21 mai au 20 juin)

Vous êtes tout en rondeur, on peut vous malmener mais néanmoins vous faites ce que vous voulez  et savez où vous devez aller "droit au but". Parfois, au gré des vents de la vie, vous vous détournez. Parfois quand vous êtes fatigué, vous avez besoin de souffler et  vous vous dégonflez. Pour repartir, vous envoler à nouveau, rebondir pensez à allez vous aérer, rien de mieux qu'un bol d'air pour repartir. Pensez aussi à vous délester de tous vos soucis pour vous élever, prendre de la hauteur par rapport aux évènements.

Vous êtes Parapluie (21 Juin au 23 juillet)

Vous êtes très attentionné avec les autres et aimez les protéger. Vous soignez en général votre look. Vous avez besoin d’être aimé de ceux que vous protégez, de leur être utile quand ils traversent les intempéries de la vie. Vous essayez de résister mais vous être très fragile et les orages de la vie peuvent vous déstabiliser, vous retourner et même parfois vous briser.

 Quand tout va bien pour ceux que vous aimez vous vous sentez inutile, vous vous fermez et ceux que vous avez tant aimés peuvent même vous oublier et vous perdre.

Vous êtes gratte-ciel  (24 juillet au 23 août)

Même si vous avez les pieds bien sur terre, vous aimez vous élever dans les cieux pas pour rêver mais pour dominer, vous mettre en valeur, vous faire admirer. Vous avez le sens du pouvoir. Vous aimez ce qui brille, ce qui est grandiose. Vous êtes combatif, avez l’esprit de compétition (toujours plus haut).  Vous représentez la force tranquille. Vous aimez néanmoins rendre service, protéger, aider les autres. Vous êtes droit, bien équilibré et il est difficile de vous déstabiliser. Attention toutefois même si vous pouvez vous sentir invulnérable,  le pouvoir que vous représentez peut être jugé insupportable par d’autres qui tenteront de vous éliminer. Attention une union avec l'avion peut être explosive.

Vous êtes pendule (24 aout au 23 septembre)

Vous êtes ordonné, méthodique, rigoureux, précis, d’une grande ponctualité. Vous détestez être en retard et pourquoi seriez-vous en avance. Votre objectif : la précision Vous avancez en permanence sans vous presser avec prudence sans vous arrêter. Vous n’aimez pas vous reposer et restez toujours au service des autres. Vous êtes un coureur de fond. Vous êtes discret, on ne vous entend pas, vous travaillez en silence même si parfois vous avez besoin de vous faire entendre pour montrer que vous existez.

Vous êtes cerf-volant  (24 septembre au 23 octobre)

Vous aimez évoluer en liberté à votre rythme mais supportez néanmoins d’être guidé si ce contrôle n’est pas trop serré. Vous êtes équilibré. Vous avez besoin d’harmonie. Il ne faut pas profiter de votre flexibilité, car si vous le voulez, vous pouvez tirer les choses à votre avantage. Vous soignez votre look, aimez être élégant, charmer. Vous n’avez pas le cerveau lent, bien au contraire. Vous avez de l’intuition et, sachez naturellement évoluer au mieux au gré des vents. Vous ne supportez pas l’injustice.

Vous êtes miroir (24 octobre au 22 novembre)

Vous êtes honnête, sincère mais avez tendance à juger sur les apparences et à retransmettre votre ressenti directement sans précautions à ceux qui vous entourent sans chercher à les ménager, encore moins les séduire. On ne sait pas vraiment qui vous êtes. Il vous est conseillé de bien réfléchir avant de vous exprimer et donner votre ressenti. Attention, vous pouvez vous faire des ennemis dont certains peuvent parfois avoir envie de vous briser afin de ne plus subir l’image que vous leur rendez d’eux. Paradoxalement vous pouvez parfois aussi être trompeur en renvoyant une image trouble, déformée grossissant les défauts ou les diminuant. Vous êtes le plus versatile de tous les signes.

Vous êtes télescope (22 novembre au 22 décembre)

Les pieds bien sur terre la tête dans les étoiles,  Vous êtes curieux de tout et aimez observer. Tout ce qui est mystérieux vous attire, vous préférez la nuit au jour, la pénombre mais pour rechercher la lumière. Un peu étourdi, vous êtes souvent dans la lune. Vous aimez grossir les choses, leur donner plus d’importance qu’elles en ont ceci allié au fait qu’on vous a à l’œil en permanence vous pouvez avoir parfois quelques tendances paranoïaques. Vous avez besoin d’avoir un objectif clairement fixé et de vous focaliser dessus sinon vous avez tendance à rêver et vous disperser

Vous êtres brosse (22 décembre au 20 janvier)

Vous êtes le contraire du miroir et vous pouvez bien vous entendre avec lui car vous y mettez les formes, vous cherchez toujours à séduire, à passer la brosse à reluire. Vous êtes un peu cigale mettant une énergie folle à rendre tout plus propre, tout plus brillant, plus beau. Vous aimez être aimé et savez donner à vos vrais amis que vous choisissez qui sont peu nombreux. Vous êtes très énergique, très actif, vous pouvez être emmanché et alors vous dansez, vous devenez balai et en plus de faire reluire, vous faites du ménage autour de vous et chassez les indésirables, ceux qui deviennent des tâches tant ils sont inutiles ou dangereux à vos propres yeux. Peut être un peu jaloux parfois. Attention à ce que la séduction ne devienne pas manipulation.

Martine (je me sentais éponge à l'époque où j'ai écrit ce texte ce qui correspondait à mon signe Poissons, maintenant je me sens plus gomme) / Réédition d'un texte d'Octobre 2012 pour le défi 69 de Ghislaine (thème libre)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #A vos plumes, #Ecrits divers

Repost0

Publié le 11 Juillet 2018

Plaisir du matin

Boulangerie très tôt le matin
Odeur de croissants chauds et de pain
Unique moment de réconfort
L'éveil des sens effaçant l'effort
Après le bonheur de courir
Nez et papilles ivres de plaisir
Gâche vendéenne bien dorée
Et mini viennoiseries sucrées
Rentrer au bercail les déguster
Elle m'a souri Gwen ma boulangère

Martine / Juin 2018 pour les acrostiches du mercredi chez Lenaïg. Aujourd'hui : Boulangère

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 10 Juillet 2018

Pour scène de rue chez COVIX une photo d'une jolie boîte à lettre maquette de la maison des propriétaires dans un village vendéen

Scène de rue : Boîte à Lettres

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 4 Juillet 2018

Deux thèmes pour ce mercredi de l'acrostiche chez Lenaig (Acrostiche et Médicament) ce qui n'est pas courant. Alors j'ai voulu aussi innover en répondant à ce double défi en écrivant 2 acrostiches "à ma façon" et qui n'en font qu'un  : le premier n'est pas à initiale de lettres comme il se doit mais phonétique et le second à initiales décalées dans le texte

Acrostiche art ô combien ardu
rébralité de la poésie
Errements très bien  construits de l'esprit
Oser l'insolite, et l'inattendu
Est-ce un poème en réalité ?
nacité et spontanéité
Y-a-t'il un pharmacien d'officine ?
phalée carabinée installée
Hachage de Méninges accablées
Euh  s'il vous plaît un cachet d'aspirine

Acrostiche et Médicament

             Comprimés effervescents
 Sirops sucr
és pour enfants
            Pou
dre solubles au citron
            Past
illes au goût de bonbon
                 
Colyre pour yeux irrités
                C
achet blancs à déliter
                Ampoules de vitamines
           Gélul
es donnant bonne mine
   Pharmacien
s vendeurs virtuoses
  Médicamen
ts en over dose

 

Martine / Juin 2018

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 3 Juillet 2018

Pour scène de rue chez COVIX une photo prise à Coex lors du défilé de char annuel 

Scène de rue : le bain de Cléopâtre

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 2 Juillet 2018

Domitille (défi 68 de Ghislaine)

Je me prénomme Domitille

Un joli prénom qui pétille

Mes grands yeux  de bonheur scintillent

Mes cheveux  couleur camomille

ont un doux parfum de vanille

A l’église de Saint Wandrille

Toujours je porte une mantille

et tiens un sac de pacotille

En fait un rien ne m’habille

Quand j’aperçois l’astre qui brille

Sur mes gambilles je sautille

Comme un gardon je frétille

Si jolie, très vive et gentille

Je fais la joie de ma famille

En août je cueille des myrtilles

Qui comble de joie mes papilles

En mars quand poussent les jonquilles

J’en offre à mon amie Bertille

Avec qui j’aime jouer aux billes

Ce n’est pas un jeu pour les filles

Me dit mon grand frère Camille

Qui avec plaisir me titille

Pour des riens ou des broutilles

Il est penaud quand je l’houspille

Du poil à gratter je distille

Dans ses souliers et espadrilles

 

Plus tard j’épouserai Camille

C’est impossible ma fifille

Me dit mon père Wandrille

Domitille (défi 68 de Ghislaine)

 

Épouse Godefroy de Montmirail

Non papa c’est une canaille

Il m’enfermerait au sérail

Avec lui sûr je déraille

Aïe aïe aïe

 

Épouse Jacquouille la Fripouille

Non papa c’est un vrai pedzouille

Il risque de devenir  arsouille

Avec lui sûr je dérouille

Ouille ouille ouille

 

Je dois poursuive ma vie en "ille"

Mais Je n’ai plus de "ille"

Je ne veux pas de aïe ou de ouille

Mais il me reste encore des « eille »

« Eille » comme merveille

Comme soleil

Comme oseille

Comme vermeille

Quand je se serai bien vieille

Je finirai ma vie en « eille »

Le début du grand sommeil

 

Martine / Juin 2018 pour le défi 68 de Ghislaine (mots imposés en gras et au minimum 5 mots se terminant par "ille".

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0