Publié le 28 Juin 2019

Nous avons fini le mois de mai et débuté juin à Cergy en passant la majorité de notre temps à vider la maison : vente et don de notre mobilier et divers équipements. Il ne reste plus grand chose. Une forte douleur au tibia lorsque je marchais m'a empêché de faire mes longues promenades matinales et courir bien entendu. Néanmoins je suis sortie en prenant le bus et en allant plus loin que d'habitude. J'ai retrouvé avec plaisir les hauts de Cergy (photos ci-dessous).  

Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019

A peine rentrés aux Sables d'olonne, nous avons appris que les acquéreurs de notre maison n'avaient pas encore obtenu leur prêt. Nous avons accepté de prolonger la clause suspensive mais cela ne nous arrange pas du tout car nous avons presque vidés la maison et cela va nous obliger "à faire du camping" dans notre maison un peu plus longtemps que prévu et ce qui pourrait entraîner une signature chez le notaire fin juillet ou en août ce qui est impossible pour nous car nous aurons nos petites filles, notre nièce et ses enfants et il n'est pas question de les priver de vacances à la mer. 

Le dimanche de notre arrivé aux sables pendant notre promenade nous avons rencontré une amie qui habite dans un étage élevé d'un immeuble en front de mer. Elle nous a invité à monter chez elle. J'étais émerveillée par cette vue splendide !

Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019

Depuis son balcon nous avons assisté bien assis sur sa terrasse au Vendée Air show et avons adoré ces démonstrations des pilotes et particulièrement celle de cette acrobate se déplaçant sur les ailes d'un avion en plein vol et la démonstration splendide de la patrouille de France

Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Marchant de mieux en mieux j'ai repris avec bonheur mes promenades matinales et la lumière au mois de juin juste après le lever du soleil est magnifique sur la baie des Sables d'Olonne. Je ne me lasse pas de ce spectacle. J'attends 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons appris avec tristesse en début de mois le décès de notre voisin et ami de Cergy. C'était un vieux Monsieur malade très gentil et serviable. Nous y étions très attachés. Nous venions de rentrer aux Sables, nous n'avons même pas pu assister à ses obsèques ayant un rendez vous chez le radiologue ce jour là. 

La tempête Miguel a sévi aux Sables d'Olonne. 3 sauveteurs bénévoles de la SNSM sur Les 7 membres d'équipage ont perdu la vie lors du retournement de leur canot . Ils étaient partis porter assistance à un chalutier qui était sorti malgré la tempête et a fait naufrage. Le marin pêcheur est porté disparu. Ce drame m'a profondément attristée. J'ai participé à la marche silencieuse très émouvante et j'ai déposé sur les lieux du naufrage une rose de mon jardin 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons beaucoup aimé assister à l'IRONMAN 70,4 qui est un triathlon (1,9 km de natation dans le chenal d'accès au port des Sables d'Olonne, 90 Km de vélo, 21 km de course à pieds). Non je n'y ai pas participé mais j'ai aimé encourager tous ses courageux sportifs. 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons pris notre premier bain de mer mi juin sur notre plage préférée. J'ai retrouvé le bonheur de marcher dans l'eau, de jouer avec les vagues et de lire sur la plage en me faisant caresser par le soleil. Les années précédentes nous nous baignons dès le mois d'avril. 

Détesté / aimé Juin 2019

Nous avons fêté dans un excellent restaurant des Sables d'Olonne nos 46 ans de mariage. 46 ans de bonheur et de moments difficiles aussi comme dans beaucoup de couples. On s'est régalés et ce fut une belle soirée d'été  

 

 

 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

 

Nous sommes rentrés à Cergy fin juin pour ma mammographie annuelle et rendez-vous avec l'oncologue. 

Quel soulagement mes mammographie, échographie et examen oncologue sont normaux. Juste quelques examens complémentaires  pour mes légers vertiges paroxystiques positionnels  ponctuels (Scanner) et une suspicion de fibrome (IRM) Ce n'est pas vraiment nouveau, on me l'avait déjà détecté mais à Curie chez des patientes à risques on préfère explorer plus. Mieux vaut prévenir que guérir !

Nos acheteurs ont mis un peu plus de temps que prévu à obtenir leur prêt ce qui va retarder la signature de la vente de quelques jours et nous obliger à rester un peu plus de temps sur Cergy dans une maison presque vide. C'est très triste. Nous ne comptons plus les aller retour à la déchetterie sous une forte chaleur. 

Mais quel plaisir de voir notre néflier avec toutes ses nombreuses nèfles sucrées et juteuses. Il n'a jamais autant donné. Une façon, avant notre départ, de nous remercier de l'avoir bien soigné pendant 14 ans. 

Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019
Détesté / aimé Juin 2019Détesté / aimé Juin 2019

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Nuit d'ebene, je t'aime nuit chérie
Yeux aveuglés par la lumière  à midi
Clarté  je hais tes excès  c'est trop
Tu m'as rendue complètement miro
Avec ton rayon de soleil sidéral
Laisse la nuit m'ourler de son aura
Oublie mes deux yeux de merlan frit
Pauvre yeux myopes comme ceux  du porc epic
Ivres de lueur diurne, ils sont groggy
Et rêvent d'un avenir plus serein

Martine / Juin 2019 pour Les acrostiches du mercredi lénaig     

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 25 Juin 2019

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 21 Juin 2019

 

Oh hisse, jolie Clarisse

Au teint blanc comme le lys

Aux yeux bleus comme l’iris

Tu voulais être gladiatrice

Des lions la triomphatrice

Pour séduire le beau Brice

Ce n’était pas un caprice

Mais en l’an deux mille dix

Ce n’est pas comme jadis

Ce fut impossible à Nice

 

Oh hisse, jolie Clarisse

N’ayant pu être aviatrice

A cause de tes varices

Parfaite interrogatrice

Fameuse investigatrice

Tu iras dans la police

Avec beaucoup de malice

Rechercher tous les indices

Et combattre en expiatrice

Le crime Suprême vice

Tu seras policière Clarisse

Oh hisse Jolie Clarisse

A ta façon une artiste

 

Martine / Réédition d'un poème de 2015 pour l'Atelier 99 de Ghislaine   

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 19 Juin 2019

Image Pixabay

Image Pixabay

Il est sûr que l'avenir incertain chagrine
N'y pensons plus, notre pire ennemi c'est demain
Choyons le présent qui jamais nous a trahi
Ennivrons nous d'amour c'est notre nirvana
Rions,  jouissons du bel instant qui nous ravit
Transformons le quotidien en exquis nectar
Admirons, écoutons, sentons le magnifique
Il est vain de faire sur demain un pronostic
Non du doute ne prenons plus le long chemin
Et changeons l'irréel en clair obscur inouï

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Martine / Juin 2019 pour les acrostiches du mercredi chez Lenaïg (aujourd'hui INCERTITUDE)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 18 Juin 2019

Manifestation contre le nucléaire à Cergy

Manifestation contre le nucléaire à Cergy

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 17 Juin 2019

Il existe encore des instructrices qui perpétuent le devoir de mémoire auprès des enfants et même des plus petits. En faisant cela elles développent chez eux l’esprit de corps et beaucoup de valeurs dont celles de notre République : notamment la liberté, la fraternité, l’amour de la France et la fierté d’être français.

Je vais vous raconter une anecdote personnelle. Pendant les vacances de Noël ma petite fille Agathe 6 ans, qui attend que la pluie cesse pour aller jouer dans le jardin,  dessine l’arc de triomphe (voir ci-dessous) illuminé par le feu d’artifice du 1er janvier qu’elle avait vu la veille à la télévision. Elle me donne son dessin en me disant c’est pour toi.

Les petits Villages (Atelier 98 de Ghislaine)

Je remarque qu’elle a dessiné la flamme du soldat inconnu et je lui demande si elle connait l’histoire de ce soldat, quelle ne fut pas ma surprise de l’entendre dire que c’était la tombe d’un poilu de la guerre 14/18 et qu’on ne savait pas qui c’était mais que c’était juste qu’il repose en dessous de l’arc de triomphe et que chaque jour on rallume la flamme. Je la félicite pour sa réponse et elle me dit je vais te raconter mamie l’histoire de la guerre 14/18. Elle me raconte alors le déclenchement de cette guerre, Verdun, les tranchées, l’armistice dans le vieux train, la récupération des petits villages. Lorsqu’étonnée je lui demande quels sont ces petits villages elle me répond : mais Mamie : l’Alsace et la Lorraine. Je lui dis que ce ne sont pas des petits villages, pas des villes non plus mais des régions de notre Pays la France. Elle continue son récit en le concluant par «On a gagné mais la guerre a recommencé plus tard, c’est toujours comme cela, on a de nouveau gagné et conservé les petits villages ». La notion de Région a du mal à passer ou peut être lui ai-je mal expliqué ce qu’était une région.  

Je m'en veux beaucoup de ne pas l'avoir filmée, cela m'a beaucoup émue. Bravo à la maîtresse qui leur a appris cela au CP.

 

Martine / Juin 2019 pour l'atelier 98 de Ghislaine ....

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 15 Juin 2019

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Quand j’étais enfant j’aimais beaucoup l’histoire. J’ai eu de la chance d’avoir une institutrice puis plus tard un Professeur qui me l’ont racontée avec passion. C’était une belle histoire que celle de notre pays racontée ainsi.

A cette époque, et particulièrement à l’adolescence en 1968, j’étais en révolte contre la Société, contre mon père qui soutenait le général de Gaulle et j’avais peur de l’avenir.

Je passais beaucoup de temps à me renseigner sur l’histoire à rechercher dans des magazines des photos pour illustrer mon cahier qu'on donnait en exemple en classe.

A un moment où la société était divisée je cherchais peut-être dans notre histoire un passé commun qui nous unirait tous dans la fraternité.

Néanmoins je pense que mon intérêt de l’époque pour l’histoire était plus une quête individualiste qu’idéaliste. En effet je me rappelle m’être passionnée pour  certaines héroïnes féminines de notre histoire et particulièrement pour Louise Michel héroïne de la Commune de Paris et Jeanne d’Arc  qui mena victorieusement le combat contre les anglais ! et je rêvais de participer plus tard à l’histoire de mon pays en combattant pour mes idées comme mon père l’avait fait en Indochine par idéal anti-communiste même si mes idées étaient à l’époque à l’opposé des siennes.

Aujourd’hui  je ne m’intéresse plus du tout à l’histoire pour plusieurs raisons :

  • Je jouis trop du présent sans me retourner et sans penser à l’avenir. « L'Histoire, c'est le passé ; or ce n'est jamais impunément qu'on s'arrête trop longtemps à regarder en arrière » Emile de Girardin.  

 

  • Il est bon de s’intéresser au passé pour préparer l’avenir « L’homme de l’avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue » Nietzsche. J’ai toujours aimé participer aux commémorations des morts de nos guerre car cela fait du bien de voir réunis des français de toutes conditions sociales, âges  et idées réunis pour se souvenir et le transmettre aux jeunes générations pour que plus jamais…. Néanmoins j’ai  appris en mûrissant que l’histoire se répétait parce que les hommes même s’ils se souviennent ne tiennent  pas compte des erreurs du passé bien au contraire. Emile Zola l’explique si bien : « Au cours des siècles, l'histoire des peuples n'est qu'une leçon de mutuelle tolérance, si bien que le rêve final sera de les ramener tous à l'universelle fraternité, de les noyer tous dans une commune tendresse, pour les sauver tous le plus possible de la commune douleur. Et, de notre temps, se haïr et se mordre, parce qu'on n'a pas le crâne absolument construit de même, commence à être la plus monstrueuse des folies »

 

  • Le danger d’un intérêt trop important pour l’histoire de son pays peut aussi engendrer une exaltation du sentiment nationalisme qui, quand il est conduit à l’extrême;  peut entraîner le fascisme.

 

L’histoire ne serait-elle comme la langue d'Ésope la meilleure des choses quand elle, donne l’exemple, instruit,  rassemble un peuple dans une culture et des croyances communes mais la pire aussi quand les nationalisme et sectarisme qu’elle a entraînés conduisent aux pires exactions

Je laisse la conclusion de ma réflexion à Raymond Aron

« Les hommes font leur histoire, même s'ils ne savent pas l'histoire qu'ils font »

Martine Martin / Mai 2019 pour le nid de mots d'ABC (Thème l'histoire ? Pour quoi faire ?).

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 14 Juin 2019

Courant d'air

Dans l’azur figé

Oiseaux de plume et de fer

Juste un courant d’air

 

Martine / Pour les haikus du Vendredi chez Lenaig (thème mouvement)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #haikus

Repost0

Publié le 13 Juin 2019

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Une girouette qui fait  la fête

A en perdre la tête

Comme une alouette

à faire des pirouettes

Ça n’existe pas,

ça n’existe pas.

Et pourquoi pas ?

Ça existe dans la tête

D’une bien folle poète

Qui veut rimer en « ouette »

Et pourquoi pas ?

Et pourquoi pas ?

 

Martine / Juin 2019 pour les jeudis en poésie du défi 222 des croqueurs de mots animé par Fleur de Flocons  qui nous demandait de parodier le poème de Robert Desnos : la fourmi ci-dessous en lien

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Parodies, #Poèmes

Repost0