Publié le 30 Août 2019

La première semaine de Juillet, nous avons eu le plaisir d'avoir avec nous pendant une semaine une de mes nièces Stéphanie avec son conjoint et son fils. J'ai pu courir le matin avec Stéphanie. J'ai apprécié de courir accompagnée. Son époux est passionné d'informatique et très douée. Mon PC avant son intervention était une tortue, il est maintenant un lièvre.... ou presque il le sera totalement sur internet quand on aura la fibre prévue dans un an environ. Merci encore Brice. 

Nous avons été très occupés pendant les deux premières semaines d'août par nos trois petites filles. 

Il fallait les emmener aux différentes activités où leurs parent les avaient inscrites sans se rendre compte que nous n'avions qu'une seule voiture et que les déplacements dans les Sables d'Olonne prennent deux à trois fois plus longtemps que d'habitude. 

Agathe la plus petite prenait des cours de natation le matin

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

l'après-midi elle allait à la voile

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

et elle a fait un stage de poney de deux jours et a obtenu son poney d'argent

Détesté / aimé août 2019

Nous avons eu peur Jeff était entrain de filmer Agathe quand son poney a donné un coup de patte au poney d'à côté en se mettant à ruer. Agathe a réussi à rester sur le poney mais la petite fille qui était sur l'autre poney a été touchée et c'est elle qu'on entend pleurer dans la vidéo ci-dessous. 

Léonore  n'a fait qu'un seul stage de poney (galop 2) de deux jours.  Elle avait déjà son galop 2. 

 Pour l'occuper le reste du temps quand ses soeurs étaient à leurs activités, je l'ai emmenée dans une grande aire de jeux et au kart à pédales

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

Pauline l'aînée faisait du surf le matin et de la voile l'après midi

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

Cela a été compliqué au niveau de l'organisation mais leur plaisir de faire tout cela nous rendait heureux. Le midi et le soir on se retrouvait tous pour les repas et les deux grandes nous aidaient à cuisiner. 

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Je me levais encore plus tôt que d'habitude le matin pour pouvoir marcher et courir et profiter des levers de soleil sur l'océan : moments magiques et calmes avant une journée effervescente. Fin août la beauté des levers de soleil m'a émerveillée

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Maintenant que nous avons quitté Cergy et sommes installés aux Sables d'Olonne et que nous ne faisons plus de voyages fréquents entre nos deux domiciles, nous pouvions reprendre un chat. Nous sommes allés à la SPA et nous avons craqué en voyant OOPS un minet au joli minois très affectueux d'environ 2 ans (d'après le vétérinaire de la SPA car OOPS a été trouvé sur la voie publique et on ne sait rien de ses antécédents) mais certain il avait été malmené. Aussitôt qu'il nous a vus dans la chatterie, il est venu se frotter à nous, il nous avait adoptés. 

Son adaptation a été facile. Il s'est caché une heure derrière le canapé et après il est sorti est monté sur nos genoux et nous a fait plein de câlins. Il est même un peu collant, il nous suit partout ! Il est propre et fait notre bonheur. C'est un amour de chat. Nous avons sécurisé notre jardin en installant tout au long de la clôture de palissades en bois à sa base des panneaux de bois que nous avons peints pour éviter qu'il ne passe en dessous. Beaucoup de chats seraient capables de grimper sur cette clotûre et de sauter de l'autre côté : pas Oops qui a un ligament croisé antérieur rompu ce qui l'empêche de grimper et de sauter haut. Pour monter sur une chaise ou le canapé il est obligé de prendre appui sur ses pattes de devant. Il a mis quelques temps avant de sortir dans le jardin, puis s'y est aventuré et il adore maintenant se faire dorer au soleil. Jeff lui a installé une chatière de luxe qui reconnait sa puce implantée pour qu'il puisse être le seul chat à rentrer dans la maison. 

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Nous avions invité à déjeuner nos amis de Cergy Gérard et Marie de passage aux Sables d'Olonne. L'après midi nous nous sommes promenés à Talmont Saint Hilaire sur le littoral de Cayola, à Port Bourgenay et au Veillon (estuaire du Payré et plage. Sur la plage du Veillon nous avons pu admirer une pyramide construite par un sculpteur anonyme et avec Marie nous avons joué le spynx devant elle.

Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019Détesté / aimé août 2019

Nous avons passé avec eux une merveilleuse journée. Oops notre chat a aimé se faire caresser par nos amis qu'il a conquis. 

Détesté / aimé août 2019

Quel bonheur de voir une rose éclose sur notre rosier  "Rosa nutkana" (rose originaire d'Amérique du nord) que nous avons ramené de Cergy tant nous étions triste de le quitter. Nous l'avons coupé au maximum et planté dans un pot avec la terre de Cergy.  Nous le transplanterons au jardin à l'automne. 

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

Fin août c'est la saison des mûres sur le littoral et la campagne vendéenne. Nous en avons cueilli 1,3 kg lors d'une randonnée. J'ai fait aussitôt des confitures (4,5 pots). Cette confiture sur de la gâche vendéenne : c'est un délice.  J'ai gardé un peu de mûres pour faire une tarte

Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019
Détesté / aimé août 2019

En fin de mois je me suis cognée fortement contre un pouf et résultat, j'ai le petit orteil qui doit être cassé. Je ne supporte plus que les tongs, je peux ni randonner, ni courir ce qui agit sur mon moral

Samedi 30 août nous allons au Puy du fou et assisterons le soir à la Cinéscénie (cadeau de notre fille). Je vous en parlerai le mois prochain. Autres perspectives heureuses en septembre en début de mois Annick mon amie de Guyane vient passer cinq jours avec nous et en fin de mois, je vais courir la Joséphine à La Roche sur Yon course de 5 km dont les bénéfices sont versés à la lutte contre le cancer. 

Août a été beau mais fatiguant, il a passé très vite. Je vois arriver septembre avec beaucoup d'appréhension : Je vais passer un scanner cérébral et un IRM pelvien (prescription de mon oncologue de Curie). Même si on se sent en forme, quand on a eu un cancer au moindre symptôme (endomètre qui s'est épaissi et vertiges positionnels) il faut vérifier que "l'affreux Jojo" ne s'est pas réveillé. C'est normal mais angoissant. Le positif, je vais aller faire ces examens à Curie et passer deux jours à Paris. J'aime bien prendre le TGV et je pourrais peut être dîner un soir avec ma fille et mes petites filles.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #aimé détesté, #Vécu

Repost0

Publié le 21 Août 2019

OOPS
il est frétillant
Oops
Il est étonnant
Oops
Il est obeissant
Oops
Il est attendrissant
Oops
Il est caressant
Oops
Envoûtant il nous a conquis
Mais qui est Oops ?

C'est un charmant minet de 2 ans que la vie n'a pas gâté jusqu’à ce jour et que nous avons adopté à la SPA
Les chats nous manquaient.
Maintenant que nous avons quitté Cergy et que nous ne faisons plus des voyages fréquents entre la Vendée et l'Île de France nous pouvions reprendre un chat.

Martine / Août 2019 pour l'atelier 103 de Ghislaine (5 mots se terminant par "ant")

OOPS  (Atelier 103 de Ghislaine)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Vécu

Repost0

Publié le 16 Août 2019

Plaisir naturiste d'été

Courir vers l’océan, dans ses doux bras plonger

Étreindre les flots bleus,  pour la mer embrasser

Sauter dans les vagues, pour sa peau caresser

S’étendre sur le dos, les yeux au ciel penser

Rêver du premier bain, En mère s’apaiser

Retrouver le sable, nue au soleil sécher

Son angoisse chassée, sommeiller et rêver

Se réveiller autre, Enfin se regarder

Ne plus pleurer son sein, sa cicatrice aimer

Se trouver belle nue, être soi l’assumer

 

Martine Martin / Rediffusion estivale remaniée pour l'atelier 102 de Ghislaine (thème : plaisir d'été)
 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 14 Août 2019

Etourderie

Être sur un nuage tout étourdI
Tête en l'air, pardi c'est perdre pieD
Oublier ce à quoi il faut penseR
Un acte manqué bien incongrU
Rire de chaque erreur ou quiproquO
Délirer quand on oublie l'importanT
Il faut finir, j'ai oublié le restE

 

Martine / Pour les acrostiches du mercredi chez Lenaïg  

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches, #Poèmes

Repost0

Publié le 12 Août 2019

J’avais à peine trois mois quand j’ai été adoptée par un couple Alphonse et Rose Bégum. C’est Alphonse qui a eu le coup de foudre quand il m’a vu. Peut-être a-t-il été attiré par ma blancheur.  J’étais aussi blanche qu’il était noir. Il m’a pris, regardé sous toutes les coutures  caressée puis  m’a reposé délicatement, il a fait de même avec mes compagnes d’infortune puis est revenue vers moi, m’a pris une nouvelle fois. Son épouse à côté piaffait d’impatience devant ses hésitations, elle était si sûre d’elle si hautaine, Une "belle gueule" un peu "bégueule" la Bégum : « Elles se ressemblent toutes alors prends celle-ci et finissons en lui a-t-elle dit ». Je savais qu’elle se désintéresserait de moi et qu’ainsi elle me laisserait tranquille sans me faire subir de sévices. Il semblait être habité par le doute et cela me plaisait.

Mystère .....  (Défi d'Evy)

Je pourrais ainsi vivre à ses côtés, l’observer, Je voulais le meilleur pour lui, l’aider à se débarrasser de ses mauvaises pensées ou idées. Il divaguait à longueur de journée. Il notait tout ce qui lui venait  à l’esprit dans des carnets à spirales et se réveillait même la nuit pour y noter quelques idées subites afin de les fixer avant qu’elles ne s’échappent ; Je compris qu’il était écrivain. Il passait des heures entières à écrire un nouveau livre autobiographique «Le jardin des doutes »  J’espérais secrètement qu’il y parlerait de moi. Parfois il me prenait, me tenait fermement par la main et me promenait dans les allées rectilignes de son jardin, ensemble nous cheminions rapidement dans un sens, puis revenions sur nos pas. C’était sa façon à lui de faire le vide dans son esprit, d’y voir plus clair pour magnifier son inspiration et pourvoir aussitôt se remettre  à écrire. J’avais usé combien du caoutchouc de mes semelles dans ces virées.  Je finis par me lasser de ces promenades rapides et très fréquentes où je n’avais même pas le temps de voir autour de moi mais n’était-ce pas ma destinée d’obéir à mon père d’adoption, de le suivre la où il me mènerait sans dire mot et me rebeller. Ma peau n’était plus aussi blanche, elle était devenue un peu grise, j’avais aussi mauvaise mine que celle du crayon de mon père Alphonse qui courait sur le papier infatigable mais qui  se rapetissait après chaque blessure de la lame du taille crayon.  Je m’étais tassée, j’étais devenue informe. Lui aussi s’était tassé, était devenu dépressif, alcoolique. Alphonse s’enfonce petit à petit depuis le suicide de Rose son épouse.

Un jour il  arriva avec un gros paquet en carton et en sortit un ordinateur portable aussi noir que lui. Soudain son écran s’alluma. Ses doigts effleurèrent les touches du clavier d’abord lentement, puis ils prirent de l’assurance. Il n’écrivait plus à la main mais ce qu’il écrivait défilait sur l’écran. Souvent il prenait la souris la déplaçait délicatement. Le texte qu’il venait d’écrire se noircissait et disparaissait. Je rêvais de me transformer en souris pour être au chaud au creux de sa main. Dans l’espace resté vierge de nouveaux mots apparaissaient sur son écran. Peu de temps  après  l’acquisition de son ordinateur, je le vis prendre son crayon qui était devenu tout petit et  le jeter au loin en visant la corbeille à papier que la femme de ménage n’avait pas remis à sa place.  Il n’eut aucun regard pour lui,  aucun regret, aucune reconnaissance pour le travail fourni.  Il était trop vieux,  trop usé "has been" et "out" le crayon. Il en est des crayons comme des travailleurs dans les entreprises. Je savais que j’allais subir le même sort.. Après cette pensée je me dis que comme sa Rose,  j’avais vécu ce que vivent les gommes l’espace d’un matin. Il se tourna ensuite vers moi, m’attrapa et me lança en direction de la corbeille. J’aurais rejoint mon ami crayon si Boule le chat ne m’avait pas saisi au vol dans sa gueule et ramené à mon père son maître croyant à un jeu. Il me déposa dans le creux de sa main et mon père me relança avec beaucoup plus de force à l’autre bout de la pièce mais Boule n’arriva pas à m’attraper et ne voulant pas devenir la gomme de Boule, je disparus par la fenêtre ouverte en laissant à Boule la souris du PC.  Après avoir passé ma vie à effacer, je me suis effacée moi-même.

Que suis-je devenue  réellement?  Répondez à ceux qui vous le demanderont « Mystère et boule de gomme » pour  ne pas gommer la part de rêve dans ce monde impitoyable ou tout finit par s’effacer.

 

Martine / Rediffusion d'un texte de 2012 pour le défi d'Evy (thème le mystère)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 9 Août 2019

Page blanche

Nuit blanche

Page blanche

Archi blanche

Idées blanches

Comme le jour

En Contre- jour

Page à noircir

À adoucir

Cherche chimère

Douce-amère

Cherche une ébauche

Sans la débauche

Cherche mes mots

Sans mes maux

Lyre s’amuse

Pas d’autre muse

Trou noir infini

Ma nuit restera blanche

Et ma page aussi

 

Martine / rediffusion d'un poème de 2015 pour le défi 225 d'Evy (la page). Thème la page

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 7 Août 2019

PhacochèrePhacochère
PhacochèrePhacochère

Phacochère avion militairE

Hommage à toi le roi de l’aiR

Appui des armées de terrE

Chars d’assaut tu vises au finisH

0h que tu es  smart et chiC

Comme notre héros ZorrO

Hop au mal tu portes l’estoC

Et avec toute l’ armadA

Redoutée de l’AyatollaH

Ensemble vous gardez le caP

 

Martine / Août 2019 pour les acrostiches du mercredi chez Lenaïg  (aujourd'hui phacochère)
 

Pour en savoir plus sur l'avion phacochère

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 5 Août 2019

Argan

Merci Docteur de vous porter à mon chevet.

 

Toinette

Pourquoi Monsieur me regardez-vous ainsi ? C’est fort désagréable,  vous n’avez pas les yeux en face des trous.

 

Argan

Vous  ressemblez tant à ma servante mais ce doit être une hallucination de plus.

Mon Médecin ne m’a jamais dit que je n’avais plus les yeux en face des trous, c’est grave docteur ?

 

Toinette
Cela se soigne mais le pire ce sont vos hallucinations, moi médecin des grands de ce monde ressembler à une servante ? Mais je vous pardonne, vous êtes malade. Je vais vous ausculter

 

Argan

Faîtes Madame, mais attention je suis un écorché vif

Docteur Toinette (Atelier 101 de Ghislaine)

Toinette se penche sur Argan et appuie fortement sur son ventre  avec le plat de sa main

Argan se met à crier et à gesticuler

 

Toinette

Arrêtez votre danse de Saint Guy . Cessez de vous mettre ainsi la rate au court bouillon, elle file déjà un mauvais coton

 

Argan

Mais qu’est-ce qu’elle a ma rate ?

 

Toinette

Elle n’est plus toute jeune, il faudra changer le coton. Vous verrez ensuite vous n’aurez plus les foies

 

Argan

Et mon cœur Docteur ?

 

Toinette

Ah Votre cœur …. Il bat le beurre… Oh pardon c’est ma sœur….

Vous êtes riche. Il a souffert de vos excès de table. A bonne fortune mauvais cœur. Mon petit doigt me dit que cela ne vous empêche pas de faire le joli cœur, n’est-ce pas ?

 

Argan

Hélas, je ne peux plus maintenant Doct…. Atchoum (Argan se met à éternuer)

 

Toinette

En plus vous vous êtes enrhumé mais cela se soigne facilement. J’ai ce qu’il faut.

 

Elle prend une longue pince à épiler dans sa mallette et l’introduit dans une narine d’argan

 

je vais vous tirer les vers du nez. Voilà ils sont sortis. Toussez s’il vous plait

 

Argan se met à tousser fortement

 

Toinette

Je vois, je vois.... Vous avez des vers dans le nez, un chat dans la gorge, une fièvre de cheval. C’est une ménagerie chez vous….. Que dis-je un zoo !

 

Argan

Vite, vite docteur dites-moi ce que je dois faire, que dois-je prendre ? Vous me croyez au zoo mais je suis bien ici bien vivant pour combien de Temps ?

 

Toinette

Je ne suis pas Madame Irma : Un certain temps Monsieur !

Ne soyez pas pressé comme un lavement …… D’ailleurs je vais vous en prescrire un, cela vous fera grand bien. Vous devriez prendre aussi matin, midi et soir une cuillérée d’un sirop qui a été spécialement fait pour vous : le sirop d’Argan. Vous verrez il peut faire des miracles

 

Argan

Il y a longtemps que je ne crois plus aux miracles mais soulagez moi Docteur je vous en prie, je souffre trop.

 

Toinette

Ok … Mettez-vous à chanter ce que vous voulez. Pendant ce temps je vais vous faire une piqûre. Vous verrez ensuite vous  n’aurez plus mal.

Argan

Puisque vous le dites  et il se met à chanter :

 

« Je suis malade c´est ça je suis malade
Tu m´as privé de tous mes chants
Tu m´as vidé de tous mes mots
Et j´ai le cœur complètement malade
Cerné de barricades t´entends je suis malade »

 

Toinette enfonce avec détermination l’aiguille dans la fesse d’Argan

J’ai compris la cause de tous vos mots : ce n’est pas grave, C'est l'amour : une maladie d'amour : Une femme vous a fendu le cœur, il faut trouver d’urgence celle qui pourra colmater cette cicatrice et vous serez guéri.

 

Elle enlève la seringue, lui caresse le bras et l’embrasse sur le front.

 

Martine Martin / Rediffusion de Janvier 2015 (pour cause de pause estivale) d'une parodie de la scène 10 de l'acte III du malade imaginaire ou Toinette se déguise en Médecin au chevet de son Maître Argan pour l'Atelier 101 de Ghislaine  . Thème : les petits bobos

 

P.S. Je m'excuse auprès de Molière pour cette parodie avec comme seule prétention celle de vous faire sourire. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0