Publié le 28 Janvier 2021

Très bonne nouvelle, mon second roman "Souviens toi du bus 96" vient de paraître. Voir ci-dessous la bande annonce.

 

Vous pouvez vous le procurer sur le site de l'éditeur "Le Lys bleu" en lien ci-dessous. Vous pouvez le commander maintenant. La livraison sera un peu plus longue que de coutume en raison de la situation actuelle.

Si vous souhaitez que je vous dédicace mon roman, vous pouvez me le commander directement via Messenger ou par mail en me communiquant l'adresse de livraison et celle de votre messagerie et sans paiement pour le moment. En effet, je ne pourrai vous expédier votre livre que lorsque j'aurais reçu mes exemplaires.

Il vous en coûtera 20 euros frais de port compris.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 27 Janvier 2021

Nil le petit Kabyle

Jeune Nil est un garçon Kabyle

Intelligent et indocile

Bulle mais pas souvent ne bile

Dans la classe de Dame Jill Bill

Rigolades parfois débiles

Il est avec les autres habiles

Libre, heureux et volubile

Martine Martin / Novembre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Nil)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes

Repost0

Publié le 25 Janvier 2021

Chambre à louer

Depuis que je loue cette chambre à des hôtes charmants, un couple de dejantés et leur chien fou, tout va à vau l'eau :

  • je leur ai donnés mon adresse.  je suis devenu maladroit.
  • Je n'avais plus de chambre avec vue sur baie, ils ont exigé d'avoir sur le mur un tableau avec  des baies rouges.
  • À marée haute ils n'ont pas pu voir la grève, ils font maintenant la grève de loyers jusqu'à ce que la mer arrête de monter.
  • leur chien a mordu mon index, mon doigt bouffé a été mis à l'index
  • Ils ont percé un immense jour dans les double-rideaux, depuis ils peuvent, sans se lever, voir le jour poindre.


Depuis j'ai changé d'adresse, me suis fait greffer un index, Remplacer les double-rideaux par des rideaux en plastique transparent, j'ai peint l'encadrement et les vitres de la baie de leur chambre en rouge (à défaut de tableau avec des baies rouges). 

Finalement j'ai pété les plombs. J'ai chargé la chambre de ma carabine avec des plombs et j'ai fait des jours dans leur thorax. Depuis ils sont dans une chambre mortuaire en attendant d'être mis en terre et moi en prison.

 

Martine Martin / Pour le défi 244 des croqueurs de mots animé par Josette. Voir lien ci-dessous pour en connaître le thème.

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 20 Janvier 2021

BLOG EN PAUSE. Cet article est programmé.

Toutes les participations aux prénoms du mercredi de Jill Bill jusqu'à fin février ont été programmées dès que la liste des prénoms est parue.

Pas de participation au prochain défi des croqueurs de mots.

Evonne

Eve s’appelait Evonne

Mais comme tous l’appelait Yvonne

On l’appelle désormais EVE

Evonne jouait Chimène

Mais Eve joue aujourd’hui Carmen

Jolie bohémienne roumaine

Que la vie bien souvent malmène

Dans le malheur qui se déchaine

Chaque matin de la semaine

Elle chante sans amour ni haine

Pour Rodrigue ce phénomène

Qu’à tort hélas encore elle aime :

 

« L'amour est un oiseau rebelle
que nul ne peut apprivoiser
et c'est bien en vain qu'on l'appelle
s'il lui convient de refuser
[...]
L'amour est enfant de bohème
Il n'a jamais jamais connu de loi
Si tu ne m'aimes pas je t'aime
si je t'aime prends garde
à toi. »

 

Martine Martin / Novembre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Evonne) et un extrait de Carmen de Bizet

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Parodies

Repost0

Publié le 14 Janvier 2021

Je traîne mon ennui

Cette nuit de printemps, je me rêve escargot

Au lieu de m’agiter,  je lambine à gogo

Je rêvais d’être mâle, tout en restant femelle

Mon vœu est exaucé,  Je suis bisexuelle

La pluie est mon amie, je sors de ma coquille

Et je bave, bave, au milieu des jonquilles

Comme un vieux roi fainéant, Je traîne mon ennui

De midi à minuit, sur les belles de nuit

De feuilles et de fleurs, je fais un festin

Flâner et me bâfrer est mon nouveau destin

 

Martine / Janvier 2021 pour les jeudis en poésie du défi 243 des croqueurs de mots  (Thème Ennui)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 13 Janvier 2021

JUDA

Je m’appelle JUDA. Je vis chez papi et mamie que j’aime beaucoup.  

Je n’ai jamais connu mon papa.  Maman m’a abandonnée brutalement pour partir vivre très loin là-haut. Mamie me dit que Dieu l’a appelée pour qu’elle vienne habiter avec lui dans son pays au-dessus des nuages. Quand je lui ai demandé pourquoi maman est partie sans moi, elle me répond que le roi du ciel n’a pas voulu de moi et que Maman est partie seule car on ne peut  s’opposer à la volonté de Dieu. Parce que je m’appelle JUDA on me surnomme « le traite » à l’école mais ce n’est pas moi le traite, c’est dieu qui a trahi la confiance que je lui accordais en me prenant ma maman.

La maman de mon copain Arsène l’a quitté aussi mais pas pour le ciel, juste dans la ville voisine pour rejoindre un Monsieur qui travaille avec elle dans la fabrique de chaussures. Arsène a de la chance il peut voir sa maman. Quand je lui ai demandé si le nouveau mari de sa mère était le roi de l’usine et s’il portait une couronne.  Arsène a rigolé en me répondant que, même si c’était le roi des cons laid comme un crapaud,  il ne portait pas de couronne sur son crâne complètement chauve.

Quand je lui ai répondu, fier comme un coq, que ma maman était partie  pour rejoindre un vrai Roi, celui du Ciel et qu’elle était reine désormais.il m’a rétorqué que j’étais un gros nigaud qui croyait tout ce qu’on me racontait. Ma grand-mère m’avait menti. Ma maman était morte et n’avait pu rejoindre Dieu parce qu’il n’existait pas. Comme je ne le croyais pas le soir en sortant de l’école,  il m’a emmené sur la tombe de maman au cimetière du village où j’ai pu lire son  nom sur une pierre surmontée d’une croix. J’avais encore espoir que ma maman divorce avec Dieu et qu’elle rentre sur terre mais j’ai compris à ce moment-là que je ne la reverrai plus jamais. J’ai pleuré, j’étais si triste mais aussi heureux que ma maman n’ait pas préféré Dieu à moi et qu’elle soit partie sans le vouloir.

En rentrant à la maison le soir, j’ai traité ma mamie de menteuse, de traite. Je lui ai dit que je savais que maman était morte et qu’elle n’était pas au ciel avec Dieu mais en pleine terre dans le cimetière du village. je ne les croirai et ne leur parlerai plus jamais. Mamie m’a répondu en pleurant que, quand Maman est partie, j’étais trop petit et qu’ils n’avaient pas osé me dire la vérité trop douloureuse à supporter. Ils sont si tristes que je ne suis pas fier de les avoir peinés ainsi. Je comprends et je les aime bien. Je boude ce soir assis sur ma chaise en caressant le pull de maman que j’ai mis sur mes genoux  et demain je leur reparle et leur fait un gros bisou pour me faire pardonner. J’irai aussi au cimetière porter une couronne en papier doré sur la tombe de maman : ma reine à moi.

Martine Martin / Novembre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Judas)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Ecrits divers

Repost0

Publié le 11 Janvier 2021

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Croqueurs de mots

Croquons les mots 

Croquons les lettres

Excepté toute Première voyelle

Du célèbre lexique officiel

Comme le désire Soeur Colette

 

Mot tendresse

Qui déstresse

 

Mots interdit

Qui est non-dit

 

Mot de liesse

qui s'empresse

 

Mots d'esprit

Qui réjouit

 

Mot mensonge

Qui vous ronge

 

Mot puriste

Qui insiste

 

Mot misère

Qui espère

 

les mots disent ou médisent

Les mots vivent ou survivent

Les mots pèsent ou s’envolent

Les mot réjouissent ou désolent

 

Croqueurs de mots

Croquez les mots Croquez les lettres

Privé de mots le cœur est muet

 

Martine Martin / Janvier 2021 pour les jeudis en poésie du défi 243 des croqueurs de mots animé par Colette (Thème lipogramme sans la lettre A)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 7 Janvier 2021

PrésencePrésence

Partir loin d’ici là bas

Revenir ici ou bien là

Escale dans chaque port

Sans ancre ni même lien

Embrasser notre chemin

Nomade dans l’âme

Cheminer en rêvassant

Errer de présence en absence

Martine Martin / Janvier 2021 pour les jeudis en poésie du défi 243 des croqueurs de mots  (Thème Présence)

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Acrostiches

Repost0

Publié le 6 Janvier 2021

Oh non alors, mille fois non

Après d’étranges prénoms

Je rêvais d’un magique, sublime

Je lui aurais fait un bel hymne

Mais un prénom imagé est arrivé

Comme Zorro sans se presser

Mais quel est donc ce sacré Zozo

Qui ose se prendre pour Zorro

En souhaitant qu’on parle de lui

Peut-être un drôle de zèbre du zoo

Non c’est un oiseau qui aime la nuit

Qui aime l’amour et les zézettes

Ce n’est pas mon amie Josette

Ce n’est pas Zaza rambette

Difficile à croire, c’est Zizi

Ce qui me donne la folle envie

De chanter avec vous et lui

De Céline Dion une parodie

 

Zizi il s'appelle Zizi

Je suis folle de lui

C'est un prénom pas comme les autres

Mais moi je l'aime, c'est pas d'ma faute

Martine Martin / Novembre 2020 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill (Aujourd'hui Zizi)

 

Image par Ben Kerckx de Pixabay

Image par Ben Kerckx de Pixabay

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Poèmes, #Parodies

Repost0

Publié le 5 Janvier 2021

Ci-dessous les liens des participation à "mon mois emoi" de Décembre 2020. Merci à toutes les participantes. Je vous souhaite un beau mois de janvier 2021.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #mon mois émoi, #aimé détesté

Repost0