Publié le 29 Décembre 2021

Douglass aime toutes les glaces

Afin d’être dans ses bonnes grâces

Et qu’il ne fasse plus la grimace

Offrez des glaces au singe Douglass

Esquimaux, cornets, pots de glace

Vanille, chocolats Léonidas

Même les parfums les plus fadasses

Soyez certains qu’il s’en satisfasse

Douglass aime toutes les glaces

Ensuite tendez-lui une glace

Pour qu’il puisse admirer sa face

Et lui déclamer d’un air fantasque

Miroir, mon beau face à face

Dis-moi que je suis le plus classe

Avec ma tignasse bien jaunasse

Et mes mirettes rondes de rascasse.

 

Martine Martin / novembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 28 Décembre 2021

Pour scène de rue chez COVIX :

Vitrine grands magasins Paris

Cliquez sur la photo pour la voir en grand format

Cliquez sur la photo pour la voir en grand format

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 22 Décembre 2021

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Fulberte la marionnette

Aux bleues et grandes mirettes

Nez rouge en grosse noisette

Et bouche en cul de poulette

N’a rien d’une midinette.

Son métier faire la fête !

 

Aimant la chansonnette

Elle entonne à tue-tête

Des chansons super chouettes

Qui content gaiement fleurette

Aux blondinettes, brunettes

Et petits enfants d’Anet

Qui applaudissent leur starlette

Fulberte la Marionnette

 

Martine Martin / novembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 21 Décembre 2021

Pour scène de rue chez COVIX :

Sapin 2020 du printemps

Joyeux Noël à tous

Scène de rue : Joyeux Noël

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 20 Décembre 2021

Pour que vive l'été Hélène Darthout

J'ai rencontré  Hélène Darthout au Salon du livre de La Rochelle.

Ayant pris plaisir à échanger avec elle, je lui ai acheté son roman "Pour que vive l'été" paru chez le Lys bleu (mon éditeur actuel). Il a obtenu le prix du premier roman au salon des arts littéraires 2021 :

Résumé

Cet été-là, Flora, cinq ans, étant confiée à ses grands-parents, Viviane, sa mère, décide de fuir son mari Frédéric et de partir seule se ressourcer dans un village isolé au sud des Cévennes... Digression de deux semaines et rencontre d'une vie : celle d'un jeune et brillant « gentilhomme ». Mais Viviane renonce à lui par amour pour sa fille, avec qui elle formera un duo fusionnel. Vingt-cinq ans plus tard, elle est emportée par une leucémie. Flora a perdu son modèle, la plus belle partie d'elle-même. Comment réparer, comment guérir, comment revivre ? Découvrir le secret de sa mère et son sacrifice se révèle une réponse à son appel désespéré. Un projet insensé se forme en elle. Une mission.

Mon avis

Parmi tous les romans d’amour que j’ai lus, peu m’ont marquée au point de m’en souvenir aujourd’hui.

Je n’oublierai pas « Pour que vive l’été ». Ce roman m’a scotchée par sa fin inattendue tant elle est délicieusement incongrue et par sa construction avec l’alternance :

  • du journal de la mère Viviane qui raconte, avec talent, un amour passionnel avec un jeune-homme qui ne durera que le temps de deux semaines de vacances dans les Cévennes,
  • du récit de sa fille Flora qui, vingt-cinq ans plus tard, après la mort brutale de sa mère d’une leucémie, lui raconte son projet inouï de faire revivre cet amour fusionnel qui les unissait.  

Cette construction m'a un peu gênée au début, mais rapidement prise par l’intrigue, je m’y suis vite habituée. Je l’ai même trouvée géniale pour relier les deux récits et faire revivre, en le changeant, le passé de la mère à travers le présent de sa fille.

L’écriture est fluide. J’ai rarement vu l’amour passionnel si bien écrit avec autant de pudeur. Les descriptions des paysages, avec quelques métaphores, sont poétiques. L’analyse psychologique fine et réaliste des personnages, à travers leurs actes, les rend attachants et émouvants, malgré leurs défauts.

Je viens de terminer un très beau roman d’amour qui m’a particulièrement touchée et qui restera présent en moi. J’aimerais tant que le récit de Flora se poursuivre pour connaître la suite de sa vie !

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 15 Décembre 2021

Léger le contrepoids

Léger est resté fort pantois

Quand pour la première fois

Sans que personne ne s'appitoie

On l'a surnommé contrepoids

Comme vous voulez savoir pourquoi

Je vais vous le dire ma foi

Même s'il n'a pas du tout la foi

qu'il n'habite pas la ville de Foix

mas pas très loin toutefois

C'est à Lourdes qu'es son chez-soi

Lourdeau est son nom, oh désarroi

Léger un prénom en contrepoids

Avouez que ça vous laisse sans voix

Martine Martin / novembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0

Publié le 14 Décembre 2021

Pour scène de rue chez COVIX :

Vitrine du printemps 2020

Cliquez sur la photo  pour la voir en grand format

Cliquez sur la photo pour la voir en grand format

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Scène de rue

Repost0

Publié le 11 Décembre 2021

Je vais faire un:e pause de durée indéterminée au moins jusqu'à fin janvier en raison de mes séances de dédicace de décembre, des fêtes de fin d'année en famille et pour finaliser l'édition de mon troisième roman qui paraîtra la deuxième quinzaine de janvier et sa diffusion.

En effet, un éditeur qui avait entendu parler de moi par un de mes amis dont il publie les livres  m'a demandé de lui envoyer le manuscrit de mon prochain roman. Heureusement il était terminé ! Après une dernière relecture je lui ai envoyé, il l'a lu en une seule fois tant il l'a aimé et il m'a proposé un contrat d'édition que j'ai signé hier.

J'ai encore du travail, je dois coopérer avec mon assistante d'édition sur la création de la première de couverture, modifier le résumé de la quatrième, changer un paragraphe qui, d'après lui, peut faire deviner l'épilogue et relire le manuscrit une fois qu'il sera corrigé par la maison d'édition. Une fois édité, il me faudra faire sa publicité auprès de la presse régionale, des libraires locaux et envoyer les exemplaires dédicacés à mes nombreux amis.

Ecrivain est un travail à temps plein !

Je vais changer d'éditeur pour proche de ses auteurs avec qui il entretien des relations chaleureuses, qui a une librairie, un book truck et aussure une transparence totale en temps réel sur les droits d'auteur et leur paiement et non comme beaucoup une fois par an !

Ci-dessous, le site de la librairie de mon nouvel éditeur, peut-être l'occasion d'offrir des livres pour Noël

Des article sont programmés pour :

- les prénoms du mercredi

- scène de rue chez Covix

Les mois émoi de décembre 2021 et janvier 2022 sont maintenus. J'y participerai également.

Bonnes fêtes de fin d'année mes amis.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Repost0

Publié le 9 Décembre 2021

Les 90 jours du lynx de Damien Verhee

J'ai retrouvé Damien Verhee (un ami blogueur que certains d'entre vous connaissent) au Salon de La Rochelle. Suite à mes ennuis de santé en 2016, nous nous étions perdus de vue. Il est maintenant auteur comme moi :

Résumé

Alexandre Bouteiller est un génie précoce. Tout lui réussit dans la vie. De Paris à Lausanne, en passant par Lille, il assume une vie de star médiatique et reconnue. Auteur de best-sellers mondiaux, il est la proie des paparazzis qui se régalent de ses frasques. On l’aime ou on le déteste, mais il ne laisse pas indifférent. Fier, charmeur, il enchaîne les conquêtes autant que les succès. Jusqu’au jour où sa vie bascule. De « vraies » rencontres, une épreuve à surmonter, sont les prémices d’une nouvelle vie bouleversante.
Et vous, que feriez-vous du reste de votre vie, s’il ne vous restait que 90 jours à vivre ?
Découvrez la vie extraordinaire de ce lynx aux multiples visages.

 

Mon avis

Alexandre, écrivain à succès, est égocentrique, imbu de sa personne, immature, volage avec les femmes, enfin tout pour vous le faire détester dès le début. On sait qu’Alexandre ne peut que nous surprendre, on se demande jusqu’où il va aller dans l’excès. Oui, il va nous étonner encore ! Il y a des épreuves dans la vie qui montrent à ceux qui les traversent combien leur comportement est néfaste non seulement pour les autres, mais surtout pour eux-mêmes et les empêchent d’être heureux.

Après nous avoir fait détester son héros, la prouesse de l’auteur est de nous le faire aimer au point qu’on tourne la dernière page de son livre avec regret, tant on est triste de le quitter.

Damien, j’ai beaucoup aimé ton roman et je vais lire le précédent « L’homme qui regardait pousser les tomates ».

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #livres

Repost0

Publié le 8 Décembre 2021

Comme tu es jolie ma fille Souveraine

Avec tes beaux yeux bleus azur de Lorraine

Ta peau soyeuse rose de porcelaine

Couronnée de jeunes pivoines et  troènes

Mon bel amour  tu rêves d’être Sirène

Serrant sur ton cœur ta poupée Marjolaine

Plus tard dans  notre grande fête foraine

Sereine  jeune fille si  souveraine

Des forains c’est certain  tu seras la reine

Je t’aime mon amour, mon cœur, ma souveraine 

Martine Martin / novembre 2021 pour les prénoms du mercredi de Jill Bill

Photo Pixabay

Photo Pixabay

Voir les commentaires

Rédigé par Martine.

Publié dans #Prénoms du Mercredi, #Poèmes

Repost0